Android fait sans conteste réfléchir.

Ce framework fait l’effet d’une bombe atomique dans le monde très « fermé » (c’est le cas de le dire) des mobiles et de ses applications. Et même si il est trop tôt pour dire si Android sera un véritable succès, nous devons reconnaître qu’il a ouvert les horizons …

Dans tous les coins du monde des applications mobiles, on réfléchit, et souvent on parie sur le framework de Google :

Beaucoup envisagent le portage d’applications ou de librairies existantes :
Ici, on réfléchit sur le portage des applications J2ME.
Ici, on porte une librairie de lecture de code bar et de tags à deux dimensions.
Ici, on crée une base de données qui se veut plus efficace que le sqlite embarqué.

Ailleurs, on se pose des questions … et on essaye de faire le point avant le passage de la tornade : on s’interroge sur les services basés sur la localisation et aux aspects « réseaux sociaux »

Quand d’autres essayent de garder la tête froide pour lier Android aux autres services de Google (à lire en anglais sur Google Operating system).