La Chine vient de lancer un satellite de communication quantique dans l’espace. Celui-ci va permettre de chiffrer les communications grâce aux principes de la physique quantique afin que les communications ne puissent pas être décryptées. La Chine prend ainsi une longueur d’avance sur le chiffrement des communications.

facebook satellite

Un satellite

Nous assistons depuis plusieurs années à une bataille autour du chiffrement des données et des communications. Souvenez-vous, il y a quelques mois, le FBI avait tenté de forcer la main à Apple pour déchiffrer un iPhone utilisé par un terroriste. De nombreux gouvernements veulent également faire interdire le chiffrement, souvent utilisé par les terroristes. Dans la cyber guerre, le chiffrement est la principale protection des États, afin d’éviter l’espionnage. La Chine souhaite renforcer sa position dans le domaine, grâce au lancement d’un satellite de chiffrement utilisant les principes de la physique quantique.

 

La physique quantique

Comme le rapportent nos confrères du Monde, « le protocole du satellite chinois utilise des propriétés quantiques des photons qui peuvent être corrélés de telle manière que modifier l’un modifie immédiatement son jumeau, trahissant donc une intervention non désirée. Si les signaux transitant entre le satellite et la Terre sont interceptés par un espion, la source s’en rendra compte immédiatement et n’utilisera pas les informations envoyées. Des clés de chiffrement de messages pourront ainsi être transmises sans risque, assurant alors la sécurité des communications ».

Pour le moment, le satellite chinois va servir de test au gouvernement pour tester ce chiffrement quantique. On apprend ainsi que « la Chine testera d’abord des communications sécurisées entre Pékin et Urumqi, grande ville de l’ouest du pays distante de 2 400 kilomètres, puis entre la capitale chinoise et celle de l’Autriche ». Par la suite, il sera tout à fait possible d’utiliser ce chiffrement quantique pour des communications militaires ou étatiques, mais également pour des communications entre particuliers dans le cadre d’applications de messagerie, par exemple.

 

Premier satellite quantique

Le chiffrement quantique n’est pas une nouveauté en soi puisqu’il est déjà utilisé, dans le cadre de tests, au sol, par exemple pour des échanges interbancaires. C’est en revanche la première fois qu’un satellite est lancé pour pouvoir réaliser des communications chiffrées de manière quantique sur de longues distances. On imagine alors que les États-Unis ne voient pas d’un bon œil le lancement de ce satellite et accélèrent leur programme quantique.

À lire sur FrAndroid : Chiffrement : la France maintient les amendes pour les entreprises