On devrait enfin pouvoir consulter ses SMS via une interface web avec Android Messages. Un petit pas de plus pour rendre ses messages disponibles partout, quel que soit le protocole utilisé.


Enfin ses SMS partout !

Il est, comme ça, des fonctionnalités, quel que soit l’OS que l’on utilise, dont on est toujours un peu jaloux. On a beau aimer son smartphone Android, il arrive toujours un moment où on se dit que la simplicité de iMessage est quelque chose dont on aimerait pouvoir disposer. Son intégration efficace des SMS et messages « propriétaires » en une seule application, et surtout sa synchronisation entre iPhone, iPad et Mac, aussi bien pour les bulles bleues que pour les SMS. Et pourtant, les occasions de se moquer ou de s’insurger contre l’incompétence d’Apple en matière de services sont nombreuses.

Mais iMessage, ça marche. Sur Mac, sur iPhone, sur iPad, sur Apple Watch, ça marche. L’avantage, sans doute, de maîtriser le matériel et le logiciel. Je ne dis pas, bien entendu, qu’on ne peut pas communiquer efficacement sur Android : on a presque trop d’options pour le faire, mais il manque toujours cette expérience native et fluide : qu’au premier démarrage de son smartphone, on dispose d’une solution, développée par Google, qui consiste en une seule application qui gère à la fois une messagerie « privée » et sécurisée, et les SMS. Parce qu’on est condamné à utiliser ces derniers jusqu’à la fin des temps, vu qu’il y aura toujours un contact « de l’autre bord » qui n’utilise ni Whatsapp, ni Facebook Messenger, ni Google Allo.

Et dans tous les cas, si on souhaite réceptionner ses SMS sur un autre appareil que son smartphone, il faudra forcément passer par une solution tierce. PushBullet le permet depuis longtemps.  Les utilisateurs de Samsung ont droit à une solution pour Windows 10, intégrées notamment à ses tablettes « pro ».

La solution visiblement choisie par Google pour Android Messages pourrait résoudre une partie du problème. Via une interface web, on pourra consulter et répondre à ses SMS sans être sur son smartphone, après avoir associé votre ordinateur à celui-ci, et c’est plutôt une bonne chose.

Alors bien entendu, le SMS est un dinosaure qui refuse de mourir. Le RCS poussé par Google semble promu à un bel avenir, mais en attendant, le jonglage de clients et de protocoles pour joindre tous ses proches, n’importe où et n’importe comment, est encore de mise.

Google : une app peut en cacher une autre

C’est pourquoi on aimerait aussi que Google y mette un peu du sien et fasse du ménage dans ses solutions de communications. Pourquoi deux applis ? D’autant plus que Google Allo propose une fonctionnalité similaire. Est-ce qu’on pourrait avoir UN client ? Apple l’a fait, BlackBerry l’avait fait bien avant, mais chez Google, c’est une manie, il faut deux clients pour tout. Pour la visio, que l’on soit à deux ou en groupe (Duo et Hangouts), pendant longtemps pour les mails avant que Gmail et le client Exchange/POP/IMAP ne finissent par fusionner…

On pourrait bien entendu résoudre le problème de manière simple si tous vos proches utilisaient la même messagerie… mais d’un côté, on sait bien que c’est une utopie, et de l’autre, il est aussi bénéfique que des solutions concurrentes existent et créent une émulation chez leurs éditeurs.

Et si la solution était… iMessage ?

Une autre solution serait peut être aussi… qu’Apple ouvre iMessage à Android ! Ca parait farfelu dit comme ça, car on a cette image d’Apple qui utilise ses services pour maintenir ses clients dans l’écosystème iOS. Et on a souvent évoqué iMessage, justement, comme un de ses « joyaux ». Si Apple ouvrait iMessage à Android, ce serait la porte ouverte au switch en masse.

C’était peut-être vrai il y a 5 ans. Maintenant, peut-on vraiment dire que les gens choisissent l’iPhone pour iMessage ? Et Apple n’aurait-il pas d’autres sources de revenus qu’une présence sur Android viendraient décupler ? On pense par exemple à Apple Pay Cash, qui trouverait du jour au lendemain des millions d’utilisateurs supplémentaires, mais bon… ne le crions pas trop fort non plus : Apple serait capable de nous vendre des animojis !