Facebook vient de lancer dans une poignée de pays une version simplifiée et allégée de son application pour Android. Elle prend le nom simple de Facebook Lite, et est compatible sur les réseaux 2G.

facebook lite

Il y avait déjà des signes avant-coureurs de la nouvelle lubie de Zuckerberg pour les marchés émergents et l’Asie particulièrement, et la stratégie du réseau social semble se confirmer. La semaine dernière, on apprenait que des pourparlers avaient eu lieu entre Xiaomi et Facebook dans l’optique d’un investissement de ce dernier dans le développement du nouveau constructeur en vogue en Chine. Cette fois, Facebook fait un effort logiciel pour développer sa base d’utilisateurs sur ces marchés en lançant une nouvelle application : Facebook Lite.

Il s’agit d’une version allégée de l’application traditionnelle de Facebook, intégrant un design plus rudimentaire, censé pouvoir s’afficher sur les réseaux 2G, et qui nous replonge en même temps trois ans en arrière. Mais quel est l’intérêt de permettre un accès en 2G ? Malgré une offre/demande grandissante en smartphones 3G et 4G, les pays émergents comme l’Inde sont encore extrêmement demandeurs de mobiles d’entrée (bas) de gamme. D’ailleurs un tiers de ce seul marché – d’environ 1 milliard d’utilisateurs de mobiles – est équipé en smartphones low-cost, ce qui représente donc autant de potentiels utilisateurs de Facebook Lite, puisqu’il n’y aura pas besoin de ressources démesurées pour faire fonctionner l’application. Pourtant, et d’après Tech Crunch, ce pays n’est visiblement pas encore concerné par Lite, qui a été déployé au Bangladesh, au Nepal, au Nigeria, au Soudan, au Sri Lanka, au Vietnam, en Afrique du Sud, et au Zimbabwe.

Maintenant que Facebook a fini de travailler sur son application allégée, il n’a plus qu’à s’attaquer à l’allègement de celle qui sévit sur les marchés occidentaux, et qui consomme plus de mémoire vive que les autres réunies.