Avec l’arrivée des montres connectées, appelées à se multiplier depuis le lancement d’Android Wear, c’est l’ensemble des objets du quotidien qu’il est désormais question de connecter. De la tasse à la raquette de tennis, les objets qui nous entourent communiquent avec les smartphones, de même qu’une toute nouvelle bague, la MOTA SmartRing. Son ambition n’est pas de faire mieux qu’une montre : c’est de faire encore plus simple.

MOTA SmartRing

Parmi la foule d’objets électroniques annoncés à l’IFA, on retrouvera la SmartRing de MOTA, un surprenant anneau conçu comme un bijou. Les photos que fournit la marque font état d’une bague un peu trop volumineuse pour être passée aux doigts les plus fins, mais qu’importe : ce SmartRing cherche à vous empêcher de rater paisiblement vos notifications.

Mota SmartRing

La bague dispose d’un tout petit écran en couleurs reconnaissant les gestes de balayage, afin d’afficher plusieurs informations. Elle est ainsi capable d’indiquer si vous avez reçu des notifications Facebook, Twitter ou Instagram, si un message (email ou SMS) est arrivé ou encore d’indiquer l’imminence d’un rendez-vous inscrit dans votre calendrier. La bague se charge également d’afficher les appels entrants et, si suffisamment de clients passent commande, MOTA songe à ajouter d’autres applications populaires à sa bague, à l’instar d’Uber ou de LinkedIn.

MOTA se targue d’offrir un accès rapide à des notifications de plus en plus vécues comme urgentes. Sa vocation ne va toutefois pas beaucoup plus loin, puisqu’elle n’est pas capable d’afficher le contenu des messages, et qu’elle obligera l’utilisateur à passer par son téléphone. On ne sait rien des autres caractéristiques de la SmartRing (Bluetooth, autonomie…) si ce n’est qu’elle sera couplée à une application Android ou iOS pour fonctionner. Son prix, on l’espère, n’atteindra pas ceux d’anneaux de joaillerie ; on en saura plus d’ici peu, MOTA prévoyant d’ouvrir les précommandes pendant l’IFA sur son site.