La CNIL a décidé de sanctionner la société d’une amende de 100 000 euros pour ne pas suffisamment avoir sécurisé les données personnelles des clients du SAV de la marque.

La CNIL a prononcé aujourd’hui, à l’encontre de l’enseigne Darty, une sanction de 100 000 euros. La raison invoquée est un manque de sécurité de la part de la société sur les données personnelles de ses clients du SAV en ligne.

La défaillance de sécurité

Revenons un peu en arrière pour comprendre la raison de cette sanction. En février 2017, la CNIL est informée d’une défaillance de sécurité chez Darty. La marque aurait un problème de sécurité sur le traitement des données des demandes de service après-vente.

Pour confirmer cette information, l’autorité française décide de réaliser un contrôle en ligne avec ses équipes en mars 2017. Les équipes de la CNIL parviennent à accéder à l’ensemble des demandes, réclamations et données des clients. Cela représente un potentiel accès aux identités, mails, adresses et numéros de téléphone de plusieurs centaines de milliers de clients.

15 jours après, les équipes découvrent la présence d’un formulaire de contact réalisé par un prestataire externe. Les fonctionnalités du logiciel n’étant pas correctement paramétrées. Il n’empêchait pas à des tiers non autorisés l’accès aux données stockées sur le gestionnaire de service après-vente.

La CNIL sévit

N’ayant pas corrigé la défaillance entre le premier et le deuxième contrôle, la CNIL a décidé de prononcer sa sanction. L’enseigne a pris les mesures nécessaires le soir du deuxième contrôle.

Après les importantes affaires de piratage de cette année 2017, on pense notamment à celle d’Equifax, la cybersécurité et la protection des données sont toujours plus une priorité et un sujet d’actualité.