HMD a enfin levé le voile sur le Nokia 8, son premier flagship sous Android. L’annonce en a cependant déçu certains malgré une fiche technique de premier ordre.

L’annonce du Nokia 8 était très attendue, l’appareil marque le retour de la marque finlandaise dans le haut de gamme avec cette fois Android aux commandes. Pourtant, son officialisation a refroidi les attentes de certains. Dans ce dossier nous mettons en lumière ce qui semble clocher avec ce nouveau produit.

 

Il n’est pas assez innovant pour concurrencer LG et Samsung

Le Nokia 8 est un smartphone haut de gamme reprenant la fiche technique type des produits de sa catégorie en 2017 avec notamment l’utilisation du SoC Qualcomm Snapdragon 835, 4 Go de RAM et 64 Go de stockage UFS. Le fabricant a annoncé que ce téléphone serait commercialisé à 599 euros, c’est 200 euros de moins que le Galaxy S8 et 150 euros de moins que le LG G6.

Le design du Galaxy S8 a marqué l’année

Cette différence de prix semble être la raison qui empêche HMD d’intégrer autant d’innovation que ses concurrents dans le Nokia 8. Le téléphone ne propose en effet pas de recharge sans-fil, ni d’écran borderless et pas d’étanchéité IP 67 ou 68. Ces fonctions sont pourtant devenues la norme pour les produits haut de gamme en 2017.

L’appareil photo du Nokia 8 devra faire ses preuves en test, mais sur le papier il semble moins bon que ce que proposent Huawei, Samsung et LG sur leurs produits.

La différence de prix pourrait d’ailleurs ne pas être un argument en la faveur de Nokia, le Samsung Galaxy S8 est sorti en début d’année et son prix commence à descendre sous les 600 euros lors de promotions.

 

Il est trop cher pour concurrencer les marques chinoises

À 599 euros, le Nokia 8 est 100 à 200 euros plus chers que le OnePlus 5 sorti cet été. Pourtant sur le papier sa fiche technique parait moins bonne que le flagship killer chinois. Nous avons comparé en détail leurs caractéristiques ainsi que celles du Zenfone 4 Pro d’Asus, tout juste dévoilé.

HMD avec la marque Nokia n’a toutefois pas la même stratégie que OnePlus. Contrairement au OnePlus 5, le Nokia 8 sera distribué à grande échelle en France et on pourra facilement le retrouver chez les opérateurs et en boutique. Aujourd’hui, les clients avertis n’ont aucun mal à commander un OnePlus, mais sa disponibilité uniquement par le web limite forcément son succès auprès du grand public.

Reste qu’avec une telle concurrence, le Nokia 8 ne pourra pas vraiment se démarquer grâce à son rapport qualité/prix.

À lire sur FrAndroid : Comparatif : Nokia 8 vs Asus ZenFone 4 Pro vs OnePlus 5

Quid de la disponibilité après les problèmes du Nokia 6 ?

HMD était présent au Mobile World Congress en mars pour dévoiler les Nokia 3 et Nokia 5, ainsi qu’annoncer une version internationale du Nokia 6. Il a fallu attendre le mois de juillet pour que le fabricant communique une date de sortie en France des trois terminaux.

Les Nokia 3 et Nokia 5 sont bel et bien disponibles dans le commerce, mais le Nokia 6 qui devait sortir le 1er août reste impossible à trouver en stock dans une boutique. Les distributeurs promettent jour après jour une disponibilité dans les prochaines semaines.

On se demande donc si le Nokia 8 sortira bel et bien en septembre comme l’a promis le fabricant, alors qu’il a fallu attendre 5 à 6 mois pour les autres modèles de la gamme.

 

Quid du suivi des mises à jour sur Android ?

Le retour de Nokia sur le marché mobile se fait grâce à un nouveau fabricant, HMD qui n’a pas encore soufflé sa première bougie. Cette très jeune entreprise n’a pas encore la pérennité financière que peuvent avoir LG ou Samsung.

Pour le moment, le fabricant communique beaucoup sur un suivi exemplaire des mises à jour et il semble s’y tenir puisque les smartphones Nokia sont régulièrement les premiers à recevoir des mises à jour de sécurité.

HMD communique beaucoup sur le suivi des mises à jour Android.

HMD doit toutefois encore faire ses preuves quant à la durée du suivi, tous les téléphones sont encore jeunes sur le marché, mais est-ce que la marque continuera de proposer des mises à jour rapides dans 1 ou 2 ans ? Il faudra se contenter de promesses pour le moment.

De même, le catalogue de HMD ne contient que quelques références pour le moment, difficile de prédire si le fabricant conservera sa réactivité quand plusieurs générations de produits se succéderont.