L’institut GFK vient de publier son étude trimestrielle sur les ventes de smartphones dans le monde. Les ventes s’amplifient principalement dans toutes les régions du monde. Mais le chiffre d’affaires global baisse dans les zones les plus développées.

smartphones-2015

Le marché des smartphones dans le monde atteint petit à petit sa taille critique. D’après une étude réalisée par GFK, 302,1 millions de smartphones ont été écoulés durant le deuxième trimestre de 2015, soit une augmentation de 5 % par rapport à la même période en 2014. Le chiffre d’affaires global a lui progressé de 7 %, passant de 87 milliards de dollars à 92,4 milliards de dollars. Cependant, la valeur globale du CA est en forte baisse dans certains pays développés (Europe centrale et orientale et dans l’Europe de l’Ouest).

GFK-smartphones-q2-2015

Les téléphones 4G en forte hausse

Selon l’étude, près de six smartphones sur dix sont désormais des téléphones 4G, soit 58 % des ventes contre 26 % au second trimestre 2014. Cette force hausse des ventes de téléphones 4G est également due à l’ouverture aux fréquences haut débit d’un des principaux opérateurs Indiens. Néanmoins, les ventes de téléphones 3G sont encore assez importantes puisqu’elles représentent encore 38 % des ventes. GFK annonce que ce chiffre devrait se réduire petit à petit grâce à l’ouverture à la 4G des principaux marchés clés.

Le haut de gamme à l’honneur en Chine et aux États-Unis

Aux États-Unis, près de 43 % des smartphones vendus font partie des mobiles à plus de 500 dollars, soit une augmentation de 5 % par rapport à l’année dernière. En Chine, 17 % des mobinautes ont un smartphone haut de gamme avec une progression de 7 % par rapport à 2014. Néanmoins, l’institut annonce également que l’entrée de gamme continue sa progression sur les deux plus gros marchés mondiaux.

L’institut annonce avoir observé une « polarisation des prix » (l’opposition de « pôles » de prix), avec une montée du haut de gamme et de l’entrée de gamme et une baisse significative des ventes de mobiles situés en milieu de gamme. Selon l’institut allemand, l’Europe de l’Ouest est, elle, proche de la saturation.

Les fabricants de téléphones vont désormais devoir s’atteler à un nouveau challenge pour contrer le rouleau compresseur Apple. Quand Samsung peine à conserver des bénéfices croissants, HTC doit faire face à des pertes nettes, tandis que leurs compétiteurs chinois, Huawei, Xiaomi ou encore Meizu, cherchent à passer du côté du haut de gamme, tout en pratiquant une politique tarifaire agressive.