Apple accuse Qualcomm d’abus de position dominante en Chine et lui réclame 136 millions d’euros.

Un milliard de yuans, soit près de 136 millions d’euros. C’est le dédommagement qu’Apple réclame à Qualcomm en Chine, parallèlement au milliard de dollars réclamé aux Etats-Unis en début de semaine. C’est ce que révèle la Cour de la propriété intellectuelle de Beijing, citée par Reuters. Dans une seconde plainte, la Pomme reproche également à Qualcomm de pratiquer des prix trop élevés pour la distribution des accords de licences de ses « brevets standards et essentiels ».

Don Rosenberg, le vice-président et directeur juridique de l’entreprise accusée, n’a pas tardé à répliquer. « Ces accusations de la branche chinoise d’Apple font juste partie des efforts d’Apple pour trouver un moyen de payer moins pour la technologie de Qualcomm », a-t-il affirmé. Il poursuit en précisant que « les conditions proposées à Apple sont en accord avec celles proposées à plus de cent autres compagnies chinoises ».

Apple, le gros client

Il est de notoriété publique que Qualcomm fournit les modems des produits d’Apple. Les commandes de la firme de Cupertino couplées à celles de Samsung représentent environ 40 % du chiffre d’affaires du fondeur. Ce n’est pas la première fois que ce dernier est accusé de pratiques illicites sur le marché du hardware.

Des affaires à la pelle

Aux États-Unis, Qualcomm est soupçonné par la FTC de mener d’avoir des pratiques anticoncurrentielles. Le fournisseur a déjà été condamné en Chine pour abus de pouvoir et l’amende s’élevait alors 975 millions de dollars, ce qui fait environ 911,7 millions d’euros. Enfin, une précédente affaire avait déjà mêlé Qualcomm et Apple lors d’une enquête de la Commission européenne. Le premier était accusé de payer le second pour le forcer à intégrer ses modems dans les iPhone et iPad.

À lire sur FrAndroid : Royalties : Qualcomm nous précise son système de licence des brevets