Depuis quelques semaines a lieu un véritable bras de fer opposant Vivendi et Gameloft. Ce lundi, une nouvelle étape a été franchie, avec la réponse « du berger à la bergère » de la part de la société de Vincent Bolloré.

Crédit image : BFM Business

Crédit image : BFM Business

Vivendi souhaite mettre la main sur Gameloft, et si cela n’était pas clairement explicité en octobre dernier lors des premiers investissements, la maison-mère de Canal+ et Dailymotion a mis les choses au clair en février en déposant son projet d’OPA (Offre Publique d’Achat). Le gibier semble néanmoins opposer quelques réticences…

Jugeant cette proposition « contraire à l’intérêt de la société », Gameloft a donc rejeté tout d’un bloc l’offre de rachat de Vivendi. Parmi les différentes raisons énoncées, le prix de 6 euros par action avancé par Vivendi ne refléterait pas la valeur de l’entreprise qui plafonnait hier aux alentours de 7 euros. Au travers d’un communiqué de presse, Vivendi s’est donc empressé de relever son offre publique d’achat sur les actions de Gameloft à hauteur de 7,20 euros par action.

gameloft-bourse

Seulement voilà, cette hausse semble avoir été anticipée par les différents actionnaires qui ont ainsi propulsé l’action de Gameloft à 7,25 euros à l’ouverture du cours ce matin. À l’heure de l’écriture de ces lignes, le prix de l’action poursuit sa courbe ascendante et tourne actuellement aux alentours de 7,30 euros, soit dix centimes de plus que ce qu’offre Bolloré, ce qui valorise l’entreprise à 623 millions d’euros.

Gageons que Gameloft ne tardera pas à faire connaître sa réponse concernant cette nouvelle offre. Elle semble néanmoins évidente si la tendance à la hausse du prix de l’action se maintient. Si Vivendi veut réellement mettre la main sur l’éditeur de jeux mobiles, il lui faudra certainement signer un chèque encore un peu plus gros…