À l’instar d’initiatives telles que Project Butter introduit sur Android 4.1 ou Project Svelte sur Android 4.4, Google annonce Project Volta ! Ce nouveau procédé, lié à Android L, est destiné à réduire drastiquement la consommation énergétique des terminaux mobiles qui seront pourvus de cette mouture d’Android ou d’une version ultérieure.

android l project volta google io 2014 image 01

Dans le monde de la mobilité, et des smartphones plus particulièrement, nombreux sont les utilisateurs qui se plaignent de l’autonomie médiocre de leur gadget préféré, et ce, que ce soit sur Android ou n’importe quel autre système d’exploitation mobile. Avec le Project Volta, aussi connu sous le nom de Project Roadrunner dans son temps, Google compte justement optimiser tous ces petits processus qui, en s’additionnant, consomment beaucoup de ressources au quotidien. Cela passe par l’optimisation des sous-systèmes, l’optimisation de l’affichage de l’utilisation de la batterie, ainsi qu’un nouveau planificateur de tâches et un nouveau mode d’économie d’énergie.

Plus concrètement, le Project Volta se résume en trois points essentiels :

Historique de la batterie

android l project volta google io 2014 image 04

Le premier élément du Project Volta est une chronologie visuelle appelée Historique de la batterie. Cet outil est conçu pour mesurer l’endurance de la batterie, et à aider les développeurs en leur fournissant des informations détaillées sur l’utilisation de la batterie. Concrètement, cela permet aux développeurs de déceler plus facilement les problèmes, et ainsi les corriger pour améliorer l’autonomie d’une application par exemple.

Amélioration de la batterie dans les apps

android l project volta google io 2014 image 02

Appelée JobScheduler, cette nouvelle API a la particularité de regrouper les requêtes sans urgence en provenance de plusieurs applications et de n’en faire que des grosses, mais moins fréquentes et ainsi réduire la consommation énergétique. Grâce à cette API, la plateforme est capable de garder le terminal plus longtemps endormi. Enfin, il peut aussi être employé pour planifier des tâches de maintenance lorsque l’appareil est en charge sur le secteur.

Mode économie de batterie amélioré

android l project volta google io 2014 image 03

Enfin, nous retrouvons le nouveau mode d’économie de la batterie. Par celui-ci, Google permet à l’utilisateur de réduire la fréquence du processeur et la fréquence de rafraîchissement de l’écran, ou encore de désactiver les réseaux mobiles en cas de batterie faible et de réduire la luminosité de l’écran. Rien de transcendant certes, mais Android L a maintenant le mérite de l’intégrer nativement !

Le mode économie d’énergie peut être activé manuellement ou se déclencher automatiquement lorsque la batterie chute à un certain pourcentage. À titre d’exemple, Google affirme que le mode Économie de batterie, activé en mode automatique, est capable d’offrir 90 minutes d’autonomie supplémentaires sur un Nexus 5, en bridant la fréquence du processeur et le nombre d’images par seconde affichées à l’écran, et en limitant les tâches en arrière-plan. Ces estimations peuvent varier selon le modèle et en fonction de plusieurs critères (écran, processeur, RAM, batterie, etc.).

Alors, tentés par Android L ou toujours pas ?