Samsung ne pourrait finalement pas échapper à la lourde amende de 400 millions de dollars dans l’affaire qui l’oppose à Apple. Celle-ci, commencée en 2010, et n’est pas près de s’arrêter .

 

Mise à jour du 15 janvier 2017

Plus complexe que cela, l’affaire va continuer. La cour d’appel du circuit fédéral est en train d’étudier le dossier. Samsung, de son côté, a déjà versé une grande partie des 399 millions de dollars.

Le document est à retrouver ici dans son intégralité.

Rappel des faits : en 2010 sort le Samsung Galaxy S, un téléphone présentant plusieurs caractéristiques de l’iPhone d’Apple, apparu pour sa part trois ans plus tôt. Une similitude que la firme de Cupertino n’a pas vue d’un bon œil. Ce conflit s’est un temps déroulé sur plusieurs continents, avant de se concentrer désormais devant les tribunaux américains. Après avoir saisi la justice, le géant californien obtient en 2012 la condamnation de Samsung pour violations de brevets, le jury estimant les dommages à plus d’un milliard de dollars. La somme est ensuite réduite, puis arrondie à 399 millions de dollars, appel après appel.