Le système d’exploitation Android est agnostique, ce qui signifie qu’en théorie, tout comme il est possible d’installer Windows sur un Mac, il sera possible d’installer Android sur un iPhone.

Si on en vient à ce constat, c’est qu’il y’a plusieurs indices… Tout d’abord, l’iPhone emploie une variante du noyau Mach trouvé dans le Mac OS X et fonctionne à l’aide d’un accélérateur 3D, « PowerVR ». Il est alimenté par un processeur, épaulé par 128 Mo de mémoire et 16 Go d’espace disque. Ils comporte tout les deux un grand nombre de caractéristiques communes, support du GPS, de l’accéléromètre, du multi-touch…

Il faut aussi prendre en compte la communauté de développeurs assez importante sur Android, et que beaucoup d’entre eux favorisent la langage Java pour faire évoluer le SDK d’Android.

Ce projet n’est pas fou, une équipe travaille déjà à l’installation de Linux sur iPhone, l’objectif est de faciliter l’interopérabilité entre Linux et Darwin / ARM.

Mais l’iPhone, à la différence de la plate-forme Android, est fermé, par définition, et toute version piratée est très susceptible d’attirer la colère d’Apple – enfin le jealbrekage de l’iPhone est un témoignage de l’ingéniosité des hackeurs, et je ne doute pas qu’Android devrait arriver rapidement sur l’iPhone.