Les discours officiels de Google sur Android sont suffisamment rares pour qu’a priori ils ne passent pas inaperçus, pourtant l’intervention de Robert Love, développeur chez Google ainsi que contributeur au noyau Linux chez Lugradio n’a été que très peu relayée.

Il faut avouer que Lugradio est un audiozine bi-hebdomadaire un peu particulière à la fois au niveau des sujets abordés (le logiciel libre et Linux), mais aussi au niveau de la façon dont ils sont abordés.

Quoiqu’il en soit, dans l’émission de lundi 14 avril (qui n’est pas encore en ligne), Robert Love a exposé l’architecture technique d’Android ainsi que du kit de développement aux auditeurs. Il a aussi précisé certaines promesses d’Android que nous appelons volontiers « le pacte Google ».

Voici donc les propos de Robert Love :

Le but d’Android, c’est d’être ouvert aux développeurs, ouvert à l’industrie, et ouvert aux utilisateurs […] Les utilisateurs n’ont pas besoin d’autorisations pour installer une application. Les terminaux de l’Open Handset Alliance ne comporteront pas de restrictions pour les utilisateurs. [..]

En clair, il n’y aura absolument aucune restriction sur les terminaux mobiles vendus par des membres de l’Open Handset Alliance. Cela vaut-il cependant pour les restrictions réseau des opérateurs membres ? On pense notamment aux applications de VoIP. En revanche, on peut probablement déduire de cette déclaration que les constructeurs et les opérateurs non membres de l’Open Handset Alliance seront entièrement libres d’appliquer leurs propres règles ce qui semble aller dans le sens des dernières déclarations d’AT&T concernant Android.