TrendForce publie un rapport alarmant sur les ventes de smartphones dans le monde. Malgré cela, Samsung arrive toujours à tirer son épingle du jeu et conserve son avance sur ses concurrents en début d’année.

smartphones-2015

La firme de recherche TrendForce a publié ce lundi un rapport concernant les ventes de smartphones sur le début d’année 2015, levant le voile sur un ralentissement conséquent du marché des smartphones sur le début d’année 2015. Cette analyse révèle une croissance de seulement 1,9 % sur le second trimestre 2015, soit un total de 304 millions d’unités écoulées sur la période. TrendForce explique en partie cette faible croissance par l’attente des prochains flagships prévus pour le second semestre de cette année. De leur côté, les constructeurs chinois ont vu leurs ventes augmenter de 15,6 % pour un total de 126 millions d’unités livrées.

Le plus alarmant est la prévision de croissance pour 2015, rabaissée par TrendForce de 11,6 à 8,2 % en raison des perspectives économiques et de la baisse de la demande générale. Ce chiffre est à mettre en regard avec la croissance de l’exercice précédent (2014) qui s’élève à 26,5 %. « Les constructeurs risquent de rencontrer des problèmes sérieux au niveau de l’expédition de leurs produits dans un avenir proche », commente Avril Wu, analyste chez TrendForce.

Le retour en force de l’Asie

Malgré cette conjoncture plutôt défavorable, Samsung arrive toujours à tirer son épingle du jeu. Avec 26,8 % des parts de marché sur le premier comme le deuxième trimestre, le géant sud-coréen reprend en début d’année sa place de numéro 1, devant Apple dont les parts s’élèvent à 20,5 % sur le premier trimestre et 16,4 % sur le second. Il s’agit là d’une bonne nouvelle pour l’équipementier asiatique qui avait perdu sa place de leader sur le dernier trimestre de l’année 2014, relégué à la seconde place par les ventes énormes d’iPhone 6 pour les fêtes de Noël. L’arrivée prochaine des Galaxy Note 5 et Galaxy S6 EDGE+ devrait en outre contribuer à le maintenir sur cette lancée durant le second semestre 2015 et le conduire à enregistrer de bons résultats sur les fêtes de fin d’année.

trendforce-chiffres-ventes-smartphones-q2-2015

Mais la véritable menace pour Samsung pourrait venir d’un pays bien plus proche que les États-Unis puisque ces dernières années, les OEM chinois ont pris de l’ampleur, et deux d’entre eux (Huawei et Xiaomi) sont désormais dans le top 5 des vendeurs de smartphones. Pour le moment, ils restent néanmoins encore loin derrière avec des parts de marché respectives de seulement 7,6 et 5,9 %. Arrive ensuite LG et ses 5,8 %, dont les ventes du G4 n’ont pas réussi à convaincre, poussant même TrendForce à revoir à la baisse ses estimations de croissance pour la firme.

Derrière toutes ces guerres des marques, la véritable question de fond qui se pose est de savoir si les nouveaux smartphones arrivent encore assez à convaincre pour justifier un renouvellement régulier…