Le MVNO Prixtel publie aujourd’hui une étude sur les habitudes de consommation des smartphones des Français. Sans véritable surprise, la majorité d’entre eux ne désire pas investir beaucoup d’argent dans son mobile.

Archos 50 helium plus

Alors que Samsung, LG mais aussi Alcatel OneTouch ou encore Huawei, s’apprêtent à dévoiler à l’occasion du MWC 2016 leurs nouveaux smartphones haut de gamme, souvent vendus plus de 400 ou 500 euros, l’opérateur français Prixtel vient de dévoiler une étude, réalisée par Ipsos (une étude réalisée du 30 octobre au 3 novembre 2015 auprès de 1 076 personnes âgées de 16 à 75 ans), sur les habitudes de consommation des Français.

budget francais achat smartphone

Comme le montre le graphique ci-dessus, la grande majorité des Français, 69 % d’entre eux, ne veut pas mettre plus de 150 euros dans un smartphone. Pour 30 % d’entre eux, il n’est d’ailleurs pas question de mettre plus de 50 euros dans un nouveau téléphone. Seulement 31 % des Français sont donc prêts à dépasser ce budget. Et seulement 14 % des Français sont prêts à dépenser plus de 250 euros dans un téléphone.

 

Les Parisiens prêts à dépenser plus que les provinciaux

À propos de ces Français qui désirent mettre plus de 250 euros dans un nouveau smartphone, Ipsos et Prixtel notent des disparités en fonction du sexe et de la position géographique. On peut ainsi lire dans l’étude : « les hommes sont plus nombreux à accepter de mettre un prix élevé dans un téléphone portable : 18 % d’entre eux sont capables de dépenser plus de 250 euros contre 11 % des femmes. La proportion de personnes prêtes à mettre un prix élevé dans un téléphone est  également plus grande en région parisienne qu’en Province : plus de 250 € pour 26 % des Franciliens contre 12 % des personnes interrogées en Province ».

Qu’en conclure ? Que malgré la hausse de l’open market, poussé par la baisse du prix des forfaits sans engagement, les smartphones subventionnés ont encore de beaux jours devant eux. Il serait d’ailleurs intéressant de savoir le taux d’utilisateurs de Galaxy S ou d’iPhone de dernière génération qui ont payé leur téléphone au plein tarif. Ils ne doivent pas être si nombreux. Au vu de cette étude, on constatera également les smartphones d’entrée de gamme, et plus précisément les smartphones à moins de 200 euros représentent un marché plus stratégique que jamais.