Du Samsung Galaxy S8 au LG V30 et au futur iPhone X (ou 8 ?), on aura compris que la tendance est aux écrans dits « sans bordures », même si ça n’est pas toujours le cas. La tendance, qui réserve une très grande partie de la surface avant à l’écran, vient remettre en cause la présence d’un capteur d’empreinte digitale, du moins sous l’affichage. Se pose alors la question de savoir où le mettre, et des problèmes d’ergonomie et de fonctionnalités surgissent. De là même à le supprimer complètement.

L’écran borderless : le rêve enfin réalité

Le rêve d’un écran sans bordure est aussi vieux que l’apparition des premiers smartphones à écran tactile. A partir du moment où la façade des terminaux est débarrassée de tout bouton physique ou presque, on se prend naturellement à rêver que l’ensemble du panneau en verre soit un écran.

En 2017, la tendance s’est subitement accélérée avec l’apparition des premiers smartphones au format 18:9. Les Samsung Galaxy S8 et Note 8 comme les LG G6 et V30 allongent leur écran sans toucher au gabarit de leurs smartphones, mais laissent forcément une bande supérieure pour abriter les capteurs, l’oreillette et la webcam. Si on en croit les nombreuses fuites, le nouvel iPhone optera, lui, pour une encoche qui empiète un peu sur la surface de l’écran, une option également retenue par Essential, mais de manière un peu plus discrète. Que ce soit pour les modèles déjà sortis ou à sortir, comme le Huawei Mate 10 Pro ou le Xiaomi Mi Mix 2 en revanche, il n’y a pas de place en bas de la surface pour y placer un bouton doublé d’un capteur d’empreinte digitale.

Un capteur d’empreinte intégré à l’écran ? Pas encore !

Les rumeurs autour de l’iPhone « X » et du Galaxy S8 couraient déjà depuis la fin de l’année 2016. Et dans les deux cas, le suspense tournait autour de leur capacité, ou non, à intégrer un capteur d’empreinte sous l’écran. Un beau rêve, que l’on a vu s’éloigner à mesure que les semaines passaient. Les premières fuites du Galaxy S8 ont vu apparaître un capteur d’empreinte bizarrement placé : au dos, à droite de l’appareil photo et du capteur de rythme cardiaque. En façade, plus de bouton home, une des caractéristiques des smartphones Samsung qui ont tardé à intégrer des touches virtuelles à l’écran. Sans être inutilisable, l’emplacement du lecteur a été vivement critiqué pour sa difficulté d’accès, et les traces de doigt involontaires sur l’appareil photo qu’il entraînait.

On se disait alors que c’était sans doute le signe d’un changement de dernière minute pour pallier une technologie pas tout à fait prête, que ça serait pour le Galaxy Note 8. Les photos du Note 8 arrivent et même constat : le capteur d’empreinte n’a même pas bougé par rapport au S8 !

Le retour à la réalité frappera aussi le nouvel iPhone, selon toutes les rumeurs et fuites déjà diffusées. Pas de capteur d’empreinte sous l’écran, et Apple aurait fait le choix de ne pas le déporter au dos. En fait, selon les informations glanées par Bloomberg, Apple testerait même une navigation totalement dénuée de bouton de retour à l’accueil, entièrement via des gestes.

La reconnaissance faciale est-elle l’avenir ?

On sait Apple très fier de la fiabilité de son capteur TouchID, issu du rachat de AuthenTec. Pour le remplacer, une technologie de reconnaissance faciale évoluée, FaceID, serait capable d’apporter une réponse satisfaisante aux principaux problèmes de ce type de détection. L’iPhone 8, ou iPhone X, pourrait être déverrouillé dans le noir, et une caméra 3D permettrait de reconnaître le visage, même s’il n’est pas en face du capteur, par exemple quand le smartphone est posé sur une table, impossible avec les capteurs utilisés par les modèles actuels.

On attendra de tester cette hypothétique fonctionnalité en main propre, même si les personnalités influentes proches d’Apple – on ne les refait pas – ne manquent pas une occasion de rappeler que si la firme de Cupertino met en place une technologie, elle est forcément au point.

Suffisamment pour remplacer la lecture d’empreinte digitale dès sa première génération ? C’est moins sûr. L’iPhone X n’est pas amené à être le seul nouveau smartphone Apple de 2017, et sera certainement disponible en quantité plus réduite que d’ordinaire. Les deux autres modèles, qu’ils s’appellent iPhone 7s ou 8, risquent de constituer le gros des ventes pour les mois à venir, et eux ne bougeront pas sur ce point. TouchID restera donc présent sur une bonne partie des nouveaux iPhone vendus, ce qui limiterait les effets d’un éventuel manque de maturité de l’hypothétique FaceID . De son côté, Samsung continuerait à miser sur un lecteur au dos de l’appareil, mais mieux placé, pour le Galaxy S9. Le temps de laisser encore un peu de temps au capteur intégré à l’écran et relancer les rumeurs pour 2019 ?