Apple a réussi à soutirer 120 millions de dollars à son concurrent de toujours sur le marché du mobile, Samsung.

Cela fait quelques années qu’Apple traîne en justice Samsung pour une histoire de brevets violés. Bien entendu, ce genre d’affaires n’est pas rare chez les sociétés de haute technologie. Celle-ci est en partie assez connue, puisqu’elle concerne d’une part le fameux « slide-to-unlock » est l’action qui consiste à glisser son doigt de la gauche vers la droite pour déverrouiller son appareil. D’autre part, et moins célèbre, l’affaire concerne un autre brevet, celui d’un logiciel qui transformait de façon automatique des informations telles que le numéro de téléphone, en un lien.

Samsung a été reconnu coupable d’avoir enfreint ces deux brevets en 2012, mais avait fait annuler cette décision en faisant appel à la Cour suprême. Cependant la décision finale a été rendue aujourd’hui et Samsung va devoir payer 120 millions de dollars à Apple. Le constructeur sud-coréen n’est évidemment pas très ravi de cette nouvelle et insiste sur ses principaux arguments de « l’innovation » et de « l’abus du système des brevets.«  Apple n’a pas commenté.

Cette histoire a traîné en longueur, si bien que — ironie du sort — l’action slide-to-unlock n’est aujourd’hui plus d’actualité. Les deux géants n’ont certainement pas fini de se batailler à base de procès puisqu’ils s’affrontent sur bien d’autres sujets. Samsung a aussi plus tôt cette année été accusé de violation de brevet suite à une plainte de la part de Huawei.

À lire sur FrAndroid : Samsung est condamné à payer près de 11 millions d’euros à Huawei pour violation de brevets