C’est Dale qui a réussi à utiliser la Wiimote comme accéléromètre grâce au travail du groupe OpenIntents en matière de gestion de ce périphérique quelque peu particulier.

Dans un précédent article, nous avions rapidement évoqué une application de gestion de l’accéléromètre permettant de simuler les mouvements du téléphone portable.

Utiliser le Wiimote au lieu de cette application permet de ne plus simuler des mouvements physiques, mais de les faire réellement ce qui facilite le développement d’applications utilisant ces fonctionnalités (comme des jeux par exemple).