Après avoir refusé les milliards de Facebook, Snapchat aurait débauché une employée du réseau social. Il s’agit d’Emily White, anciennement chargée du plan de monétisation d’Instagram, suggérant qu’Evan Spiegel et son équipe planchent actuellement à trouver un modèle économique viable.

Snapchat

Snapchat, le service d’envoi de photos et de vidéos éphèmères, fait encore une fois parler de lui. La personnalité de son fondateur Evan Spiegel en particulier avait déjà interpelé les media lorsque le Wall Street Journal révélait, il y a quelques semaines, que celui-ci avait refusé plusieurs propositions d’achat de la part de Facebook. Et les sommes en jeu étaient pharaoniques puisque le réseau social aurait offert un milliard de dollars au jeune entrepreneur pour mettre la main sur son application mobile, avant de tripler la mise, en vain.

Cette fois-ci, la start-up a réussi à attirer dans son équipe Emily White qui n’est autre qu’une ancienne cadre de Facebook. La nouvelle recrue de Snapchat officiait depuis quelques mois dans la division Instagram en tant que chargée de la monétisation. C’est elle qui aurait été à la tête du lancement de la publicité sur le service de partage de photos en novembre dernier aux Etats-Unis. L’application mobile, qui a désormais dépassé les 400 millions de partages quotidiens, cherche vraisemblablement une façon de générer des revenus. Emily White devrait occuper les mêmes fonctions que chez Instagram et s’atteler à trouver un modèle de rentabilité viable. On s’attend donc à voir des annonces publicitaires faire leur apparition sur le service dans les prochains mois.