Pas de prototype, mais une annonce. Le taïwanais MediaTek a affirmé à Las Vegas avoir réussi à créer le premier chargeur sans fil basé sur les technologies de l’induction et de la résonance.

Wireless-Charging-Module-CES-CES 2014

C’est un petit boulet de canon qui a surgi au grand show de l’électronique qui se tient actuellement dans la ville du pêché. Une solution de rechargement électrique sans fil qui va permettre à nos tablettes, smartphones et autres d’échapper aux chargeurs à fil. Certes, le chargeur sans fil, ça existe déjà, via la technologie de l’induction (voir notre dossier sur le Qi, la recharge sans fil). Une technique contraignante qui impose de positionner l’objet sur une surface délimitée. Là où MediaTek entend innover, c’est en couplant cette technologie avec celle de la résonance. Grâce à cet ajout, le rechargement d’une batterie à distance devient possible : « par exemple, le chargeur vous permet de placer votre appareil où vous le désirez, y compris dans une pièce différente, au lieu d’un endroit précis. Il a également la capacité de recharger plusieurs appareils de caractéristiques différentes via un seul et même chargeur » affirme le constructeur. Pour les plus courageux et courageuses, un lien vers la documentation technique présentée par MediaTek au CES 2014.Et que se passe t-il si l’on possède déjà un smartphone qui se recharge uniquement via l’induction ? MediaTek assure que le chargeur sera « multi-mode », donc compatible. L’enjeu et les gains potentiels sont énormes. « L’année 2013 a vu 20 millions de chargeurs expédiés sur le marché […], nous prévoyons que ce chiffre grimpe à 700 millions en 2018 » souligne Ryan Sanderson, consultant pour le cabinet d’analyse IHS.