La fin des 140 caractères était un débat sans fin pour les utilisateurs Twitter, jusqu’à aujourd’hui. Le réseau social permet désormais à tous les utilisateurs de twitter en 280 caractères.

Mise à jour du 8 novembre : Tous les utilisateurs peuvent désormais twitter en 280 caractères, sauf en Chine, en Corée du Sud et au Japon, car Twitter estime que les langues parlées dans ces pays n’ont pas besoin de cette mise à jour.

Article original :

La limite de 140 caractères est la caractéristique la plus connue de Twitter mais c’est aussi la plus controversée. C’est une caractéristique qui a séduit les utilisateurs actuels, mais elle n’inciterait pas les nouveaux utilisateurs à s’engager. Cette brièveté forcée est pourtant ce qui rend le service si utile, il force les utilisateurs à être créatifs et à se relire.

Après des années de débat, Twitter envisage de doubler la limite de caractères. Dans un post mardi, Twitter a annoncé qu’un nombre limité d’utilisateurs aura la possibilité d’utiliser jusqu’à 280 caractères dans un tweet. C’est donc, dans un premier temps, un test.

Pour Twitter, doubler la limite de caractères pour les tweets permettra aux utilisateurs anglais de s’exprimer plus confortablement, sans devoir créer une série de tweets pour raconter une histoire. Evidemment, pour les Japonais, cette limite est moins contraignante. A ce petit jeu, la langue française est encore plus complexe et nécessite bien plus de caractères pour exprimer des idées similaires.

« Nous comprenons que beaucoup d’entre vous ont été habitué aux règles basiques de Twitter pendant des années, il peut avoir un attachement émotionnel à 140 caractères – nous l’avons également ressenti« , a déclaré l’entreprise américaine dans son blog.  » Mais nous allons essayer cela (…). Nous sommes ravis de partager cela aujourd’hui, et nous vous tiendrons au courant de ce que nous voyons et de ce qui sera décidé ensuite. « .

Pour rappel, la contrainte des 140 caractères est une contrainte technique au départ, c’est le nombre de caractères qui peuvent tenir dans un SMS. Lors des premières années, lorsque nous n’avions pas spécialement de 3G, ni un smartphone, les tweets étaient envoyés sous forme de SMS. Pour avoir connu cette époque, on pouvait recevoir des dizaines de SMS par jour (et c’était gratuit).