Sony a communiqué ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de l’année fiscale 2016. Ceux-ci révèlent un chiffre d’affaires et un bénéfice en baisse, due à la fois à une baisse du change du yen, mais aussi à de mauvaises performances dans le domaine mobile.

.

sony-booth-mwc-stand-logo

Sony a dévoilé des résultats en baisse pour le deuxième trimestre de son année fiscale 2016, couvrant donc de juillet à septembre. Outre une fluctuation du yen à laquelle Sony impute ses résultats en baisse, la division mobile du géant japonais est également responsable du chiffre d’affaires et du bénéfice en baisse par rapport à l’année dernière.

 

Une baisse de 40 % dans le domaine mobile

Bien que l’évolution à la hausse du taux de change du yen affecte Sony, elle affecte également toutes les entreprises japonaises présentes à l’international, handicapées par un yen fort. Et si l’on regarde plus attentivement dans les chiffres, visibles ci-dessous, ceux-ci peignent une réalité bien différente du simple revers de fortune dû au taux de change évoqué par Sony.

q2_fy16_mobile_sony

On constate ainsi une baisse vertigineuse, de presque 40 % des revenus liés aux smartphones et périphériques mobiles commercialisés par Sony et inclus dans la division Mobile Communications. Même en prenant en compte le taux de change défavorable à Sony, on arrive tout de même à une baisse de 34 % de ses ventes.

Pour expliquer cette contre performance, le géant japonais avance deux raisons. La première, c’est qu’il a vendu moins de smartphone dans le segment du milieu de gamme, donc moins de smartphones en volume. La seconde, c’est que Sony a moins vendu de smartphones au niveau mondial, car il a réduit ses ventes dans les régions les moins rentables pour lui.

 

Sony vend plus de PS4 que de smartphones

L’entreprise se retrouve donc dans une situation ubuesque, puisqu’elle prévoit toujours de distribuer 20 millions de consoles PS4 sur l’année fiscale 2016, contre un objectif révisé de 17 millions concernant les smartphones, en baisse de son précédent objectif, fixé à 19 millions.

Pour autant, tout n’est pas noir, et il semble que la restructuration menée par Sony porte ses fruits. En effet, d’une perte de 20,6 milliards de yens, soit 180 millions d’euros, Sony a réussi à transformer cette perte en bénéfice de 3,7 milliards de yens, soit 32 millions d’euros cette année.