Les fuites autour du Samsung Galaxy S9 s’accentuent, alors qu’on ne sait même pas encore précisément quand il sortira. La course à la rumeur nous a-t-elle ôté tout effet de surprise de la part des fabricants de smartphones ?


Ceci est le nouvel iPhone, que vous connaissez déjà !

En septembre dernier, Apple organisait son événement de rentrée, traditionnel moment de présentation des nouveaux iPhone. Le programme chargé aurait pu, entre les différentes fuites provenant de la chaîne de production, laisser au moins quelques surprises. Pourtant, rien de ce qui a été annoncé ce jour-là n’était pas déjà connu, presque dans les moindres détails. Caractéristiques, visuels, interface, noms des produits… Seules quelques informations, telles que les prix définitifs, étaient vraiment nouvelles.

Évidemment, le phénomène existe déjà depuis des années. Au moins depuis qu’un iPhone 4 avait été oublié dans un bar par un employé distrait en 2010. Néanmoins, l’ampleur des révélations était sans précédent, touchant même la chasse gardée d’Apple : le logiciel. Les développeurs comme Steve Troughton-Smith ou Guilherme Rambo se sont fait une spécialité d’analyser les « builds » à la recherche d’informations sur les futurs produits. Avec le firmware de l’enceinte HomePod, publié par erreur, ils étaient tombés sur une mine d’or, dont les références aux annonces de la rentrée n’avaient pas été gommées.

Faites comme si vous ne l’aviez jamais vu !

Si je prends l’exemple d’Apple – je sais à quel point vous aimez que je vous parle de la firme à la pomme – c’est justement comme symptôme caractéristique de l’évolution des rumeurs ces dernières années. Même Apple n’arrive plus à garder le moindre produit secret.

Spoiler : le Galaxy S9 sera un peu différent du Galaxy S8 !

Plus un smartphone attendu ne sort sans avoir été dévoilé au préalable, en intégralité ou en partie, par un Evan Blass ou un Steve Hemmerstoffer. Il n’est même plus nécessaire d’attendre la disponibilité de photos floues prises à la hâte sur une ligne de production. Le Samsung Galaxy S9, qui verra le jour début 2018, se montre déjà dans des rendus 3D réalisés à partir des informations disponibles. Il faut dire qu’il s’annonce tellement peu surprenant que l’enjeu n’est pas énorme de toute façon.

On sait qu’il sera au Galaxy S8 ce que le S7 était au S6 : une version améliorée et raffinée pour corriger ses défauts et se mettre à niveau. Il aura probablement un double appareil photo, et le placement de son capteur d’empreinte ne défiera plus la logique. Il sera plus puissant, Samsung dévoilera sans doute quelques nouveautés logicielles, mais il y a fort à parier que le monde de la mobilité ne va pas être bouleversé par le S9. D’une manière générale, on peut d’ailleurs se demander si on va encore, avant longtemps, être surpris par une annonce d’un constructeur.

Et à vrai dire, est-ce que ça va vraiment nous manquer, en dehors du petit feuilleton annuel que l’on n’aime pas se faire spoiler ? Les effets de surprise avaient tout leur intérêt il y a 10 ans, quand chaque smartphone haut de gamme était une avancée majeure susceptible de susciter les « wow » du public lors de la présentation. Fatalement, on est arrivé à une période de maturité où, quelques innovations mises à part, les produits se standardisent.

Où est la surprise ? Peut-être à l’intérieur

Ils se standardisent même de plus en plus vite. On est tout de même passé, la même année, des premiers smartphones « borderless » (même s’il y avait quelques précédents) au stade où on s’étonne déjà de ceux qui restent sur un ratio d’aspect 16:9 et de grosses bordures.  Ou sommes-nous devenus blasés à force ?

Alors voilà où les constructeurs peuvent encore nous surprendre, justement. Après la présentation. Quand on a le produit en main, et qu’on se rend compte de tout ce qu’il nous apporte, dont ne soupçonnait pas le potentiel. Par une autonomie qui dépasse les attentes, par des fonctionnalités qui paraissent magiques tellement elles sont naturelles, par des photos qui magnifient vos proches et les paysages que vous visitez. Bref, par tout ce qui n’apparaît, ni dans la fiche technique, ni dans les rendus 3D des « leakers » professionnels.