Anisse Astier écrit sur FrAndroid en tant qu’invité : il travaille sur le noyaux Linux dans la hi-tech grand public et l’embarqué; il est de plus très impliqué dans la communauté open-source. L’avez-vous croisé au PAUG, FOSDEM, à un hackathon, ou au Salon Solutions Linux ?

Amazon est un derniers entrants dans le monde grandissant d’Android. Leur tablette, le Kindle Fire, lancé il y a à peine quelques mois, n’est même pas encore arrivée en France.

Pourtant, en quelques mois, Amazon a durablement laissé sa marque sur l’écosystème Android. Voici une petite rétrospective.

Amazon Appstore

Amazon fait son petit début avec l’Amazon appstore, lancé il y a à peine un an, celui-ci a connu un succès assez rapide chez les « geeks » aux US, mais a eu du mal à se répandre au delà. Ce n’était pas le but, Amazon voulait surtout tester sa plateforme et commencer à la roder en attendant de lancer sa tablette.

La formule change complètement de l’android Market. Des applis exclusives, une appli gratuite(habituellement payante) par jour… Mais également des règles différentes pour les développeurs, avec Amazon qui fixe les prix (modèle d’agence: comme sur le Kindle store), et la promo « gratuite » qui doit être considéré comme un budget Marketing pour les développeurs, plutôt qu’en perte sèche (Un peu comme le piratage ).

Kindle Fire

Annoncé en Septembre, et vendue dès Novembre. Innovant sur le prix(quasiment prix coutant, l’objectif d’amazon est de vendre du contenu), malgré une finition matérielle « moyenne » (boutons mal placés, tablette « pavé »). Finition logicielle aussi moyenne au début, et Amazon Silk complètement décevant, et souvent moins performant que les navigateurs concurrents. Néanmoins, les ventes suivent, et c’est certainement la tablette android #1 vendue à Noel aux USA.

10B Promo

En décembre dernier, probablement, le premier effet visible de l’influence d’Amazon sur Android. Google fait pour la première fois des promos à grande échelle, en collaboration avec les développeurs. Une innovation en provenance directe de l’Amazon App Store.

Google play

Encore une fois, des promos, mais la nouvelle est clairement celle de concurrencer Amazon avec son offre multi-medias centralisée.
Google music vends des mp3 depuis Novembre dernier, Google Movies Rental des films à louer depuis Mai 2011, et Google Ebooks store depuis fin 2010. Cette centralisation des services sous une seule marque est idéale pour Google. Néanmoins, on se rappelle qu’Amazon est sur ces créneaux depuis bien plus longtemps: musique (Amazon MP3 et Cloud Player), Apps (Appstore), Livres (Kindle), et films (Instant Video). Le tout déjà intégré sur son Kindle Fire.

Moins important, mais on converge également au niveau de la sémantique avec le nom de « Store », en laissant tomber « Market ». Le « Store » est utilisé chez quasiment tous les concurrents: (Google Play Store, Amazon Appstore, Apple App Store, Nokia Ovi Store, Playstation Store). Seuls quelques irréductibles résistent (Windows Marketplace, Blackberry App World).

Tablette nexus

Tout cela converge vers la fameuse tablette Nexus, faite par Asus; les rumeurs vont bon train. Elle devrait attaquer en frontal le kindle fire avec un format de 7″ pour la consommation de médias partout, avec un prix coutant inférieur à 200$. Elle aurait également la proc
haine version d’Android, Jelly Bean, en exclusivité.

Et après ?

Il va être intéressant de voir ces géants du web se concurrencer sur les contenus et services autour d’Android. Google a un avantage car il controle la plateforme : Amazon n’aura jamais la toute dernière version d’Android. Mais ils ont prouvé avec le Kindle Fire sous Android 2.3 qu’ils n’en ont pas besoin. L’avantage d’Amazon est d’être le premier sur le marché européen (MP3, Kindle), Google se prépare. Le marché est plus difficile à adresser de par la grande variété de langues, législations, et partenaires avec il faut négocier. Néanmoins, c’est un passage incontournable pour prétendre à la place de numéro 1.

De plus, les mastodontes ont d’autres services en compétition, notamment aux niveaux des paiements utilisés sur leurs plateformes respectives: Google Wallet vs Amazon Payment Services(avec paiement 1-click). Nul doute que celui qui a la meilleur offre en contenu sera le plus a même d’imposer ses services annexe. Google a déjà commencé avec le paiement.

Ce qu’on peut attendre de tout ça: des prix tirés vers le bas et une offre tirée vers le haut: merci la compétition !