Huawei repasse en tête des ventes de smartphones en Chine avec 21 millions de terminaux écoulés pendant le premier trimestre 2017. Pendant les six derniers mois de 2016, c’est Oppo qui régnait sur ce marché.

Le marché chinois des smartphones est particulièrement disputé. Et pour cause, en étant le pays le plus peuplé du monde, l’Empire du Milieu représente un potentiel énorme. Au premier trimestre 2017, c’est Huawei qui occupait la place de leader en termes de ventes. C’est en effet ce qu’affirme un rapport du cabinet Canalys

Huawei a ainsi livré 21 millions de smartphones au cours de cette période, s’appropriant ainsi 18 % des parts de marché. Il s’agit là d’une bonne nouvelle pour le constructeur qui venait de passer deux trimestres consécutifs à la place de premier dauphin, derrière son concurrent Oppo. Ce dernier fait cette fois-ci à peine moins bien en écoulant 20 millions d’unités. En troisième position, on trouve Vivo avec 17 millions de livraisons.

Un marché en croissance

Globalement, le marché chinois se porte bien et « continue de croître, avec un nombre de ventes augmentant de 9 % année après année ce trimestre », indique Lucio Chen, l’un des analystes de Canalys. Et de poursuivre : « Mais il est clair que le marché se consolide. Le top 3 des vendeurs est en train de se détacher en tête et compte pour plus de 50 % des livraisons pour la première fois ce trimestre ». 

Xiaomi défié

Pendant la même période de l’année dernière, Huawei, Vivo et Oppo — respectivement premier, deuxième et quatrième — comptaient pour 42 % du marché. À l’époque, Xiaomi était troisième, mais est désormais descendu à la cinquième place, derrière Apple.

« Pour grandir cette année, Xiaomi va devoir rapidement passer d’un vendeur au bon rapport qualité-prix à une marque ambitieuse », explique Mo Jia, un autre analyste. Le cabinet Canalys estime que l’intérêt des utilisateurs pour cette entreprise s’est affaibli. Cela est dû à la forte concurrence de Honor, une marque de Huawei, dans les ventes sur le web et par des activités marketing poussées d’Oppo et Vivo. 

Notons toutefois que Xiaomi devrait s’internationaliser dès 2019.