Vous vous pensez bernés par les constructeurs ? Vous l’êtes sûrement. L’obsolescence programmée existe bel et bien, cela fait plusieurs années que les consommateurs s’en sont rendu compte. Peut-on y faire quelque chose ? En réalité, vous le pouvez. Même si vous êtes en bout de toute la chaîne de distribution, c’est à vous de faire un choix. Un choix qui peut s’avérer complexe dans un marché aussi concurrentiel que la téléphonie. Néanmoins, ne faites pas l’erreur du « low-cost ». Le « low-cost » ne rime pas toujours avec « bonne affaire » dans la téléphonie. Nous allons vous expliquer.

iStock_000016137870Small-e13297270819001-639x343

Chaque jour, vous êtes nombreux à nous écrire pour nous demander des avis sur des produits chinois vendus sur des sites d’exportateurs et d’importateurs. Caractéristiques alléchantes, design accrocheur, prix rikiki… les arguments ne manquent pas. Néanmoins, il faut être conscient que ces produits souffrent d’un fort niveau d’obsolescence, sans parler des problèmes de sécurité et de localisation. Pourtant, tout le low-cost n’est pas à jeter. Et contrairement à ce que vous pouvez penser : la qualité n’est pas réservée au luxe.

Je suis conscient qu’il est difficile de trouver un produit qui regroupe haute qualité et durabilité aujourd’hui. Au delà de la garantie « minimum », il devient délicat de s’assurer de la fiabilité d’un smartphone. Même les plus gros constructeurs tels que Samsung ou Apple jouent avec le feu. Quand ce n’est pas eux qui y jouent, ce sont leurs partenaires : écran, espace de données, modem, processeur et bien sûr logiciel.

Capture d’écran 2013-07-09 à 16.20.28

 Un Galaxy S3 à moins de 200 euros ? Stop !

Le low-cost peut vous coûter cher

Parce que notre appétit insatiable de technologie nous empêche de prendre le recul nécessaire, il est important de garder à l’esprit que le low-cost peut vous coûter cher. D’un smartphone à 70 euros à celui à 200 euros, le problème n’est pas spécialement l’acte d’achat en lui-même. C’est justement la répetition de l’acte. Car le low-cost amène le low-cost, et ainsi de suite. L’objectif pour ces constructeurs, n’est pas d’augmenter leurs marges, mais c’est d’augmenter la fréquence d’achat. Toute cette industrie contribue donc à l’accumulation, et même à la sur-accumulation. Accumuler des appareils cassés et défaillants, sans garantie… Quel intérêt ?

150 euros + 200 euros + 50 euros… Faites le calcul.

Votre smartphone peut être dangereux

Il y a d’autres problèmes. Même si les caractéristiques sont alléchantes, le téléphone que vous convoitez peut être une merde. Produit défaillants, cassés, abîmés… Même au déballage. De la colle mal fichue pour attacher les composants jusqu’au logiciel qui n’est pas en français. N’hésitez pas à laisser les autres tester pour vous, que cela soit des rédactions (comme la notre), des spécialistes (iFixit donne des notes de « réparabilité ») ou des amateurs qui se lancent sans savoir et payent les pots cassés.

Pourquoi vaut-il mieux acheter en Europe ? Pour lutter contre ces fléaux, l’Europe a mis en place des règles. Ces règles sont présentes pour protéger le consommateur et endiguer le phénomène d’obsolescence programmée.

N’oubliez pas également la sécurité et la santé. N’oubliez pas que les dangers liés aux ondes radios, aux batteries qui chauffent et explosent… ne sont pas réservés aux autres. Vous êtes également concernés par ces problèmes si vous avez un smartphone. Bien entendu, peu d’exportateurs et d’importateurs chinois respectent ces règles, qui sont pourtant vitales. Il serait intéressants d’analyser le DAS d’un échantillon de ces smartphones. Malheureusement, le coût de la mesure est aux environs de 2000 euros par téléphone. Et ce n’est qu’un des tests à réaliser pour s’assurer que le téléphone ne soit pas dangereux.

Le low-cost, c’est l’essentiel !

La définition du low-cost n’est pas « à bas prix et sans confort ». Le low-cost, c’est « l’essentiel ». Allez-vous accepter de nombreux problèmes de réseau car vous avez opté pour un forfait de téléphonie à bas prix ? Certainement pas, il ne faut pas l’accepter. C’est pour cette raison que de nombreux utilisateurs ont quitté Free. Le low-cost, c’est « une proposition de prix attractifs aux clients contre une offre de produits manufacturés et de services réduite à l’essentiel ». L’essentiel pour un smartphone, c’est quoi ? De la qualité ! De la garantie !

Tous les fabricants « low-cost » ne sont pas à mettre dans le même panier. Par exemple, OPPO. Cette entreprise est réputée pour fabriquer des lecteurs Blu-ray de haute qualité. Lorsque OPPO arrive dans le marché de la téléphonie, elle met sa notoriété en jeu. Pourquoi ces smartphones sont-ils donc moins onéreux que ceux de Sony ou Samsung ? Simplement car OPPO vend directement ses produits tout en réalisant d’énormes économies. C’est loin d’être le seul bon élève. Mais de tels cas sont encore trop rares.

Prenez soin de vos affaires

Prenez le temps et l’effort de prendre soin de vos affaires. Ne négligez pas vos appareils. N’abusez pas de vos appareils en les soumettant à un surmenage ou les utilisant n’importe comment. Plus vous allez vous inquiéter pour vos articles, plus ils dureront. Je ne vous demande pas d’être parano. Je vous demande d’appliquer quelques règles simples. Protégez l’écran, évitez d’amener votre appareil près de la baignoire, ne vous lancez pas dans des opérations « de root ou de changement de ROM » à l’aveugle, etc.

Cherchez une solution simple

Quand votre appareil ne fonctionne plus, ne vous précipitez pas pour le remplacer tout de suite. Parfois, le problème est simple à corriger . N’hésitez pas à traîner sur notre forum, vous serez surpris. Bref, il est possible de faire réparer son téléphone. C’est loin d’être un acte dépassé.

Plaignez-vous

Écrivez aux fabricants et faites leur savoir ce que vous pensez de leurs pratiques. Si vous rencontrez des exemples flagrants de fabrication de mauvaise qualité, signalez-les. Donnez votre avis sur les blogs, les forums, les réseaux sociaux… En tant que consommateur, votre voix et votre argent sont des armes.

Ne négligez ni la qualité ni le confort !

Evidemment, les consommateurs deviennent clients du low-cost de moins en moins par choix, mais de plus en plus par nécessité. Néanmoins, il vaut mieux retarder son achat, économiser un peu plus, se renseigner davantage que de succomber aux offres « discounts » ou autres « produits importés dont on ne connaît rien ». Bref, halte à la consommation idiote. Renouveler votre matériel régulièrement ne fera pas de vous l’early adopter branché. Accumuler des smartphones sur votre bureau, non plus. Comme le dit Julien dans son article sur Rage Mag, « Je suis trop pauvre pour acheter cheap« . Parce que notre appétit insatiable pour ces appareils entraîne des émissions de carbone et de la pollution. Parce que, nous ne sommes pas des porte-monnaie démunis de conscience. Réfléchissez, avant d’acheter. La qualité n’est pas un luxe.

Le « low-cost » est de la propagande qui aide l’industrie à vendre plus de gadgets à un client qui a déjà tout ce qu’il faut. Gardez cette phrase à l’esprit.

Bref :

  • La garantie et le support client n’est pas un luxe. Si vous achetez en France, vous avez le droit à une réparation ou à un remplacement sans frais, par le vendeur, des produits non conformes au contrat de vente dans les deux ans suivant leur livraison, conformément au Code de la consommation français. Evidemment, les constructeurs et distributeurs n’appliquent pas tous ces règles. RENSEIGNEZ-VOUS.
  • La marque est importante. En effet, l’entité qui vend ces produits traine derrière elle une réputation, une notoriété… nécessaires à son expansion et son développement. Qu’importe l’image qu’elle souhaite se donner, de nombreux paramètres ne mentent pas. La marque de votre appareil est donc importante car elle peut garantir une qualité de produits, de support client, de suivi de produits…
  • La qualité et le confort sont indispensables et obligatoires. Ne négligez ni le confort d’utilisation, ni la qualité de fabrication.
  • Le distributeur peut être gage, mais c’est loin de faire l’affaire. N’achetez pas partout. C’est un risque à ne pas prendre à la légère.
  • Acheter vite n’est pas une solution. Prenez le temps de comparer, de tester… et d’économiser.

Nous allons publier un « guide » dans lequel nous allons nous baser sur de nombreux paramètres afin de noter les marques. Ainsi, nous espérons pouvoir mieux vous conseiller. Enfin, n’hésitez pas à partager vos avis sur le forum et dans les commentaires, sur les réseaux sociaux et même auprès des marques.