Facebook mise sur Paris pour l’avancée de ses travaux sur l’intelligence artificielle. Le réseau social va y ouvrir un centre de recherches dès cette année.

Facebook AI Research Center

Facebook l’a annoncé hier soir, via une communication officielle : pour son prochain centre de recherche dédié à l’intelligence artificielle, le réseau social a choisi Paris. Le premier du genre à être situé hors des États-Unis, et qui sera dirigé par Florent Perronnin, auparavant à la tête de la recherche chez Xerox, le spécialiste historique des photocopieurs. L’équipe sera composée pour commencer d’une demi-douzaine de chercheurs et prévoit de doubler ses effectifs d’ici la fin de l’année.

Nous avons choisi Paris pour cette expansion parce que la France est le foyer de quelques-uns des meilleurs chercheurs dans le monde. Nous pensons que l’équipe FAIO PAris apportera une expertise de valeur et de nouvelles perspectives à notre travail, et nous prévoyons de travailler ouvertement et d’investir dans la communauté de recherche autour de l’intelligence artificielle en France, en Europe et au-delà puisque nous faisons tout notre possible pour faire des progrès significatifs dans ces domaines.

Plus concrètement, il s’agira pour ce nouveau centre de recherche de mettre au point de nouvelles techniques (et brevets) liées à l’enrichissement du réseau social. On pense notamment à la reconnaissance du langage, puisque Facebook cherche à affiner la capacité de son réseau social à comprendre la polysémie des mots ou les sous-entendus afin de suggérer des actualités en rapport, ou encore pour améliorer la traduction des textes. « Un de nos chantiers est de déceler les traits d’humour, ou encore les émotions dans les expressions écrites, même si cela va prendre du temps », a ainsi expliqué Yann LeCun, responsable monde des recherches sur l’intelligence artificielle de Facebook, auprès de nos confrères du Point.