Microsoft avance ses pions sur Android (et iOS) avec la sortie prochaine de son navigateur Edge, et d’une nouvelle version du Microsoft Launcher. La firme de Redmond a désormais toutes les pièces pour proposer aux constructeurs une suite intégrale d’applications qui communiquent avec ses PC sous Windows.

Se concentrer sur l’après-Windows Phone

On le rappelait encore la semaine dernière, Microsoft et Windows Phone, malgré tous les maigres espoirs que pouvait encore susciter le système, c’est mort. Un clou de plus a d’ailleurs été planté dans le cercueil : HP a annoncé l’abandon de son smartphone Elite X3, l’un des derniers terminaux Windows 10 Mobile encore en vente pour les professionnels, répondant à The Register avec un bel euphémisme : « Microsoft, comme toutes les entreprises, a opéré un changement de stratégie, et de ce fait ils sont moins concentrés sur ce sur quoi ils pensaient être concentrés aujourd’hui ».

Continuer à prendre en charge et développer le X3 n’a « aucun sens sans le soutien de Microsoft ». La stratégie dont parle le directeur EMEA de HP Nick Lazaridis, qui porte ironiquement le même nom de famille que l’ex-coprésident de BlackBerry, est devenue encore un peu plus claire hier avec deux annonces. Une nouvelle version de l’écran d’accueil Arrow, désormais nommé Microsoft Launcher est dévoilée, et surtout l’arrivée prochaine de Microsoft Edge, le navigateur de Windows 10, sur iOS et Android.

Android first, iOS first ?

À son entrée en fonction, Satya Nadella avait fixé de nouveaux objectifs : « Cloud first, mobile first ». Rompant avec la tradition de privilégier Windows à tout prix, la nouvelle orientation de Microsoft a conduit la firme de Redmond à s’ouvrir considérablement, faisant de sa présence sur les OS concurrents, de tous ses services et applications, une priorité. Une présence aujourd’hui très étendue, et souvent de qualité, et même si certaines fonctionnalités mettent au passage la clé sous la porte, comme Groove Music, on peut imaginer que c’est pour se concentrer davantage sur d’autres.

Microsoft Launcher et Edge : les dernières pièces du puzzle

Il manquait encore à Microsoft un navigateur web lui permettant une présence sur Android et iOS. Pas facile en effet de s’intégrer avec ceux de Google ou d’Apple pour proposer le même type d’expérience fluide entre le bureau et le mobile. C’est forcément plus simple quand on maîtrise les deux, mais ce n’est plus le cas de Microsoft. La prochaine version de Windows devrait également proposer des intégrations, dans le sens inverse, avec Safari et Chrome, mais comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, Microsoft aurait tout intérêt à pousser son propre navigateur.

Le Microsoft Launcher, lui, n’est pas nouveau : Arrow Launcher a déjà deux ans. La nouvelle version profite de l’arrivée de Edge et la sortie prochaine de la Fall Creators Update de Windows 10, pour intégrer lui aussi une fonctionnalité « Continuer sur PC », permettant d’envoyer, à la manière de Handoff sur iOS, un document, une page web ou une photo vers son PC pour reprendre le contenu là où on l’avait laissé, afin de disposer d’un plus grand écran et du confort d’un clavier et d’une souris. On notera au passage que c’était le genre de problème que la fonction Continuum de Windows 10 Mobile, et son dock, étaient censés résoudre, preuve que là encore les choses changent.

Actuellement, à défaut de pouvoir tester Edge sur Android, et en l’absence de la Fall Creators Update, Microsoft Launcher ne diffère pas énormément des précédentes versions d’Arrow Launcher, à l’exception d’une petite refonte cosmétique. Il s’agit toujours d’un écran d’accueil assez élégant, sans pour autant apporter la souplesse d’un Nova Launcher ou d’un Action Launcher. On attendra donc leur disponibilité — Edge verra initialement le jour sur iOS — pour se faire une idée plus précise du combo.

Vers des smartphones Microsoft Edition ?

Un launcher, un navigateur, des applications… dites, ça ne ressemblerait pas aux éléments qui permettraient à Microsoft de sortir un smartphone sous Android ? On ne voit franchement pas l’entreprise renouveler l’expérience des Nokia X et XL. Oui, je vous rappelle des souvenirs douloureux.

En revanche, si on repense au Samsung Galaxy S8 Microsoft Edition, on voit peut-être se dessiner de futurs partenariats encore plus poussés. L’édition spéciale, disponible uniquement dans les magasins Microsoft Store aux États unis, intégrait une suite d’applications Microsoft, à laquelle pourrait désormais s’ajouter le Microsoft Launcher et Edge. De nouvelles alliances qui arriveraient à point nommé, alors que Bing a perdu les faveurs de Siri pour les recherches web dans iOS 11.

Encore faut-il que les utilisateurs adoptent notamment Edge, et il va falloir que Microsoft déploie de sacrés arguments pour arriver à ses fins. Détrôner des navigateurs aussi bien intégrés à leur environnement que Safari et Google Chrome ne sera pas chose aisée. Chrome, en particulier, bénéficie déjà de sa position largement dominante sur Windows, et d’une synchronisation parfaite des données entre mobile et PC, et on voit assez mal pour le moment comment Microsoft pourra inciter les utilisateurs à faire le chemin inverse.