Au premier trimestre 2017, Windows Phone est à l’article de la mort et n’occupe plus que 0,1 % des parts de marché des systèmes d’exploitation mobiles dans le monde. Loin devant, Android règne en maître avec 85 %.

 

Catastrophe ! La part de marché de Windows Phone dans le secteur des systèmes d’exploitation mobiles à travers le monde a été divisée par deux entre le quatrième trimestre 2016 et le premier trimestre 2017. En effet, selon le cabinet d’analyse IDC, celle-ci est passée de 0,2 à… 0,1 %.

Troll à part, ce nouveau rapport d’IDC prouve à quel point l’OS Windows Phone est progressivement en train de disparaitre — il était encore à 0,8 % au premier trimestre 2016. Preuve de cette déchéance : les systèmes d’exploitation les moins répandus et catégorisés dans la colonne « Autres » comptabilisent également 0,1 %. Autrement dit, l’OS de Microsoft ne va pas tarder à rejoindre ladite colonne.

La disparition inexorable de Windows Phone.

Par ailleurs, il faut noter que ce genre de rapport a toujours une petite marge d’erreur. Avec un score aussi faible, on peut ainsi imaginer que Windows Phone n’a en réalité plus aucune part de marché — si l’on est un brin pessimiste ou que l’on est pressé d’enterrer cet OS.

Android, loin devant.

Android loin devant

De son côté, Android voit ses parts de marché croître encore et toujours pour atteindre les 85 % sur les trois premiers mois de l’année en cours. Son grand rival, iOS d’Apple, chute de 18,2 % à 14,7 %. Rappelons toutefois que le système d’exploitation de Google compte encore un grand nombre de versions différentes toujours utilisées un peu partout dans le monde. À titre d’exemple, la dernière mouture, Android 7 Nougat, dépasse à peine les 10 % dans la répartition Android.

Selon IDC, Le succès d’Android s’explique par le fait que le prix de vente moyen des terminaux tournant sous cet OS baisse progressivement. Ainsi, selon les estimations, 1,5 milliard des smartphones Android vendus en 2021 coûteraient en moyenne 198 dollars (172 euros HT environ).

À lire sur FrAndroid : Les raccourcis de Tim Cook sur la fragmentation d’Android