La Commission européenne a condamné Google à verser une amende de 2,42 milliards d’euros pour avoir mené des pratiques anticoncurrentielles afin de favoriser son service Google Shopping.

2,42 milliards d’euros ! C’est la somme record que Google doit verser à l’Union européenne. La firme est accusée d’avoir abusé de sa position dominante en favorisant son service de commerce en ligne et comparateur de prix : Google Shopping. Celui-ci serait plus mis en avant que les plateformes de tous les autres compétiteurs dans ce secteur.

En plus de cette amende, Google va être obligé de prouver qu’il traite ses concurrents de manière juste et équitable. Et si les mesures proposées par le géant de la recherche en ligne ne satisfont pas les autorités, celles-ci pourront lui demander de les réviser et d’en soumettre des nouvelles.

Dans un communiqué de presse, Margrethe Vestager, la commissaire chargée de la politique de concurrence déclare la chose suivante :

Google est à l’origine d’un grand nombre de produits et de services innovants qui ont changé notre vie, ce qui est positif. Mais sa stratégie relative à son service de comparaison de prix ne s’est pas limitée à attirer des clients en rendant son produit meilleur que celui de ses concurrents. En effet, Google a abusé de sa position dominante sur le marché des moteurs de recherche en favorisant son propre service de comparaison de prix dans ses résultats de recherche et en rétrogradant ceux de ses concurrents.

Ce que Google a fait est illégal au regard des règles de concurrence de l’UE. Elle a empêché les autres sociétés de livrer concurrence sur la base de leurs mérites et d’innover. Et surtout, elle a empêché les consommateurs européens de bénéficier d’un réel choix de services et de tirer pleinement profit de l’innovation.

La multinationale a d’ailleurs précisé qu’elle comptait faire appel suite à cette condamnation.

Rappelons aussi que cela fait plusieurs années que la Commission européenne et Google sont engagés dans une bataille juridique, afin de savoir si le second profite oui ou non de sa position dominante, notamment en ce qui concerne son système d’exploitation Android.