C’est une entreprise française qui est une des premières à annoncer un produit LiFi : le MyLiFi.

Qu’est-ce que le LiFi ?

Avec la lumière, on parle de LiFi. Vous l’aurez compris, contrairement au WiFi qui utilise la partie radio du spectre électromagnétique, le LiFi utilise le spectre optique afin de transmettre un signal. En effet, le LiFi utilise la couleur bleue (670 THz) ou la couleur rouge (480 THz). Le principe du Li-Fi repose sur l’envoi de données par la modulation d’amplitude des sources de lumière selon un protocole bien défini et standardisé.

Cela fait plusieurs années qu’on en parle, nous avions publié un dossier à son sujet en 2013.

À lire sur FrAndroid : Le LiFi comme alternative au WiFi ?

Qu’est-ce que le MyLiFi ?

Le MyLiFi est déjà une lampe LED de qualité : fabriquée par  la startup Oledcomm. Elle permet d’accéder sans fil à une connexion avec un débit de 23 mégabits par seconde sans avoir à utiliser d’ondes radio. Ce débit semble faible à première vue, mais la technologie LiFi pourrait théoriquement atteindre 224 gigabits par seconde. La lampe est accompagnée par un dongle USB pour pouvoir émettre et récupérer les données en LiFi. Pour le moment, aucun appareil n’est compatible avec LiFi, mais si la technologie se généralise, nos ordinateurs portables, tablettes et smartphones pourraient eux aussi y passer.

Evidemment, l’ampoule LED qui transmettra vos données sert également pour éclairer la pièce. Si vous avez déjà utilisé une calculatrice solaire, vous vous doutez que le signal n’arrivera pas à votre terminal si vous n’êtes pas exposé à la lumière. C’est un des inconvénients de cette technologie. Néanmoins, elle permet d’accéder à Internet sans fil dans certains lieux où les ondes radio sont évitées, comme dans un hôpital par exemple.

Il y a également une application pour Android et iOS qui permet de contrôler plusieurs LED, à l’image de Philips Hue.

Le projet vient de débarquer sur Kickstarter, avec un premier pack à 699 euros. Un prix élevé pour une technologie qui pourrait se démocratiser dans les prochaines années.