Max Braun travaille sur des robots chez Google X, mais ce n’est pas sa seule activité. Sur son temps libre, le Googler a créé un modèle prédictif directement connecté aux tweets postés par Donald Trump. Même si l’information ne traite pas directement de la mobilité, elle reste passionnante.

Nous nous doutions que les tweets de Donald Trump, le quarante cinquième président des Etats-Unis, influaient sur le cours de la Bourse. Max Braun a créé un modèle qui permet à un robot d’acheter des actions d’entreprises cotées en Bourse en fonction des émotions des posts balancés sur Twitter par Donald Trump. Il revient dessus dans un long post Medium très intéressant.

Le robot, nommé Trymp & Dump, a déjà réalisé de belles opérations virtuelles. C’était le cas du tweet évoquant la fabrication des voitures de Toyota, Donald Trump s’insurgeait sur la décision du fabricant japonais de construire une usine au Mexique.

Selon l’ingénieur, le modèle fonctionne réellement. Son fonds simulé de 100 000 dollars virtuels a vu son rendement annualisé bondir de 59% – soit environ 7000 dollars environ de gains. Cet ingénieur en vient à penser que Wall Street utilise déjà des algorithmes qui exécutent les ordres immédiatement. Pas plus tôt que ce matin, Nordstrom a été pris en grippe par le président des Etats-Unis. Ce dernier exprimait son mécontentement concernant la marque de vêtements de sa fille.

Son bot a été développé lors d’un voyage en Europe, depuis la cabine d’un avion, son code-source est d’ailleurs disponible librement. Encore récemment, Donald Trump a parlé d’Intel et de son CEO avec un investissement de 7 milliards de dollars. Attendons de vérifier le cours de l’action Intel à l’ouverture de Wall Street. Vraiment intéressant.