Un nouveau service de messagerie mobile vient de voir le jour en Chine. Il s’agit de Weimi (WeMeet), qui appartient à Sina que l’on connaît sous le nom de Weibo, « sorte de Twitter à la chinoise ».

Capture d’écran 2013-08-26 à 12.55.32

WeMeet, un nouveau service de messagerie instantané s’installe en Chine. La première version de WeMeet, d’abord disponible sur iOS, est apparue en avril en Chine. Cette application mobile a été développée par une équipe de 20 personnes au sein de Sina (Weibo). Les utilisateurs de WeMeet peuvent ainsi ajouter directement leurs contacts Weibo sur leur répertoire du service de messagerie. L’application développée autour de la discussion de groupe, intègre les flux RSS, mais aussi de nombreux groupes d’intérêt qui permettent aux utilisateurs de donner leurs avis. Enfin, WeMeet offre aussi aux mobinautes la possibilité d’envoyer des messages, qui s’auto-détruisent automatiquement quelques secondes après leur réception, à la façon des vidéo Snapchat.

Pour l’instant le service n’est qu’en chinois, mais il est disponible partout dans le monde depuis le Play Store. Comme le remarque The Web Next, ceci laisse penser que l’application devrait être traduite dans d’autres langues dans les mois à venir.

Weibo en perte de vitesse

Si Sina (Weibo), le « twitter chinois » lance un tel service, c’est que le réseau social connaît un ralentissement de sa croissance, et une baisse du temps passé par ses utilisateurs sur l’application. Et cela s’explique notamment par le succès fulgurant de WeChat (aussi connu sous le nom de Weixin) qui s’était fait connaître notamment grâce à sa fonction d’enregistrement de mini messages vocaux. L’application, créée par le géant Tencent, enregistre 235 millions d’utilisateurs actifs mensuels en Chine et à l’étranger.

Il sera alors difficile pour WeMeet de se faire une place sur ce marché, d’autant que les opérateurs de téléphonie mobile se montrent réticents face à l’arrivée de tels services qui viennent concurrencer les SMS traditionnels. China Telecom avait ainsi lancé Yixin il y a une semaine, un service à mi-chemin entre un chat et un service de messagerie traditionnel, en offrant notamment la possibilité d’envoyer des messages vocaux vers des téléphones fixes ou encore de communiquer avec des individus non équipés de l’outil Yixin.