Après le Samsung Galaxy Note 8 et sa station DeX, Huawei propose son propre mode PC sur le Mate 10 Pro, utilisable avec un clavier et une souris. Mais ne vaut-il mieux pas privilégier une approche permettant de basculer de manière fluide entre son smartphone et un « vrai » ordinateur ?


Huawei et Samsung suivent le Continuum

Depuis la stagnation, puis l’arrêt officialisé de Windows 10 Mobile, il y a une fonctionnalité qu’on ne s’attendait plus à revoir pointer le bout de son nez : la possibilité de transformer son smartphone en un client desktop, en le connectant à une station d’accueil et un écran. C’était une des idées phares de Microsoft pour différencier ses Windows Phone de la concurrence, notamment à destination des entreprises. Vous devez travailler sur une présentation PowerPoint et vous n’avez que votre smartphone sous la main ? Utilisez Continuum et votre écran d’accueil devient un bureau prenant en charge le multi fenêtrage.

Sympa non ? Malheureusement c’était une fonctionnalité de Windows 10 Mobile, donc il ne faudra plus compter sur son évolution. Mais elle a donné des idées à plusieurs constructeurs. Samsung a dégainé le premier avec la fonction DeX des Galaxy S8 puis du Galaxy Note 8. Et voilà que Huawei s’y met aussi avec le Mate 10 Pro. Dans les deux cas, comme on a pu le constater lors de notre prise en main, la solution part d’une bonne intention : contrairement à d’autres alternatives qui ont recours à Linux, on reste là sous le même Android utilisé par le système, simplement en utilisant les applications en mode fenêtré, dans leur vue tablette.


Microsoft et Apple : continuez sur le PC/Mac

Malgré un avantage pour la fonctionnalité de Huawei qui peut utiliser n’importe quelle station d’accueil USB-C là où Samsung impose son propre accessoire, la limite d’un tel système est franchie bien vite : Android n’a pas été fait, à la base, pour un usage clavier/souris. Même si les accessoires sont évidemment compatibles, les applications, elles, sont rarement pensées pour cet usage.

Il est intéressant de constater que Microsoft promeut désormais une approche différente : celle des applications et des contenus passant de manière fluide d’un smartphone à un ordinateur. Privé de Windows Phone et donc de Continuum, c’est le rôle de la fonction « Continuer sur PC » qui exploite la nouvelle mise à jour de Windows 10, la Fall Creators Update, son Microsoft Launcher et des apps telles que le navigateur Edge.

Avant Microsoft, Apple s’est fait le principal défenseur de cette approche sous la bannière Continuity. Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit de reprendre un document exactement là où on l’a commencé, avec la même app, mais sur un autre appareil. Microsoft en est encore aux balbutiements de la chose, mais sur iOS et macOS, cela va aujourd’hui jusqu’au partage des données de copier coller entre iPhone et Mac. Les SMS, les appels, les pages web, les mails, les documents peuvent basculer de l’un à l’autre et… Disons que ça fonctionne presque tout le temps !


Une belle idée nécessitant une refonte d’Android

Evidemment, cela implique d’avoir les deux sur soi, et ça ne répond donc pas exactement à la même problématique. Si l’idée est de se passer entièrement du PC, la solution poursuivie par Samsung et Huawei prend tout son sens, notamment sur des marchés émergeants où le smartphone est de toute façon le seul ordinateur que l’on possède. Elle va en revanche nécessiter beaucoup plus que la simple exploitation par des constructeurs tiers de bricolages logiciels. Il faudrait en fait une refonte complète de l’interface d’Android pour gérer de manière optimale les deux modes, ce qu’avait commencé à faire Microsoft avec son idée d’un seul Windows qui s’adapte à tous les affichages.

En attendant, la solution « commencer sur smartphone, et continuer sur PC » a un avantage : exploiter pleinement la puissance du dernier pour continuer ses tâches, non seulement sur un écran plus grand, mais également dans un environnement plus confortable et mieux optimisé.

À lire sur FrAndroid : Project Andromeda : à quoi aurait pu ressembler la tablette Nexus hybride