La Droidcon n’est pas seulement un rendez-vous pour les développeurs. C’est aussi un lieu d’annonces, du moins pour le cas de Fabien Devos. Cet ancien de Facebook a profité de l’événement dédié au développement Android pour présenter son application Hacked, développée en marge de ses activités pour la startup californienne Upthere. Nous l’avons rencontré lors de l’événement parisien.

Hacked

De l’idée à la sortie d’une application, seulement quatre mois, c’est possible. C’est du moins ce qu’est venu expliquer Fabien Devos, développeur Android au CV bien fourni, et qui compte à son actif un passage remarqué chez Facebook, dans ses locaux californiens. Tandis qu’il fournit ses services à Upthere, dont les activités sont encore marquées du sceau du secret, c’est à titre personnel qu’il s’est lancé dans le développement de l’application Hacked, avec son comparse Joaquim Vergès (à qui l’on doit Falcon for Twitter).

Quatre mois entre l’idée et le lancement d’une bêta, officialisée ce 22 septembre à la Droidcon, comment est-ce possible ? Pour l’idée, il semblerait que la passion du code soit à l’origine de l’application, laquelle propose des défis de codage, pour les développeurs, essentiellement en mode solo et en facilitant l’opération par le biais d’un clavier s’adaptant aux besoins du joueur. Un marché de niche et de passionnés.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Un lancement rapide n’est toutefois pas synonyme d’une disponibilité totale de l’application. Prudence oblige, et même si Fabien Devos assure que son application est en bêta très avancée, le contrôle des téléchargements reste nécessaire : « On va faire des invitations progressives pour tenir la charge côté serveurs« , indique-t-il. Et la prochaine étape de ce jeu , ce « sera de faire se mesurer deux codes l’un à l’autre« . Et pour parvenir à ce résultat, entre « beaucoup de boulot » et « quelques nuits blanches« , le développeur livre sa méthode pour s’assurer d’un véritable avancement de son projet : « il faut commencer petit », avec une application qui « en deux jours est fonctionnelle, même moche et avec une seule feature, puis itérer » et « se donner une deadline« .