Oculus a écopé d’une amende de 500 millions de dollars pour violation de l’accord de non-divulgation avec ZeniMax.

Le verdict a été rendu, Oculus a été condamné à payer un demi-milliard de dollars à la société de jeux ZeniMax. D’après le média Polygon, cette somme a été donnée après que les jurés aient déterminé qu’Oculus avait bel et bien violé l’accord de non-divulgation qu’elle entretenait avec ZeniMax au début du développement du casque Oculus Rift. Néanmoins, Oculus ne s’en sort pas si mal puisque la firme a été jugée non coupable de détournement de secrets commerciaux, une autre charge établie lors du procès.

500 millions de dollars

Dans le détail, les 500 millions de dollars demandés à Oculus — et donc à Facebook propriétaire depuis 2012 — comprennent 200 millions de dollars pour violation de NDA, 50 millions de dollars pour violation du droit d’auteur, 50 autres millions contre les deux cofondateurs de l’entreprise pour fausse déclaration et 150 contre l’ancien directeur général Brendan Iribe pour fausse déclaration également. Le prix global est inférieur aux 4 milliards de dollars demandés par ZeniMax, qui envisage de faire appel.

Des secrets divulgués

Le procès, débuté en 2014, impliquait notamment John Carmack, le fondateur du studio id Software, qui avait pendant une courte période travaillé à la fois pour ZeniMax et Oculus. Une double casquette qui lève les soupçons quant à la divulgation de technologies entre les deux sociétés : ZeniMax avait déjà une certaine expérience avec la réalité virtuelle et Carmack a très certainement pu en faire profiter Oculus alors encore à ses balbutiements pour le casque VR.

Oculus a esquivé les tentatives d’établir un accord de licence. La plainte concerne donc le non-respect de l’accord de non-divulgation signé alors que Carmack travaillait encore chez ZeniMax, ainsi que le droit d’auteur avec l’utilisation des jeux et du code appartenant à ZeniMax, mais Oculus est aussi accusé d’avoir trompé le public en lui faisant croire que les produits ZeniMax étaient faits par Oculus.

À lire sur FrAndroid : Facebook a payé bien plus cher qu’annoncé pour acquérir Oculus VR