On l’avait déjà vu précédemment avec le prix du SMS, l’Union Européenne est soucieuse des prix pratiquées par les opérateurs de télécoms et souhaite maintenant plafonner le tarif du roaming (ou itinérance) à l’intérieur de l’Union Européenne…

drapeau-europeen

Il y a en effet de quoi être soucieux de certaines pratiques car si l’on estime que les opérateurs français ont des pratiques douteuses, disons-nous bien que dans des pays au niveau de vie moindre (Europe centrale, Europe de l’Est, balkans) les mêmes services sont facturés au même prix avec une marge encore plus importante.

Pour ces raisons, l’UE souhaite donc que les prix des communications en itinérance dans l’UE soient de 11 centimes (hors taxe nationale) pour les SMS au détail et 4 centimes pour le prix de gros, et concernant les data 1 euro par Mbit pour les prix de gros, mais pas de consigne pour le prix de détail.

Ces tarifs devraient être applicable cet été si le calendrier parlemantaire européen le permet et que les accords entre l’autorité supranationale et les états sont signés en temps et en heure.

Mais plutôt que de légiférer petit coup par petit coup, pourquoi ne pas tout simplement abolir les frontières téléphonique, se doter d’un indicatif européen et obliger les opérateurs à fournir l’itinérance gratuitement (comme c’est finalement le cas à l’intérieur de la France) ? Cela aurait pour incidence de resserrer le marché européens des télécoms (succession d’achats, etc.) à la manière de la structuration du marché de l’internet français et de créer 3 ou 4 géants des télécoms à même de concurrencer les opérateurs américains.