Google est actuellement en train de développer Project Crostini qui permettra à terme de lancer des applications Linux directement sur Chrome OS, et donc n’importe quel Chromebook.

crédit photo : XDA Developers

Malgré les premiers doutes, les Chromebook ont réussi à conquérir le marché des ordinateurs portables en s’adressant particulièrement aux étudiants. Aujourd’hui, Chrome OS accueille qui plus est les applications du Play Store, ce qui lui offre toujours plus de divertissements.

Cependant, d’autres utilisateurs ont été attirés : les développeurs et bidouilleurs. En effet, il est possible depuis bien longtemps de transformer son Chromebook en ordinateur Linux, en effaçant totalement Chrome OS ou en passant par Crouton qui permet de lancer Linux au dessus du système d’exploitation installé.

Project Crostini, Linux sur Chrome OS

De toute évidence, cette dernière solution a inspiré Google. Comme le dévoile XDA Developers, le développeur conçoit actuellement Project Crostini, qui permettra à l’avenir de lancer nativement des applications Linux sur Chrome OS sans compromettre la sécurité de l’ordinateur ou passer en mode développeur (contrairement à Crouton).

Cette solution propose un fonctionnement similaire au déjà très connu Crouton, mais réussi à conserver la sécurité du système en introduisant une architecture différente à deux murs pour éviter les fuites de données. Les applications sont lancées dans une VM, qui lance un conteneur Invité, qui lance ensuite l’application Linux voulue, pour schématiser.

Fait intéressant, les applications Linux passeront automatiquement au Material Design sur Chrome OS. Et pour cause : la plupart utilise l’interface Gtk, qui dispose d’un thème reprenant le design voulu par Google. Ce dernier a choisi Adapta, l’un des thèmes les plus populaires, et prépare déjà sa propre version.

Toujours plus d’applications

Pour le moment, cette fonctionnalité n’est utilisable que par le Pixelbook en mode développeur, et n’est donc pas vraiment accessible. Malgré tout, la communauté Reddit Crostini se charge désormais de la décortiquer pour en déterminer le potentiel futur.

Sans ce désassemblage, reste que cette prochaine possibilité permettra à Chrome OS de disposer de toujours plus d’applications locales, ce qui manquait pour certains utilisateurs. Qui plus est, Linux permettra aux machines de convenir à toujours plus de profils d’utilisateurs, notamment les développeurs.

Il faudra voir l’impact de Project Crostini sur la batterie des Chromebook et la stabilité générale du système. Cependant, Chrome OS ne cesse de grandir et a le potentiel de devenir un véritable OS majeur dans les prochaines années… ou au moins paver la route pour Fuchsia.

À lire sur FrAndroid : Chromebook : un dual boot Windows / Chrome OS en vue ? Le mode AltOS apparaît