Après une rumeur lancée par le journal américain Bloomberg, Broadcom, l’un des plus gros fondeurs américains, a confirmé son intention de racheter Qualcomm avec une proposition de 103 milliards de dollars. Il s’agirait de l’une des plus grosses opérations historiques pour un fondeur.

Qualcomm Snapdragon

Croire que les smartphones sortant périodiquement tous les ans sont les véritables maîtres de l’industrie serait faire erreur : les fondeurs sont les véritables chefs d’orchestre du marché, étant ceux poussant les innovations tous les ans.

L’un des noms les plus connus dans ce milieu n’est autre que Qualcomm, qui a réussi à devenir, malgré sa relative jeunesse, le fondeur star du haut de gamme sur les smartphones Android. Un succès qui attire les convoitises.

Broadcom est lui aussi un grand nom du secteur des composants aux États Unis. La marque est connue pour ses puces Wi-Fi et ses composants graphiques, notamment installés sur le Raspberry Pi. Et après plusieurs années passées à combattre Qualcomm, Broadcom voudrait absorber son concurrent. Cette information a d’abord été révélée par le journal américain Bloomberg avant d’être confirmée par Broadcom auprès de l’agence Reuters.

Une transaction astronomique

Le géant américain a mis 103 milliards de dollars sur la table pour racheter Qualcom, une somme astronomique. Si la vente se confirme, il s’agirait de la plus grande transaction jamais effectuée sur ce marché.

Avant les rumeurs concernant son rachat, l’action de Qualcomm était à 54,84 dollars. Broadcomm propose un rachat à 70 dollars l’action, soit un prix de 27,6% au-dessus du marché. Reste maintenant à attendre la réponse de Qualcomm.

Samsung dans l’équation

La marque vaut-elle autant ? Le Snapdragon 835 a beau être l’un des plus puissants disponibles actuellement, l’entreprise est dépendante de la technologie de gravure en 10nm FinFET de Samsung pour sa production. Samsung qui, avec son Exynos 8895, a prouvé qu’il lui tenait tête, voire le dépassait.

Mais le mobile n’est pas le seul secteur sur lequel Qualcomm a des vues : avec la nouvelle compatibilité ARM de Windows 10, pour le moment uniquement utilisable par le Snapdragon 835, le fondeur a le potentiel de se placer rapidement sur un nouveau secteur porteur lui garantissant une belle croissance.

À lire sur FrAndroid : Qualcomm Snapdragon 845 : l’annonce aurait lieu d’ici la fin de l’année