Dans le monde de l’embarqué (dont le monde mobile est certes un membre particulier, mais un membre tout de même), Linux n’est pas un phénomène de mode mais bien une valeur sûr et parfaitement ancrée dans les habitudes. Les OS Linux sont divers et variés à tel point qu’ils ne sont parfois plus vraiment compatibles entre eux.

C’est probablement pour ces raisons que des initatives comme Limo et Android ont vu le jour (car oui, messieurs les journaleux, Android est Linux …). La première initative, Limo a pour but de spécifier les caractéristiques de Linux sur les terminaux mobiles afin d’assurer la non-fragementation de Linux sur ce type de plate-forme. Ainsi, cette organisation définit actuellement des standards pour le développement d’applications natives.

Android quant à lui est avant tout un framework Linux se programmant en Java et dont les applications sont exécutées par la Dalvik Virtual Machine, une application native Linux …

Vous l’aurez compris, il n’y a pas d’incompatibilité fondamentale entre les deux projets et cela explique pourquoi tant d’acteurs de l’un sont des acteurs de l’autre et vice-versa.

Reste que tant qu’il n’y aura pas d‘architecture standard pour les terminaux mobiles comme il en existe pour les machines de bureau (PC-compatible), le développement natif restera anecdotique (machines virtuelles et pilotes matériels).

Cela étant cela n’a pas empéché certains fabriquants de téléphone de se tourner vers Linux bien avant que Limo et Android voient le jour comme en atteste cette liste de téléphones Linux.

Je profite aussi de cet article pour attirer votre attention sur la présence d’une offre d’emploi sur la Zone Emploi du forum.