La marque Xiaomi tarde toujours à arriver en France et aux États-Unis. Mais après l’annonce décevante du Mi 6, le fabricant nous fait-il encore rêver ?

Je me souviens de l’attente que pouvait susciter Xiaomi il y a encore quelques mois. Avec Hugo Barra à la tête des opérations internationales, la firme semblait prête à s’étendre, sortir de Chine et vendre ses smartphones dans le monde, en particulier en France et aux États-Unis. Début 2016, pour la première fois, elle organisait même une conférence internationale au Mobile World Congress 2016 pour dévoiler le Mi 5, qui n’est jamais sorti en Europe.

Longtemps habitué à copier vulgairement ses concurrents, en particulier l’iPhone d’Apple, mais aussi le Galaxy Note avec le Mi Note 2, Xiaomi a marqué le marché fin 2016 en annonçant le Mi Mix, un smartphone de haut de gamme avec un écran sans bords. Pour la première fois, le fabricant innovait réellement sur le marché mobile et proposait un design unique.

 

Un CES décevant et un départ remarqué

Après le succès du MWC 2016, Xiaomi a décidé d’organiser une nouvelle conférence en occident, au CES de Las Vegas cette fois, où la marque promettait de dévoiler un produit international.

Trois annonces décevantes lors du CES 2017

Il sera finalement question de l’annonce de trois produits réservés à la Chine et la conférence restera comme la déception du salon. Deux semaines plus tard, Hugo Barra annonce qu’il quitte Xiaomi pour rejoindre Facebook aux États-Unis. Il était jusqu’alors le visage occidental de la marque.

Depuis, Xiaomi ne communique plus concernant son internationalisation, qui semble donc être au point mort. Pourtant, avec le lancement du Mi Note 2, premier smartphone compatible avec la 4G dans le monde entier, la marque semblait proche d’atteindre le but qu’elle s’était fixé.

La concurrence rattrape Xiaomi…

Si le Mi Mix a indubitablement marqué les esprits lors de son annonce, le smartphone à l’écran sans bordures n’est jamais sorti hors de la Chine. Au Mobile World Congress, où Xiaomi était absent cette année (un nouveau signe de l’arrêt de son internationalisation), LG a dévoilé le G6, son premier flagship avec un écran 18/9 avec des marges relativement fines.

À ce petit jeu, c’est finalement Samsung qui proposera l’apparence la plus novatrice avec l’annonce du Galaxy S8, même si l’on peut remettre en question plusieurs choix de design du coréen. Avec son écran infinity, le Galaxy S8 devient un véritable bijou, très éloigné du design brut du Xiaomi Mi Mix.

Le Samsung Galaxy S8 est sans doute le plus beau smartphone à ce jour

… Et Xiaomi annonce un Mi 6 trop banal

Alors que la concurrence propose de nouveaux designs pour répondre à la sortie du Xiaomi Mi Mix, le fabricant ne va pas suivre la même voie avec le Mi 6, mais annoncer un smartphone conventionnel.

Le nouveau flagship a sans doute été victime d’un cycle de développement trop long du fabricant qui n’a pas eu le temps de répercuter la bonne réception du Mi Mix et l’arrivée de la concurrence sur la conception du Mi 6.

Xiaomi Mi 6, Honor 8 et Huawei P10

Résultat, le Xiaomi Mi 6 emprunte une nouvelle fois son design à la concurrence et va chercher ses nouveautés du côté d’Apple, Honor et Huawei.

 

En 2017, Xiaomi fait-elle toujours rêver ?

Alors qu’il y a quelques années, les smartphones Xiaomi étaient très attendus pour leurs caractéristiques haut de gamme et leurs prix très agressifs, les annonces du fabricant semblent trouver de moins en moins d’écho en occident. L’internationalisation de la marque n’est pas là, alors que ses concurrents directs comme OnePlus ou Huawei vendent sans problèmes leurs smartphones en Europe et en Amérique du Nord.

Le potentiel est pourtant là, avec une traduction officielle et native de MIUI, Xiaomi pourrait réellement se différencier sur le marché Android grâce à une interface logicielle qui se veut intuitive et complète. Si les smartphones de la marque ne sont jamais les meilleurs du marché, ils sont souvent très bons et pourraient devenir de très bons produits grand public. Pour cela, il faudrait qu’il soit disponible facilement à l’achat en France et surtout, que les smartphones du fabricant intègrent enfin la fréquence 4G 800 MHz utilisée partout dans le monde.

Reste que la stratégie et les ambitions du Chinois nous semblent confuses. On espère que Xiaomi apportera bientôt des clarifications.

 

Et vous ?

Que pensez-vous des dernières nouveautés de Xiaomi ? Attendez-vous toujours la sortie de leurs produits en France ou à défaut qu’ils deviennent totalement compatibles avec la 4G française ? Que pensez-vous de la stratégie du fabricant et du départ d’Hugo Barra ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires de cet article.