Il y a un tout petit peu plus d’un mois, Microsoft a fait sa révolution en sortant coup sur coup deux systèmes qui ont la volonté de remettre le géant de Redmond au centre de la bataille. Ainsi, dans un marché de l’informatique où les tablettes prennent de plus en plus de place, Microsoft a sorti Windows 8 qui rend les tablettes sous Windows non seulement possibles mais aussi agréables, tandis qu’il permet aux constructeurs d’être plus innovants en proposant des ordinateurs hybrides (ordinateur pouvant se transformer en tablette à l’image de la Transformer Prime). Ce système s’inspire grandement de ce qu’avait créé Microsoft avec Windows Phone 7, ces fameuses tuiles dynamiques qui sont une porte d’entrée vers les applications.

Android, Microsoft

Microsoft a également largement amélioré Windows Phone grâce à la sortie d’une nouvelle itération de son système labellisé Windows Phone 8 qui est bien plus proche de Windows et permettra aux développeurs de faciliter les portages entre Windows et Windows Phone. En filigrane de tout cela, on voit bien que la volonté de Microsoft est de revenir dans la bataille du mobile où Apple l’a mis de côté en sortant son iPhone puis son iPad et où Google apparaît de plus en plus comme l’acteur incontournable qui domine tout le monde avec Android sur les smartphones et maintenant les tablettes et qui tente des choses avec la Google TV et Chrome OS.

Un mois après la sortie de Windows 8 et des premiers Windows Phone 8, quel bilan peut-on faire face à Android ? Les différents produits peuvent-ils rivaliser et Microsoft peut-il revendiquer durablement la position de 3ème acteur sur le marché du mobile ? C’est ce que nous allons essayer de voir à travers cet édito de confrontation entre Microsoft et ses produits et Android.

Windows 8, la pièce manquante de Microsoft

Commençons tout de suite cet édito avec ce qui fait depuis toujours le coeur de métier de Microsoft : Windows. Force est de constater que la dernière itération du système de Microsoft, Windows 8, a fait couler beaucoup d’encre. Entre audace et révolution, les avis divergent sur ce système qui se veut être le meilleur des deux mondes (ordinateur + tablette) même si beaucoup pensent qu’il fusionne plutôt les contraintes au lieu de réunir les forces.

Android, Microsoft

Nous ne rentrerons pas dans une critique étoffée de Windows et laisserons cela à d’autres. D’ailleurs, si vous voulez vous faire un avis sur Windows 8, vous pouvez consulter le test du système réalisé par FraWin. Nous pouvons tout de même noter des bonnes idées comme ce nouveau Start Screen avec ses tuiles qui permettent d’afficher plus d’informations qu’un lot d’icônes et qui donne envie de plonger dans chaque application pour voir ce qu’il s’y est passé. L’interface générale de l’OS est aussi bien plus moderne ce qui par comparaison rend tout de suite les versions antérieures bien fades, tandis que le bureau est toujours présent avec toutes ses fonctionnalités ce qui permet à Windows 8 d’être bien plus riche que n’importe quel autre système, même si on a toujours un peu l’impression que Microsoft ne s’est pas trop foulé en fusionnant deux systèmes en un seul.

Toujours est-il que le système a reçu un écho plutôt positif de la part des personnes ayant sauté le pas même s’il faut quelques temps pour s’y habituer. Microsoft est conscient de ce problème et a par exemple mis en place une opération qui s’appelle Try And Like It et qui permet à des personnes de tester Windows 8 sur un produit spécialement adapté au système pendant trois semaines gratuitement. Toutes les informations sont à retrouver ici mais c’est une très bonne initiative pour qui voudrait se faire une idée sur Windows 8 sans avoir rien à débourser. On vous invite à vous inscrire !

Android, Microsoft

Windows 8, c’est aussi la Surface. Quand on dit la Surface, c’est en fait une erreur puisqu’il existe deux types de Surface, la Surface RT et la Surface Pro. La Surface RT est une tablette qui tourne sous une version spéciale de Windows 8 avec un processeur ARM. Elle s’apparente ainsi à une tablette concurrente d’une tablette Android ou d’un iPad puisque vous ne pourrez y installer que des applications du Windows Store (équivalent du Play Store avec beaucoup moins d’applications !). Il existe aussi une Surface Pro qui elle n’est pas sortie (ce ne sera le cas qu’en janvier) qui tournera sous un processeur Intel (X86) avec Windows 8 Pro, la version de Windows que vous retrouvez sur n’importe quel ordinateur. Vous aurez donc accès à Windows sans limitation et vous pourrez installer ce que vous voulez.

Cette tablette Surface Pro devrait faire un peu mal aux tablettes Android puisqu’elle permettra bien plus de choses mais elle devrait aussi être proposée à un prix plus élevé commençant à 800 €. La Surface RT qui est sorti depuis un mois maintenant est un produit tout à fait agréable à utiliser même si quelques optimisations semblent nécessaires de la part de Microsoft pour que la tablette soit plus réactive quand plusieurs applications fonctionnent en même temps. Il y a aussi des modifications ergonomiques à réaliser au niveau de Windows 8 mais rien de très grave. Le vrai problème de cette tablette et de n’importe quel produit Windows 8 concerne en fait les applications. Il y en a très peu en comparaison au Play Store, un peu plus de 20 000 en tout.

Du coup, on est très vite limité par ce qu’on peut faire et on s’ennuie assez vite avec cette tablette même s’il y a Microsoft Office qui fonctionne plus que bien et permet de travailler (à condition d’aimer les claviers tactiles ou d’avoir un accessoires comme la Touch Cover ou un clavier bluetooth).

Android, Microsoft

Il n’y a donc qu’une critique majeure à faire à cette tablette mais c’était la même chose pour Android et iOS au début. Android a vu son nombre d’applications grandir parce que le nombre de terminaux Android a grandi très rapidement. Ce sera pareil pour Windows 8. A terme, Android pourrait avoir du souci à se faire sur le segment des tablettes même si ce serait surtout vrai pour les tablettes 10 pouces. Des rumeurs parlent aussi de l’arrivée d’une Xbox Surface, une tablette de 7 pouces pour l’année prochaine qui serait une concurrente directe de la Nexus 7. La Surface n’est pas non plus la seule tablette sous Windows 8 et de nombreux produits de partenaires constructeurs sont sortis et vont sortir dans les prochaines semaines. Pour découvrir les produits les plus intéressants, FraWin a réalisé une comparaison des tablettes Windows 8 annoncées jusqu’à maintenant.

J’espère personnellement que Google va faire évoluer son système pour renforcer l’attractivité d’Android sur tablette notamment ce qui concerne le multi-fenêtrage qui n’est pour le moment présent que sur les tablettes Samsung. Voilà ce qu’on pouvait dire sur le segment des tablettes, passons maintenant à la partie smartphone.

 

 Windows Phone devient mature avec Windows Phone 8

Windows Phone 8 a été lancé le 29 octobre dernier et il n’y a pour le moment que trois téléphones sur cinq qui sont sortis : le Lumia 920 et le 8X de HTC qui sont des hauts de gamme et le Lumia 820 qui est un moyen de gamme. Les hauts de gamme ont l’air de bien se vendre et les derniers bruits de couloirs évoquent 2.5 millions de ventes pour le Lumia 920 sur trois semaines. Le 8X se vendrait lui aussi plutôt bien même si aucun chiffre n’est communiqué.

Android, Microsoft

Microsoft semble donc bien parti pour devenir le 3ème acteur durable du marché des mobiles même s’il faudra attendre pour cela que Blackberry 10 sorte pour en être sûr. Toujours est-il que les critiques sont plutôt positives sur ce système et que le Lumia 920 a fait beaucoup parler de lui et fait maintenant parti du paysage et on le compare aux autres smartphones hauts de gamme.

La plupart des grands constructeurs Android sont aussi partenaires de Windows Phone. Il n’y a que quelques cas particuliers : Nokia qui est exclusif à Windows Phone, Sony qui est exclusif à Android. Citons aussi LG qui hésite à faire du Windows Phone tout comme Acer.

Les choses sont donc bien parties mais Microsoft pourrait aller encore plus loin l’année prochaine en mettant en place un programme similaire à Google avec ses Nexus. Petite subtilité, au lieu de demander à un partenaire de faire construire un smartphone, Microsoft pourrait le réaliser lui-même. Ce produit qu’on appelle pour le moment le Surface Phone est prévu pour la mi-2013 et serait fabriqué par Foxconn.

Android, Microsoft

Comme Windows 8, la principale critique de Windows Phone concerne le faible nombre d’applications mais comme pour Windows 8, ce problème devrait se réduire avec l’agrandissement du parc de téléphone et les facilités pour porter son application depuis Windows.

Si jusqu’à maintenant, on parle beaucoup des hauts de gamme, la grande force de Windows Phone, tout comme d’Android, est de proposer des offres très accessibles dans l’entrée et le moyen de gamme. Je ne parle pas ici de produits comme le Nexus 4 qui est un haut de gamme au prix du moyen de gamme car on connaît encore assez mal son implication sur les évolutions du marché. Je parle ici de produits très peu chers (vendus à 1 € avec un forfait ou 200 € à 300 € nus) qui permettent à beaucoup de gens de s’équiper en smartphone. Sur ce créneau, Windows Phone va être très présent avec par exemple le 8S de HTC mais aussi avec les produits de Huawei qui vont arriver au début 2013.

La bataille se joue aussi dans les pays émergents avec des produits encore moins chers. C’est aussi ça qui fait la force d’Android et Microsoft a décidé de suivre Google sur ce terrain en permettant l’utilisation de Windows Phone 7. C’est ce qu’a entrepris Nokia avec son Lumia 510, un smartphone de 4 pouces qui sera vendu à 150 € en Inde et dans d’autres pays. Sur ce créneau, Android pourrait perdre quelques plumes car même si l’argument Play Store peut jouer en sa faveur pour le moment, la marque Nokia est très connue dans ces pays grâce aux différentes génération de téléphones Symbian que le constructeur a pu sortir. On pourrait donc assister sur ce segment à une forme de rééquilibrage avec une petite baisse d’Android au profit de Windows Phone.

 

Microsoft, un 3ème acteur crédible mais qui doit encore faire ses preuves

Voilà ce qu’on pouvait dire pour ce « nouveau concurrent » direct qu’est Microsoft avec Windows 8 et Windows Phone 8. Avec ces deux systèmes, le géant de Redmond a donc des atouts dans sa manche, reste à bien les utiliser pour gagner son rang. Le chemin sera dans tous les cas long et Android ne va certainement pas se laisser faire. Quand bien même Microsoft réussirait son pari et resterait durablement le 3ème acteur du marché, il n’est pas vraiment possible de le voir passer devant Android. On a même du mal à l’imaginer passer devant iOS à court terme.

Android, Microsoft

Face à Windows Phone, Android a de nombreux atouts, on peut citer par exemple un rythme d’innovation très rapide, une personnalisation des constructeurs très profonde et une flexibilité importante sans oublier un Play Store toujours plus garnis. Si Android continue à s’améliorer et s’enrichir aussi vite qu’il ne le fait depuis ces 2 dernières années, on voit mal comment la dynamique pourrait s’inverser. Il ne parait pas impossible de voir les parts de marché du système diminuer légèrement à la faveur de la montée de Windows Phone et/ou de Blackberry 10. Tout cela devrait néanmoins se faire dans un marché en croissance avec toujours plus d’utilisateurs de smartphones. Cela n’empêche pas d’être attentif et de ne pas se reposer sur ses lauriers.