La Chine va durcir sa réglementation sur les applications préinstallées au 1er juillet 2017 en faveur du consommateur. Des nouvelles règles qui pourraient bien bénéficier au consommateur français.

xiaomi-miui-9-native-app

La Chine avance sur la réglementation des applications préinstallées sur nos smartphones. Il faut dire qu’en Chine, encore plus que sur nos smartphones européens, les appareils sont souvent fournis avec beaucoup d’applications publicitaires, ce qui aide à financer le coût du téléphone.

Daniel Ahmad, analyste bien connu de l’industrie du jeu vidéo et spécialiste du marché chinois, explique qu’une nouvelle loi prendra effet le 1er juillet 2017 en Chine et réglementera entre autres ces applications.

 

Tout sera désinstallable

La nouvelle loi dit que toutes les applications préinstallées sur le téléphone devront être désinstallables par l’utilisateur final. C’est une tendance qui s’est déjà installée chez certains fabricants en 2016, comme Apple qui autorise la désinstallation de nombreuses applications depuis iOS 10. Il se pourrait qu’elle se généralise en 2017 chez de nombreux fabricants, si d’autres pays mettent en place ce type de réglementation.

Jusqu’à présent, les applications déclarées comme « application système » par le fabricant, ne pouvaient pas être totalement supprimées du smartphone. Il était nécessaire d’obtenir les droits Root pour réaliser ces modifications.

 

Plus de contrôle sur les données utilisateur et les paiements

Cette nouvelle loi ajoute également plus de réglementation pour les applications collectant des informations sur l’utilisateur et proposant des paiements intégrés. Les applications devront indiquer exactement aux utilisateurs quelles sont les informations qu’elles collectent et demander l’autorisation explicite de l’utilisateur avant de commencer toute collecte.

De même, les utilisateurs de l’application devront être prévenus avant tout paiement demandé par l’application et un historique des paiements d’au moins 5 mois doit être mis à disposition de l’utilisateur.

 

Pourquoi cela nous intéresse-t-il ?

En dehors de la culture générale, quel est l’intérêt de cette nouvelle loi pour le consommateur français ? D’abord, le marché chinois est tellement important aujourd’hui que les fabricants et les éditeurs n’auront pas d’autres choix que de se plier à la réglementation. Les applications adaptées à la nouvelle réglementation pourraient donc donner les mêmes bénéfices aux consommateurs européens. De même, les fabricants qui intégreront la désinstallation des applications natives pourraient également le proposer dans les autres territoires. Google pourrait d’ailleurs en faire une des exigences d’Android dans les versions à venir.

Entre l’arrivée de cette nouveauté dans iOS 10 et la réglementation en Chine, et peut-être bientôt dans d’autres pays, cela pourrait déclencher une tendance chez les fabricants. Depuis plusieurs années déjà, les interfaces des fabricants comme TouchWizz de Samsung vont en s’amenuisant et cette nouvelle étape irait dans le sens de l’utilisateur.

Enfin, et c’est peut-être la raison la plus évidente, cette nouvelle réglementation touchera directement les smartphones chinois importés en France. Ainsi les smartphones de LeEco ou Xiaomi devraient dès l’an prochain proposer ces nouveautés.