Après Facebook, Youtube, Twitter et la danse sur Happy, l’Iran vient d’ajouter Instagram à la liste des sites bloqués sur son territoire.

instagram-app-2-620x433

Une cour de justice iranienne aurait pris la décision vendredi dernier de bloquer le site Instragram sur le territoire Iranien. Selon l’agence de presse américaine Associated Press, qui relaie elle-même une agence de presse « semi-officielle », le ministère des Télécommunications iranien aurait été forcé de bloquer Instagram suite à un arrêté judiciaire. La décision n’aurait d’ailleurs pas été appliquée ce weekend puisque de nombreux Iraniens ont encore pu poster des photos sur Instagram sans passer par un proxy. Une information très difficile à vérifier en somme.

Ce ne serait en tout cas pas la première fois que l’Iran bloquerait un réseau social. Twitter, Facebook, Youtube et WhatsApp font déjà partie de la liste noire iranienne, et il ne serait pas étonnant de voir le réseau social de partage de photo y figurer. L’Iran est un spécialiste de ce genre d’interdictions pour son peuple, mais permet à ses dirigeants de poster leurs photos sans aucune limitation. Le Président Iranien Hassan Rouhani ainsi que l’Ayatollah Ali Khamenei disposent tous les deux de comptes Instagram et Twitter et ne se gênent pas pour les alimenter régulièrement.