Francis Pisani, qui anime un blog sur les nouvelles technologies a eu l’occasion d’assister à une journée de divulgation chez Intel portant sur l‘informatique essentielle.

Cette façon de voir l’informatique correspond parfaitement aux espérances (très hautes) que certains placent dans les systèmes ouverts et interopérables comme Android. Il s’agit à la fois de communication de machine à machine, et de perception du monde physique dans le but de devancer les besoins de l’utilisateur.

C’est en explorant ce genre de possibilités et ce que cela implique que l’on comprend pourquoi des entreprises comme Intel sont membres de l’Open Handset Alliance.

paraboles

En effet, le monde des télécoms (et donc par extension celui des assistants personnels connectés) est particulièrement fermé. Tout y est soumis à autorisation, tout est propriétaire, tout est régulé, l’information de vient que d’une seule source, etc.

Or des concepts comme l’informatique essentielles selon Intel ont besoin de manipuler de l’information en temps réel (et donc d’être connecté en permanence à un réseau data), de l’information ouverte et accessible en agrégeant plusieurs sources, etc.

Gageons que l’arrivée des géants de l’informatique dans le monde de la téléphonie révolutionnera ce secteur d’activité.