FrAndroid http://www.frandroid.com Communauté mobile Android Tue, 30 Sep 2014 11:15:00 +0000 fr-FR hourly 1 CAT B15Q et S50 : Caterpillar présente ses smartphones robustes sous KitKat http://www.frandroid.com/smartphone/244278_cat-b15q-s50-caterpillar-presente-ses-smartphones-tres-robustes-kitkat http://www.frandroid.com/smartphone/244278_cat-b15q-s50-caterpillar-presente-ses-smartphones-tres-robustes-kitkat#comments Tue, 30 Sep 2014 11:15:00 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244278 Lire la suite]]> Ce matin, Caterpillar présentait publiquement en France ses deux futurs smartphones, les B15Q et S50. Au programme : deux téléphones baroudeurs, durcis pour tenter de résister à toutes les épreuves : chutes, immersion, vibrations, etc.

Cat-B15Q-S50

Quand on évoque la marque Caterpillar, on pense plutôt aux engins de chantier ou aux chaussures qui ont été à la mode il y a une bonne dizaine d’années. Pourtant, Caterpillar fait également des smartphones, mais pas n’importe quel type de téléphones : des costauds, étanches et prêts à affronter les pires conditions climatiques. On connaissait déjà le B15, un smartphone dont la fiche technique laissait à désirer avec notamment la présence d’Android Jelly Bean. Pour les deux nouveaux crus (B15Q et S50), c’est cette fois Android KitKat qui est aux commandes et même la présence de la 4G pour le S50 ! Le B15Q est donc une évolution du B15 alors que le S50 tente une montée en gamme particulièrement intéressante. Tous les deux ont un point commun : leur conception censée résister aux pires tortures, de la part de l’utilisateur ou de l’environnement.

Cat B15Q S50 face

Commençons par le B15Q. Son écran de 4 pouces supporte une définition un peu faiblarde de 480 x 800 pixels, donnant alors une résolution de 233 PPP. Sous la dalle, Caterpillar a fait appel aux MT6582 de Mediatek pour le SoC (4 cœurs Cortex-A7 cadencés à 1,3 GHz) avec 1 Go de mémoire vive et 4 Go de ROM. Nous avons lancé un AnTuTu et avons atteint un score de 18 800, pas très folichon. Mais la force de Caterpillar est ailleurs : certification IP67 (protégé contre l’immersion à 1 mètre de profondeur) et 810G (norme militaire pour résister aux températures extrêmes, à la pression, au sel, aux vibrations, aux chocs ou encore à l’eau et l’humidité). Le design a d’ailleurs été pensé pour le respect de ces normes avec l’utilisation d’aluminium sur les tranches et de caoutchouc sur les coins et à l’arrière. La coque est d’ailleurs totalement étanche et sécurisée par un loquet. Enfin, deux micros à réduction active du bruit permettraient de bien entendre son correspondant (et à ce dernier de mieux nous entendre) même dans un environnement bruyant.

Cat-B15Q

Le S50 est un smartphone qui semble un peu plus intéressant. L’écran est cette fois-ci doté d’une diagonale de 4,7 pouces supportant le 720p, ce qui donne une résolution plus intéressante de 312 PPP. Sous la dalle (IPS pour le S50), c’est cette fois-ci un Snapdragon de Qualcomm qui prend place. Nous ne connaissons pas pour le moment sa référence, mais il semblerait que ce soit un Snapdragon 400 puisque ses quatre cœurs sont cadencés à 1,2 GHz. Cette fois-ci, le SoC est assisté par 2 Go de mémoire vive et la capacité de stockage grimpe à 8 Go. Le téléphone supporte les réseaux mobiles 4G (LTE) et le capteur photo monte à 8 mégapixels contre 5 mégapixels sur le B15Q. Autre point de différenciation : si le B15Q utilise une protection Gorilla Glass 2, le S50 a pour sa part opté pour la version 3 du Gorilla Glass, censé être bien plus résistant. Enfin, une puce NFC sera également de la partie et la capacité de la batterie atteint 2 700 mAh contre 2000 mAh sur le B15Q. Le design du téléphone est légèrement différent avec un peu plus d’aluminium, mais le S50 est également certifié IP67 et 810G.

Cat-S50

Concernant les prix et disponibilités, le B15Q est déjà disponible à partir d’environ 320 euros alors que le S50 sera commercialisé fin octobre à un tarif de 479 euros. Caterpillar espère attirer les particuliers ayant des usages à risque de leurs smartphones (sports, sorties en mer, à la montagne, etc.), mais également les professionnels exerçant une activité à risque pour les téléphones. Pour les plus curieux, nous mettrons en ligne dans les prochaines semaines un test complet du Cat B15Q.

]]>
http://www.frandroid.com/smartphone/244278_cat-b15q-s50-caterpillar-presente-ses-smartphones-tres-robustes-kitkat/feed 5
Hotels.com se lance maintenant sur les montres Android Wear http://www.frandroid.com/applications/244275_hotels-com-se-lance-maintenant-les-montres-android-wear http://www.frandroid.com/applications/244275_hotels-com-se-lance-maintenant-les-montres-android-wear#comments Tue, 30 Sep 2014 10:17:19 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244275 Lire la suite]]> Le site de réservation d’hôtels, Hotels.com, vient de lancer sa première application pour Android Wear. Elle permet notamment de visualiser des photos des hôtels et de recevoir des rappels de réservations. Rien d’extraordinaire, mais un outil potentiellement pratique lorsque vous partez en weekend.

Bellagio Casino

Hotels.com sur Android Wear ? C’est fait. Réserver un hôtel depuis sa montre connectée ? Pas encore. La société Hotels.com vient d’officialiser son arrivée sur montres intelligentes aujourd’hui, par le biais d’un communiqué de presse. Le site de réservations d’hôtels sur Internet annonce cette arrivée comme « une innovation majeure », qui démontre du moins sa réactivité.

image006Au niveau des fonctionnalités, Hotels.com sur montres permet de recevoir un rappel de la réservation, qui est envoyé à 14 heures le jour où doit se faire l’enregistrement (check-in), lorsque la majorité des clients est sur le chemin de l’hôtel. Autre chose : les clients peuvent voir des photos de leur hôtel, sont informés de l’adresse, et peuvent découvrir la carte (à ouvrir sur leur smartphone) et voir tous les détails de leur réservation.

C’est en tout cas le premier acteur de ce secteur à se lancer sur les montres Android Wear. On attend désormais les fonctionnalités permettant de déverrouiller la porte de sa chambre d’hôtel (comme celle annoncée par Apple sur sa montre), permettant de régler la note du mini-bar, ou de commander du caviar et le pressing de nos chemises.

10% de réduction pour toute réservation effectuée sur l'application mobile et tablette Hotels.com !Code: MOBAND1Avec l’appli Hotels.com Android, téléchargez la meilleure application gratuite de réservation d’hotels.- Comparez et réservez en toute sécurité un de nos 220 000 hôtels dans plus de 200 pays dans le monde.- Economisez ! Plus de...

]]>
http://www.frandroid.com/applications/244275_hotels-com-se-lance-maintenant-les-montres-android-wear/feed 2
Le HTC One (M8) Max : plein cap vers le très haut de gamme ? http://www.frandroid.com/marques/htc/244258_htc-one-m8-max-etre-moins-imposant-lan-passe http://www.frandroid.com/marques/htc/244258_htc-one-m8-max-etre-moins-imposant-lan-passe#comments Tue, 30 Sep 2014 09:48:27 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244258 Lire la suite]]> D’après quelques rumeurs en provenance d’Asie, le HTC One (M8) Max, censé être officialisé d’ici quelques semaines, pourrait être moins grand que ne l’était son prédécesseur. Ainsi, HTC ciblerait un public plus large, lui qui est en mal de revenus.

HTC One Max

Le HTC One Max

Le prochain mobile de chez HTC devrait sans nul doute être le HTC One (M8) Max, ou HTC One Max 2, selon la manière dont la firme taïwanaise décide de l’appeler. La première itération de l’appareil, sortie au quatrième trimestre de l’année 2013, va bientôt souffler sa première bougie et il est temps de lui trouver un successeur. Mais cette fois, le format du mobile pourrait légèrement changer. Alors que le One Max arborait un écran de 5,9 pouces – le classant ainsi parmi les phablettes – le prochain pourrait se contraindre à adopter un écran de 5,5 pouces.

Si ce n’est évidemment qu’une rumeur précédant l’officialisation de ce mobile, il pourrait néanmoins s’agir d’un choix logique pour HTC. En effet, en abaissant la taille de ce smartphone, elle augmente le nombre de clients potentiels, d’autant que cette taille de 5,5 pouces devient de plus en plus un standard du haut de gamme (cf. le LG G3 ou iPhone 6 Plus). L’élargissement de la cible client est d’ailleurs presque un choix vital pour HTC, qui malgré la production de bons smartphones, peine grandement à s’en sortir financièrement.

Au stade des rumeurs, on évoque également la présence d’un processeur Snapdragon 805, d’un écran à la résolution 2K, et d’un lecteur d’empreintes digitales (comme sur l’édition précédente). Pour rappel, le One Max était équipé d’un Snapdragon 600, à l’instar du HTC One (M7).

My Drivers

]]>
http://www.frandroid.com/marques/htc/244258_htc-one-m8-max-etre-moins-imposant-lan-passe/feed 14
Project ARA : les blocs du CPU et de l’écran ne pourront pas être échangés à chaud http://www.frandroid.com/smartphone/244261_project-ara-les-blocs-du-cpu-lecran-pourront-pas-etre-echanges-chaud http://www.frandroid.com/smartphone/244261_project-ara-les-blocs-du-cpu-lecran-pourront-pas-etre-echanges-chaud#comments Tue, 30 Sep 2014 09:22:49 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244261 Lire la suite]]> Le 15 septembre dernier se tenait la LCU 2014 (pour Linaro Connect USA), une conférence dédiée aux développeurs de Linux sur les architectures ARM. L’occasion justement d’en apprendre un peu plus sur le Project ARA sur lequel sera installé une version modifiée d’Android L, actuellement développée par Linaro.

Project ARA

On savait déjà depuis le mois de juillet dernier que c’était Linaro qui se chargeait du portage d’Android sur les appareils du Project ARA. Pour rappel, du fait de sa nature modulaire, il n’est pas possible d’installer une version classique d’Android sur les téléphones ARA. La version classique d’Android est actuellement incapable de reconnaître un nouveau composant ajouté « à chaud » sur le téléphone. Il est en effet nécessaire d’installer des drivers spécifiques pour lui faire reconnaître de nouvelles pièces supplémentaires de matériel. Linaro doit donc se charger de rendre Android aussi modulaire que le téléphone physique.

Et jusqu’à présent, il n’y avait que très peu de détails sur cette version d’Android. Du moins jusqu’à hier, où le site Phonebloks a posté une vidéo issue de la keynote d’ouverture de la LCU 2014. On y voit notamment Paul Eremenko, le responsable du Project ARA, revenir longuement sur le principe et l’avancement du projet ARA. Et cette keynote a été l’occasion d’apprendre deux choses importantes à son sujet. La première concerne la version d’Android utilisée par le Project ARA. Paul Eremenko confirme qu’il s’agira bien d’une version modifiée d’Android L. Cette dernière a subi deux modifications : l’une concerne le framework d’Android, de façon à supporter le hot-plugging (pouvoir enlever et remplacer les composants alors que le téléphone est allumé) et l’autre les drivers, de façon à pouvoir prendre en compte n’importe quel composant récemment installé sur le téléphone. Selon Paul Eremenko, une première mouture de cette version modifiée sera disponible à la fin du premier trimestre de l’année prochaine ou au début du second trimestre de 2015.

Du changement des composants à chaud, mais pas pour tous

La deuxième information intéressante de cette Keynote concerne justement le hot-plugging. On le rappelle, tout l’intérêt du Project ARA est de pouvoir changer à la volée (lorsque le téléphone est allumé, donc) les différents composants du téléphone : RAM, appareil photo, écran, haut-parleurs et même clavier. Hélas, comme il fallait s’en douter, il y aura bien des limitations. Paul Eremenko a en effet annoncé que la version modifiée d’Android L pourra bien permettre le hot-plug de tous les composants du téléphone à l’exception de l’écran et du CPU. Il sera toutefois possible de les enlever et de les remplacer, mais il sera nécessaire d’éteindre le téléphone auparavant.

L’intégralité de la conférence de Paul Eremenko se retrouve dans la vidéo ci-dessous. Son intervention débute exactement à 44:13. Quant au Project ARA, nous devrions en entendre parler un peu plus longuement à la fin du mois de novembre à l’occasion d’une conférence qui lui sera entièrement dédiée, à San Francisco.

Lien Youtube

Phonebloks

]]>
http://www.frandroid.com/smartphone/244261_project-ara-les-blocs-du-cpu-lecran-pourront-pas-etre-echanges-chaud/feed 41
Téléchargez Here Maps bêta sur n’importe quel appareil Android (APK) ! http://www.frandroid.com/applications/244252_telechargez-here-maps-beta-nimporte-quel-appareil-android-apk http://www.frandroid.com/applications/244252_telechargez-here-maps-beta-nimporte-quel-appareil-android-apk#comments Tue, 30 Sep 2014 09:07:35 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244252 Lire la suite]]> La marque Nokia est appelée à disparaître du catalogue de Microsoft, mais la part de la firme restée indépendante poursuit ses recherches en son nom. Elle mise notamment sur son service Here Maps, porté sur les terminaux Samsung, le partenariat ayant été officialisé il y a tout juste un mois. Cependant, l’APK de l’app peut désormais se trouver en ligne, et être installée sur des terminaux de toutes marques.

Nokia Here

Le travail de Nokia, via sa section Here Maps, se concentre sur les terminaux Samsung, à commencer par ses montres, dont la Gear S à sa sortie – vraisemblablement le mois prochain. Bien que la montre ne fonctionne pas sous Android mais sous Tizen, Android est bel et bien dans la ligne de mire du Finlandais, qui proposera également la bêta de son app sur les smartphones Galaxy du Coréen.

Nokia Here

Ceux que Google Maps ne convainc pas peuvent désormais se tourner vers cette même application, repérée par le site espagnol El Android Libre ainsi que par un membre du forum XDA. L’APK est celui de la bêta de Here, en version 1.0 donc, et qui malgré un petit manque de vélocité, se montre complète. On retrouve ainsi une cartographie précise, sous forme de plan ou en vue satellite, les transports en commun, mais aussi la navigation turn-by-turn en voiture. Bonus, et pas des moindres : la cartographie hors-ligne est disponible. Vous pouvez donc télécharger des cartes pour mieux vous repérer à l’étranger, lorsque vous ne souhaitez pas (ou ne pouvez pas) vous connecter aux réseaux mobiles.

Bien que l’APK soit disponible au téléchargement, rappelons qu’elle n’est pas officielle et que pour l’heure, l’équipe Here s’en tient à une exclusivité réservée aux appareils Samsung. C’est au moins l’occasion de goûter aux joies de cette excellente application longtemps spécifique à Windows Phone, et de tester une alternative acceptable à Google Maps.

]]>
http://www.frandroid.com/applications/244252_telechargez-here-maps-beta-nimporte-quel-appareil-android-apk/feed 34
Sosh fête l’automne avec le plein de data en Europe http://www.frandroid.com/0-android/operateurs/244251_sosh-fete-lautomne-trois-nouveautes http://www.frandroid.com/0-android/operateurs/244251_sosh-fete-lautomne-trois-nouveautes#comments Tue, 30 Sep 2014 08:40:59 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244251 Lire la suite]]> L’opérateur Sosh, toujours très actif quand il s’agit de proposer de nouvelles offres, vient d’annoncer trois nouveautés : une version bloquée du forfait à 4,99 euros, la fin de la limite de temps pour les connexions internet à l’étranger, et une nouvelle opération de parrainage.

android 2014-09-30 à 10.32.22

Le forfait à 4,99 euros par mois existe en bloqué

Le plus petit forfait de l’opérateur, à destination des budgets les plus modestes, se pare d’une nouvelle arme anti-dépassement. En effet, Sosh lance maintenant une version bloquée de cette offre, permettant ainsi de ne jamais dépasser le temps imparti. Les clients peuvent basculer du forfait non bloqué au forfait bloqué (et vice versa) depuis leur espace client sur Sosh.fr. La modification s’appliquera le jour de renouvellement mensuel du forfait.

Le forfait contient 2h de communication et les SMS/MMS illimités en France métropolitaine et vers les DOM. Avec la version bloquée, pas de surprise, tous les autres usages sont bloqués, sans hors forfait possible. Pour les besoins ponctuels non inclus, le client peut toujours recharger son forfait pour accéder aux autres usages (international, Internet…).

De la data à l’étranger 365 jours par an

Depuis le 3 avril, les clients du forfait à 24,99 euros par mois (et le forfait mobile + Livebox équivalent) bénéficient de 5 Go annuels d’internet mobile dans la zone Europe et dans les DOM. Cette consommation de data était jusqu’alors limitée à 15 jours par an. Dorénavant, la restriction est révolue et ces 5 Go de data sont accessibles 365 jours par an. Sosh remet d’ailleurs le compteur des 5 Go à zéro à partir du 2 octobre.

Nouvelle opération de parrainage

Comme chez son grand frère, Orange, il existe des opérations de parrainage. Du 2 octobre au 19 novembre, les clients Sosh pourront parrainer leurs proches et leur faire profiter de 2 mois de forfait mobile offerts. Le parrain bénéficiera, quant à lui, d’un mois de forfait offert pour chaque client (six maximum) rapporté à Sosh (avec un coupon à remplir sur www.parrainage.sosh.fr).

Jeudi, ce sera au tour d’Orange de renouveler ses offres, et il y a fort à parier que la nouvelle direction prise par Sosh concernant la data à l’étranger soit également empruntée par l’opérateur historique.

]]>
http://www.frandroid.com/0-android/operateurs/244251_sosh-fete-lautomne-trois-nouveautes/feed 17
Huawei va investir 1,5 milliards d’euros en France durant les trois prochaines années http://www.frandroid.com/0-android/le-monde-de-la-mobilite/244242_huawei-va-investir-15-milliards-deuros-en-france-durant-les-trois-prochaines-annees http://www.frandroid.com/0-android/le-monde-de-la-mobilite/244242_huawei-va-investir-15-milliards-deuros-en-france-durant-les-trois-prochaines-annees#comments Tue, 30 Sep 2014 08:13:01 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244242 Lire la suite]]> Le constructeur chinois de téléphones Huawei a annoncé hier qu’il allait mettre en place un plan d’investissement de 1,5 milliard d’euros en France, essentiellement centré sur les smartphones.

Huawei Ascend Mate 7 2221

Huawei aime la France et le fait savoir. Hier, à l’occasion d’une visite au premier ministre français, Emmanuel Valls, le PDG de Huwaei, Ren Zhengfei a annoncé la mise en place d’un plan d’investissement en France de l’ordre de 1,9 milliard de dollars, soit 1,5 milliard d’euros environ. Comme le rapporte le journal Les Echos, ce plan comprend deux volets. Le premier concerne les achats de la filiale française (de l’ordre de 600 millions de dollars) tandis que le second concerne les achats du groupe (1,3 milliard de dollars). Cette seconde partie du plan permettra à Huawei « d’intensifier [ses] relations commerciales avec les entreprises françaises ». Les Echos explique que Huawei travaille déjà avec le fondeur STMicroElectronics et compte développer davantage ses relations avec les PME et les start-up françaises. À terme, Huawei estime que 2000 emplois devraient être créés indirectement en France et que le constructeur chinois va, d’ici 2018, doubler ses propres effectifs en France en embauchant 650 salariés supplémentaires, dont 200 chercheurs. À ce titre, Le Monde précise que Huwaei va recruter des « des mathématiciens, plusieurs dizaines de spécialistes du design, afin que les smartphones de la marque« soient reconnaissables du premier coup d’œil » ». 

Pour rappel, Huawei est actuellement le troisième plus gros constructeur de smartphones dans le monde derrière Samsung et Apple. Le constructeur chinois est également bien implanté en France puisqu’il fournit du matériel professionnel aux opérateurs français pour le déploiement de la 4G. Le dernier smartphone en date de Huawei en France, le Mate 7 (en illustration de cette actualité), nous a par ailleurs entièrement convaincus. Vous pouvez lire le test de cette phablette de 6 pouces à cette adresse.

]]>
http://www.frandroid.com/0-android/le-monde-de-la-mobilite/244242_huawei-va-investir-15-milliards-deuros-en-france-durant-les-trois-prochaines-annees/feed 16
Photoshop Streaming arrive sur Chromebook http://www.frandroid.com/chromebook/244238_photoshop-streaming-arrive-chromebook http://www.frandroid.com/chromebook/244238_photoshop-streaming-arrive-chromebook#comments Tue, 30 Sep 2014 07:54:01 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244238 Lire la suite]]> Google vient d’annoncer un partenariat avec Adobe. Le but de ce partenariat : porter la suite Adobe Creative sur Chrome OS. Pour commencer, c’est une version de Photoshop Streaming qui est prévue.

Photoshop

C’est une version spéciale de Photoshop. En effet, il s’agit d’un client Photoshop en streaming (que l’on appellera Photoshop Streaming), lancé en version bêta et disponible pour les abonnés Creative Cloud pour commencer. Cette version « streaming » de Photoshop aura les mêmes fonctionnalités que la version de bureau du logiciel de retouche d’images, à la différence près qu’elle sera entièrement basée sur le cloud. Notez que la version Photoshop Streaming sera également accessible à partir du navigateur Chrome sur les appareils Windows 8.1. De son côté, Google a travaillé sur une intégration poussée de Google Drive, le service cloud pour gérer ses fichiers.

 

Pourquoi une version « streaming » ?

Le choix du développement d’une version « streaming » ou « cloud » semble assez logique, les Chromebooks sont souvent des appareils d’entrée de gamme, équipés d’une architecture x86 (Intel Atom) ou ARM. Google et Adobe n’ont pas précisé ce qui se passait lorsque l’on est « hors-ligne ». L’accès aux logiciels Adobe est-il impossible ? Ou a-t-on accès à une partie des fonctionnalités (de lecture, par exemple) ?

Dans son post officiel, Google évoque la suite Creative Cloud, on peut donc imaginer l’arrivée des autres logiciels, dont Illustrator, Lightroom, After Effects, Indesign, Dreamweaver, etc.

Avec le moteur ARChon Runtime, on peut aussi s’amuser à porter les applications Android d’Adobe sur Chromebook. Néanmoins, ces versions ont été conçues pour être « tactiles » et ne possèdent pas les fonctionnalités similaires à la version « bureau ».

Google

]]>
http://www.frandroid.com/chromebook/244238_photoshop-streaming-arrive-chromebook/feed 24
Nexus 6 : Voilà à quoi ressemblerait le fameux  » Shamu » ! http://www.frandroid.com/marques/google/244232_nexus-6-photo-montage-du-prochain-telephone-google-nouvelles-informations http://www.frandroid.com/marques/google/244232_nexus-6-photo-montage-du-prochain-telephone-google-nouvelles-informations#comments Tue, 30 Sep 2014 07:33:51 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244232 Lire la suite]]> Le très bien informé site web Android Police a recueilli de nouvelles informations à propos de la sixième version du smartphone Nexus de Google. Sur la base de ces nouvelles informations, le site américain a confectionné une première image de ce qui sera appelé le Nexus 6 (nom de code :Shamu).

nexus 6 android police

Android Police en avait assez de voir fleurir des rumeurs à propos du Nexus 6 de Google. Les journalistes du site web sont donc allés consulter leurs sources et ont récupéré le plus d’informations possible concernant le prochain téléphone de Google. Sur la base de ces informations, ils ont créé une première image du téléphone (insistons bien dessus : il s’agit là d’un photomontage) qui, nous assurent-ils, représente de la façon « la plus fidèlement possible » ce que sera le Nexus 6.

Car parmi les nouvelles informations qu’Android Police a pu collecter, les journalistes du site web confirment que ce téléphone ne s’appellera pas Shamu mais bien Nexus 6. Et, comme le suggéraient les nombreuses rumeurs de ces derniers jours, ils confirment également la taille de l’écran de 5,9 pouces. Comme le montre cette image, le Nexus devrait être une déclinaison plus grande du nouveau Moto G. Il comportera deux haut-parleurs stéréo en façade et les boutons physiques de volume et d’allumage du téléphone ont été déplacés au centre du côté droit de l’appareil.

Parmi les véritables nouvelles informations de cette énième fuite se trouvent surtout les icônes que l’on peut voir sur l’écran. On peut notamment y voir de nouvelles icônes (d’Android L ?) pour le dialer, le Play Store, Gmail et les Google Apps mais aussi et surtout un nouveau dossier qui contiendra les applications liées à Google Drive (Google Docs, Google Sheets…). Il semble également que l’application de message a été modifiée. Android Police ne sait pas pourquoi et se demande si Hangouts ne va pas redevenir une application optionnelle.

Enfin, si Android Police n’a pas réalisé d’image de l’arrière du téléphone, il confirme que les bords du téléphone seront en métal – comme sur le nouveau Moto X – et que la coque arrière comprendra bien un appareil photo doté d’un capteur de 13 MP épaulé par un double flash. Le Nexus 6 disposera par ailleurs d’une batterie de 3200 mAh, d’un écran QHD (et donc d’une résolution de 496 ppi) et d’une caméra frontale de 2 MP.

c_FrAndroid-Motorola-IFA-2014-DSC04429

Et si la version mini du Nexus 6 était le nouveau Moto X ?

Il reste enfin la question que de nombreux potentiels acheteurs se posent : Google sortira-t-il une version plus petite de ce Nexus 6 ? Android Police en doute beaucoup et affirme que si ses rédacteurs ont vu énormément de fuite sur Shamu (le nom de code de ce Nexus 6), ils n’ont jamais vu la moindre trace d’un « petit » Nexus 6.

Il reste donc deux solutions : soit Google prépare dans le plus grand secret une version mini de ce Nexus 6, soit rien n’est prévu. À vrai dire, pourquoi Google devrait-il préparer une version mini du Nexus 6 alors que cette dernière existe déjà : il s’agit du nouveau Motorola Moto X.

Android Police

]]>
http://www.frandroid.com/marques/google/244232_nexus-6-photo-montage-du-prochain-telephone-google-nouvelles-informations/feed 80
Samsung passe à l’AMOLED avec son Galaxy Ace Style LTE http://www.frandroid.com/marques/samsung/244208_samsung-devoile-galaxy-ace-style-lte-ecran-amoled http://www.frandroid.com/marques/samsung/244208_samsung-devoile-galaxy-ace-style-lte-ecran-amoled#comments Tue, 30 Sep 2014 05:34:32 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244208 Lire la suite]]> On connaissait déjà le Galaxy Ace Style dévoilé en avril dernier par Samsung. La marque coréenne vient de le dépoussiérer un peu en lui apportant le support de la 4G ainsi qu’un écran AMOLED en lieu et place du LCD.

Galaxy Ace Style LTE

Les Galaxy Ace représentent les déclinaisons d’entrée / milieu de gamme des Galaxy S de Samsung. Avec le Galaxy Ace Style, la fiche technique était vraiment revue à la baisse par rapport au Galaxy S5. Le Coréen corrige un peu le tir avec le Galaxy Ace Style LTE, un terminal qui reprend quelques bribes de composants de son grand frère. Déjà, l’écran passe à l’AMOLED et gagne un peu en taille avec une diagonale de 4,3 pouces. En revanche, la définition ne bouge pas et conserve un passable 800 x 480 pixels avec une résolution en baisse à 217 PPP. Le processeur gagne 2 cœurs (4 au total) toujours cadencés à 1,2 GHz et assisté par 1 Go de mémoire vive. La mémoire interne est quant à elle toujours limitée à 4 Go, mais avec la possibilité d’insérer une carte microSD.

Pour la partie photo, le terminal conserve un capteur de 5 mégapixels à l’arrière, mais qui est cette fois-ci épaulé par un flash dans sa quête de la photo parfaite. Comme son nom l’indique, le Galaxy Ace Style LTE est compatible avec les réseaux mobiles 4G. Le modem supporte la catégorie 4, permettant des débits de 150 Mbps en téléchargement et 50 Mbps en upload. La capacité de la batterie est en forte hausse pour permettre une meilleure autonomie : 1 900 mAh ce qui permet à Samsung d’annoncer 11 heures d’autonomie en appel 3G et 9 heures en surf 4G. Enfin, une puce NFC est présente dans l’appareil, tout comme le Wi-Fi 802.11 b/g/n.

Le terminal est actuellement en vente en Allemagne au tarif de 199 euros et Samsung n’a pas réalisé d’annonce officielle. On ne sait donc pas encore s’il sera disponible dans les autres pays et notamment en France. À noter : pour le distinguer du Galaxy Ace Style standard, Samsung a ajouté une bande grise à l’arrière du téléphone.

GSM Arena

]]>
http://www.frandroid.com/marques/samsung/244208_samsung-devoile-galaxy-ace-style-lte-ecran-amoled/feed 12
Test du Mobiwire Pegasus, un concurrent pour l’Archos 50 Helium http://www.frandroid.com/test/243140_test-du-mobiwire-pegasus http://www.frandroid.com/test/243140_test-du-mobiwire-pegasus#comments Mon, 29 Sep 2014 17:10:09 +0000 http://www.frandroid.com/?p=243140 Lire la suite]]> Après avoir testé le Mobiwire Cygnus ainsi que son petit frère, le Cygnus Mini, la firme française nous a confié un autre smartphone de sa conception : le Pegasus. Dans la mythologie, Pegase est un cheval ailé, généralement blanc, et fils de Poseidon. Ici, Pegasus est de couleur noire et ne possède pas de figure paternelle aussi prestigieuse. Reste maintenant à voir – et veuillez excuser d’avance le jeu de mots bas de gamme – si le Pegasus possède de quoi s’envoler au-dessus de la masse de smartphones 4G à bas coût. Il offre en tout cas une belle promesse : une compatibilité 4G à moins de 200 euros, et se positionnera donc comme un concurrent aux mobiles 4G de Wiko ou Archos.

DSC00916

Mobiwire Pegasus

Fiche Technique

À la lecture de la fiche technique du mobile, on se rend bien compte que l’on monte en gamme, et que malgré design, une partie logicielle, et un hardware ressemblant au Cygnus – oui, c’est beaucoup de choses -, ce Pegasus n’a plus forcément grand-chose à voir avec lui. On y trouve donc un écran de 5 pouces avec un affichage HD (294 ppp), un processeur quadri-coeur MédiaTek MT6582 cadencé à 1,3 GHz, 1 Go de mémoire RAM, un appareil photo dorsal de 8 mégapixels, et une batterie de 2020 mAh. Mais surtout, cette fois le mobile est compatible 4G.

Modèle
Mobiwire Pegasus
Version Android4.4.2
Taille d'écran5 pouces
Définition720 x 1280 pixels
Densité de pixels294 ppp
TechnologieIPS LCD
Traitement anti-rayuresNon
Processeur (CPU)MediaTek MT6582 à 1,3 GHz
Puce Graphique (GPU)Mali-400 MP
Mémoire vive1 Go
Mémoire interne4 Go
Micro-SDOui (32 Go)
Appareil photo (dorsal)8 mégapixels
Appareil photo (frontal)5 mégapixels
Wi-FiOui
BluetoothOui
Réseaux4G
NFCNon
Ports
(entrées/sorties)
Micro
GPS - GLONASSOui - Oui
Résistance à l'eauNon
Batterie2020 mAh
Dimensions144 x 73 x 8,2 mm
Poids/
Prix conseillé160 euros

Design

Le Mobiwire Pegasus suit la même ligne que le Cygnus en ce qui concerne son design. D’abord, la forme est la même avec des coins arrondies et des tranches supérieures et inférieures légèrement courbées. Le dos du mobile est assez semblable également, ç la différence que les finitions sont un peu plus soignées. En effet, le capteur possède un cerclage plus gros et un flash LED discret juste en dessous. Le haut parleur en point en bas est remplacé une grille plus large mais moins haute avec un cerclage en plastique imitation métal.

DSC00923

Mobiwire Pegasus – Façade

DSC00932

Mobiwire Pegasus – Tranche

DSC00929

Mobiwire Pegasus – Haut parleur

DSC00930

Mobiwire Pegasus – Capteur dorsal

Si on regrettait déjà la faculté du Cygnus à garder les traces de doigts sur la vitre avant, concernant le Pegasus, c’est sur l’ensemble du mobile. Le plastique au dos est très salissant, et l’écran du mobile possède le même avenir dans la police scientifique. C’est presque impossible de le nettoyer complètement.

DSC00937

Mobiwire Pegasus – Ecran allumé

DSC00936

Mobiwire Pegasus – Boutons

Globalement, le mobile est très sobre dans son coloris noir, et quand les boutons sensitifs à l’avant sont éteints, le Pegasus ne dégage rien d’autre que l’aspect d’un appareil sans marque. Le dos est un peu plus « stylé » grâce aux éléments que nous avons cités plus haut. Un petit mot des boutons d’allumage (tranche droite) et des touches de volume (tranche gauche) qui sont faits d’un plastique rigide et dont on ne craint pas qu’ils se sauvent au bout de deux mois d’utilisation. D’ailleurs, le terminal semble assez robuste – il ne craque pas lorsqu’on le bend -.

DSC00912

Mobiwire Pegasus – Smart Cover

DSC00916

Mobiwire Pegasus – Smart Cover

DSC00918

Mobiwire Pegasus – Haut-parleur

DSC00919

Mobiwire Pegasus – Capteur dorsal

Le Pegasus est même compatible avec une Smart Cover assez élégante. Elle permet d’afficher l’horloge à travers la petite fenêtre à l’avant.

DSC00944

Mobiwire Pegasus – Tranche supérieure

DSC00948 2

Mobiwire Pegasus – Défauts de conception

Petit bémol, comme pour le Cygnus, le mobile possède quelques défauts de conception pas très jolis. C’est par exemple le cas du haut-parleur à l’avant, légèrement enfoncé sur sa droite, ainsi que le capteur frontal qui semble bizarrement collé.

Ecran

On est assez surpris par la bonne tenue de l’écran du Pegasus. À vrai dire, au moment de sortir le mobile de sa boite, on s’attendait plutôt à un écran dans la moyenne. Au lieu de cela, on a une dalle bien collée à l’écran, ce qui est franchement agréable à voir et utiliser sur un mobile à moins de 200 euros. Jusqu’à présent, rares étaient les constructeurs à proposer un écran à l’allure travaillée pour ce prix-là.

DSC00935

Mobiwire Pegasus – Ecran

DSC00947

Mobiwire Pegasus – Ecran

Comme pour le Cygnus, l’écran est par contre hyper salissant et vos petits doigts gras fourniront empreintes et ADN si vous laissez votre mobile sur le lieu d’un crime (on ne vous conseille pas de le faire). Dans l’ensemble, on n’a vraiment pas à se plaindre de l’écran du Pegasus, qui fait d’ailleurs au moins jeu égal avec le Moto G 4G. Le test des couleurs est significatif avec un blanc assez blanc – plus que celui du Moto G -, un noir assez sombre, et un panel de couleurs assez fidèles.

Logiciel

Une fois n’est pas coutume, le Pegasus possède la même partie logiciel que les Cygnus. À la différence près que celui-ci tourne d’office sous Android 4.4.2 ! Les mêmes ajouts ont été faits à ce terminal, à savoir Dragon Mania, Little City et Spider-man: Ultimate Power, mais aussi la suite Kingsoft Office. On formule des compliments copiés/collés sur ceux des Cygnus : c’est fluide, c’est réactif, et c’est de l’Android Stock. Pas de fioritures sur ce logiciel qui tient la route. Seul le démarrage du mobile est un peu long.

Android Stock

Android Stock

Performances

On le connait plus ou moins bien le MediaTek 6582 qui équipe notre Pegassus. Ce CPU, dans sa version 3G seulement, est installé sur la moitié des mobiles d’entrée ou de milieu de gamme. Ici, il est compatible 4G (enfin !) et permet d’obtenir la compatibilité LTE, des performances convenables, pour un prix inférieur aux processeurs signés Qualcomm. Naturellement, les constructeurs qui veulent fournir des mobiles à bas prix optent pour lui plutôt que pour son principal concurrent.

Vellamo

Vellamo

Après quelques benchmarks, on se rend compte que les résultats du Pegassus sont assez proches de ceux du Moto G 4G. Voici donc un tableau comparatif :

Benchmark/Modèle
Mobiwire Pegassus
Motorola Moto G
AnTuTu17292 points17312 points
Vellamo (Multicore)1159 points1383 points
Vellamo (Métal)723 points638 points
3DMark2861 points
9,1 fps (Graphic test 1)
4640 points
23,8 fps (Graphic test 1)

On voit clairement que la partie GPU souffre par rapport à celle du Moto G, alors même que le CPU fait presque jeu égal. Néanmoins, le mobile fera tourner la plupart des jeux. C’est simplement avec les jeux très gourmands en graphismes 3D qu’il aura un peu de mal. Par exemple, sur Real Racing, on observe quelques « lags » tandis que sur un jeu plus basique, comme Smash Hit, tout est parfaitement fluide. A noter également qu’on ne constate pas de chauffe particulière.

Communications

Appels

Tombera-t-on un jour sur un téléphone où la communication est vraiment mauvaise ? Pas sûr en 2014. Ici, le smartphone fonctionne au moins aussi bien que le Archos 50 Helium sur ce point. Le réseau 3G et H+ est trouvé facilement, la data est très bonne, et les communications sont également correctes. Au moins, on n’a pas ce son nasillard qu’on reprochait au Cygnus. Quant à la 4G, elle est capté à proximité des bornes. La différence avec des smartphones plus haut de gamme n’est pas flagrante.

GPS

On a bien cru qu’il n’en possédait pas, et puis finalement si. Au bout de quelques essais sur GPS Data, Pegase a bien voulu trouver quelques satellites et les fixer : 7/11. En soi, c’est un score plutôt correct et le temps de 48 secondes est acceptable.

GPS Data

GPS Data

Multimédia

L’appareil photo du Pegasus rentre dans cette catégorie où seuls les utilisateurs réguliers du mobile peuvent réussir à obtenir des clichés très corrects. Si nos essais ont été concluants dans le sens où les clichés ne présentent pas de gros défaut rédhibitoire (c’est déjà très bien), ils ne sont en tout cas pas hyper glorieux. La lumière est très difficile à gérer, les clichés sont souvent surexposés, et un contre-jour peut vite se transformer en une photo en noir et blanc.

a

Une rue, sans HDR

a

Une rue, sans HDR

a

Mise au point au fond

a

Mise au point premier plan

a

En intérieur, premier plan

a

En intérieur, second plan

Autonomie

Chou blanc. Alors qu’on espérait une partie autonomie au-dessus de celle vue sur les Cygnus, c’est tout le contraire. Sur notre test d’endurance – effectué deux fois puisque les données paraissaient étranges – le Pegasus affiche une perte de 35 % de son autonomie. C’est énorme et parmi les plus mauvais scores obtenus sur nos tests.

35% en une heure sur Youtube

35% en une heure sur Youtube

L’autonomie réelle n’est pourtant pas aussi mauvaise. En réalité, le mobile ne brille pas par cet aspect-là, mais il n’est pas non plus un vilain petit canard. Enfin, on arrivera tout juste à une journée d’autonomie en usage modéré. C’est un peu le problème quand on adopte un hardware plus puissant et une batterie qui n’a pas une grosse capacité. On se plaignait déjà de la batterie du Archos 50 Helium (2000 mAh), mais le Pegasus est encore moins bon.

Notre Verdict

design
Le mobile est robuste, mais du genre "sans charme". Quelques éléments évoluent par rapport au Cygnus, mais rien de flagrant. Il est encore plus salissant que ne l'était l'autre, et souffre aussi de quelques maladresses d'assemblage. On a ici affaire à un design assez quelconque, bien que le Pegasus gagne en finesse (8,2 mm).
6
écran
L'écran IPS de 5 pouces est ici plutôt agréable à regarder, et c'est certainement grâce à l'augmentation de la résolution, mais surtout grâce à une dalle très proche de l'écran. C'est d'autant plus appréciable sur un terminal de ce tarif.
8
logiciel
De l'Android stock nous attend, comme chez le Cygnus. C'est fluide, et le smartphone est nativement sous KitKat, ce qui est vraiment agréable.
8
performances
On n'atteint pas des sommets avec le processeur MT6582 de ce terminal, mais les performances sont correctes. Du moins assez pour faire tourner des jeux gourmands, certes avec des graphismes faibles, mais c'est déjà ça. L'évolution par rapport au Cygnus est marquée.
6
caméra
À première vue, le capteur photo de notre mobile est plutôt bon puisqu'on n'observe pas de défauts horribles sur les clichés. Pourtant, il gère mal la luminosité et il faut un bon moment et de l'expérience pour s'habituer à l'utiliser. Mais cela aurait pu être pire.
6
autonomie
Misère. Malgré des tests d'endurance répétés, le mobile ne parvient pas à faire mieux que 35 % de perte d'autonomie en 1 heure d'usage sur Youtube. C'est décevant, et il ne faudra pas être un accro aux usages connectés pour tenir une journée entière avec ce Pegasus.
3
10
Meilleure note
Notre avis
06/10
La comparaison avec un autre mobile - le Archos 50 Helium en l'occurrence - s'impose. Pour avoir testé les deux, ils possèdent chacun l'argument de proposer la compatibilité 4G à prix raisonnable. En cela, c'est déjà une bonne chose.

Chacun dans son genre possède des atouts et des inconvénients, et ils méritent du coup la même note. Dans l'ensemble, le Pegasus est un mobile tout à fait correct pour profiter du meilleur réseau sans devoir vendre un rein pour acheter un mobile.

On regrettera par contre une autonomie beaucoup trop faible pour ce type de mobile, d'autant que la data fait encore plus consommer un terminal. Mais pour des usages modérés, le Pegasus peut être un bon compromis, sauf quand on sait que le Moto G 4G est vendu à peine plus cher, à 179 euros.

Alors, un vrai Pegase ou non ? Non, mais il se mêlera très bien au marché des mobiles 4G à moins de 200 euros. Et c'est certainement ce qu'il vise.
design
06
écran
08
logiciel
08
performances
06
caméra
06
autonomie
03
  • 4G
  • Ecran satifaisant
  • Android KitKat (stock)
Pour
Contre
  • Autonomie décevante
  • Performances graphiques
]]>
http://www.frandroid.com/test/243140_test-du-mobiwire-pegasus/feed 16
Waze Places, la nouvelle arme de Waze pour vous éviter de vous perdre http://www.frandroid.com/applications/244197_waze-places-nouvelle-arme-waze-eviter-perdre http://www.frandroid.com/applications/244197_waze-places-nouvelle-arme-waze-eviter-perdre#comments Mon, 29 Sep 2014 16:24:59 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244197 Lire la suite]]> Waze vient tout juste de se mettre à jour. L’application de navigation routière et d’info trafic s’enrichit d’une fonction Waze Places proposant des recommandations de lieux à proximité. D’autres nouveautés sont également au programme.

Waze Places

Waze ne s’est pas fait prier pour ajouter de nouvelles fonctionnalités à son application, désormais propriété de Google. Cet assistant à la navigation communautaire ne se contente plus de fournir les classiques informations trafic aux automobilistes. Il dispose depuis sa dernière mise à jour, ajoutée aujourd’hui, une fonction Waze Places : grosso modo, l’app recense désormais des points d’intérêt à proximité du mobinaute. Et un peu plus.

Waze Places propose d’ajouter des informations sur divers lieux, qu’ils soient des commerces ou des lieux résidentiels, afin d’améliorer la navigation. L’idée est d’encourager la communauté à ajouter des détails un peu partout, concernant les horaires d’ouverture, la disponibilité d’un parking, bref tous types de détails qui peuvent aider les conducteurs à arriver facilement à bon port et simplifier la planification de leur trajet. Toutes les informations relatives à chaque lieu sont affichées dans une fenêtre où une photo des lieux, si les Wazers ont été efficaces, permettra de reconnaître l’endroit aisément. Ces informations restant collaboratives, Waze Places est encore un peu vide : à charge de ses utilisateurs de faire croître rapidement les détails qu’il contient.

Outre Places, la mise à jour de Waze ajoute une fonctionnalité intéressante pour les distraits : l’app retient automatiquement l’emplacement du dernier stationnement. Pratique pour ceux qui ont tourné en rond pendant de longues minutes avant de trouver une place dans une petite rue, ou qui se garent dans d’immenses parkings sans prendre la peine de noter dans quelle allée.

Waze est l'application de navigation focalisée sur le trafic ayant l'une des plus grandes communautés mondiale. Rejoignez les conducteurs de votre zone qui partagent en temps réel traffic et informations routières pour gagner du temps, économiser l'essence et améliorer le trajet domicile/travail de chacunEn conduisant tout simplement avec Waze démarré,...

]]>
http://www.frandroid.com/applications/244197_waze-places-nouvelle-arme-waze-eviter-perdre/feed 40
Samsung Galaxy Alpha vs Sony Xperia Z3 Compact : sous les 5 pouces, lequel choisir ? http://www.frandroid.com/marques/sony/244179_samsung-galaxy-alpha-vs-sony-xperia-z3-compact-les-5-pouces-lequel-choisir http://www.frandroid.com/marques/sony/244179_samsung-galaxy-alpha-vs-sony-xperia-z3-compact-les-5-pouces-lequel-choisir#comments Mon, 29 Sep 2014 15:55:57 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244179 Lire la suite]]>

Rares sont actuellement les smartphones haut de gamme situés sous la barre des 5 pouces. C’est tout le problème des petites mains, de ceux qui souhaitent ranger leur téléphone dans leur poche, ou de ceux qui ne veulent pas voir leur appareil se tordre impromptu. Quoi qu’il en soit, deux d’entre eux sont prêts à s’affronter sur le marché, sur le segment haut de gamme mais à écran restreint : les Samsung Galaxy Alpha et Sony Xperia Z3 Compact. Comment les départager ?

Samsung Galaxy Alpha vs Xperia Z3 Compact

Avant toute chose, un aperçu des caractéristiques des deux appareils :

 
Samsung Galaxy Alpha
Sony Xperia Z3 Compact
Version OSAndroid 4.4.2 KitKatAndroid 4.4.2 KitKat
Taille d'écran4,7 pouces4,6 pouces
Définition1280 x 720 pixels1280 x 720 pixels
TechnologieSuper AMOLEDTriluminos
Densité de pixels312 ppp329 ppi
Architecture (SoC)octo-coeur 32 bits Samsung Exynos 5430
Cadence 1,3 GHz
@ 20nm
Qualcomm Snapdragon 801 AC à 2,5 GHz
Puce graphiqueMali T628MP6Adreno 330
Mémoire vive (RAM)2 Go2 Go
Mémoire interne 32 Go16 Go
Micro-SDNonOui (jusqu'à 128 Go)
Webcam2,1 mégapixels2 mégapixels
Appareil photo12 mégapixels20,7 mégapixels (Exmor RS)
Enregistrement vidéo 4K @ 30 fps4K @ 30 fps
Bluetooth4.04.0
Réseaux4G catégorie 6 à 300 Mbps4G catégorie 4 à 150 Mbps
NFCOuiOui
Batterie1860 mAh2600 mAh
Dimensions132,4 x 65,5 x 6,7 mm127 x 64,9 x 8,65 mm
Poids115 grammes129 grammes
Prix conseillé649 euros499 euros

La première chose que l’on constate, c’est que quel que soit l’appareil, il ne faut pas s’attendre à voir débarquer la Full HD sur un écran de 4,7 pouces, ce qu’avait pourtant fait HTC avec son One (M7) en 2013. Qu’importe, les deux se valent, avec d’un côté le Triluminos de Sony, et de l’autre, l’AMOLED de Samsung chez le Galaxy Alpha. On apprécie la qualité des deux dalles choisies et leur résolution équivalente à quelques pixels près.

Côté performances, difficile de se prononcer encore sur l’aspect graphique du Mali T628MP6 retenu par Samsung, tandis que l’on sait qu’entre un Adreno 320 et un écran HD 720, le Sony Xperia Z3 Compact se comportera parfaitement. Cependant, si au niveau graphique, on fait confiance à Qualcomm, il faut reconnaître à l’Exynos de Samsung sa compatibilité avec la 4G+, soit la 4G de catégorie 6 (300 Mbps) quand le Z3 Compact se « contente » de la catégorie 4. À l’heure actuelle, la différence compte bien peu tant ce réseau en est à ses prémices, mais dans deux ans, quand ses tout nouveaux acheteurs n’auront pas encore changé de téléphone, peut-être cela aura-t-il un peu plus d’importance… Ce détail reste quoi qu’il en soit à prendre en compte.

Des matériaux premium

Le format est à peu près identique chez Sony et Samsung, le premier étant légèrement moins haut, mais plus épais que son concurrent. Les deux ont un format maniable, mais les griffes de design varient largement entre le premier et le second. Sony mise sur la sobriété des lignes Xperia, avec un dos en verre – traces de doigts à prévoir – et des trappes situées sur le côté de l’appareil, notamment pour l’insertion d’une carte mémoire. Les tranches sont en plastique ton sur ton, et on apprécie l’arrivée de coloris francs et unisexes : en marge du noir et du blanc, du vert d’eau et du corail.

xperia-z3-compact-gallery-02-1240x840-d4b40e38d70a9a192c7e2742778d113b

De son côté, Samsung privilégie la finesse de son smartphone, apporte une touche premium avec des tranches en métal, mais utilise du plastique fin et irisé au dos qui ne conviendra pas à tous. Notez en outre l’absence de port microSD, avec une mémoire interne fixée à 32 Go.

Galaxy Alpha

Des photophones ?

En matière de multimédia, on remarquera la capacité des deux appareils à filmer en 4K. Toutefois, les capteurs inclus dans chacun sont différents, celui de Sony étant un Exmor RS au format 1/2,3″ à 20,7 mégapixels, tandis que celui du Galaxy Alpha, à 12 millions de points, risque d’être légèrement en retrait.

Un dernier point tout de même : tandis que le Xperia Z3 Compact a été annoncé à 499 euros, on trouve actuellement le Galaxy Alpha en précommande à 649 euros, bien que l’on puisse sans peine imaginer des réductions à l’approche des fêtes de fin d’année. Et au rayon logiciel, KitKat est de la partie pour les deux smartphones. Ni Samsung ni Sony ne s’est exprimé sur le sujet, mais nul doute que ces deux smartphones phares passeront sous Android L en temps voulu ; pour s’y retrouver, il faudra donc vérifier si une compatibilité 4G+ et la présence d’un lecteur d’empreintes chez Samsung compensent les 150 euros qui séparent les deux terminaux, en gardant à l’esprit que le Xperia Z3 Compact est étanche et certifié IP68.

]]>
http://www.frandroid.com/marques/sony/244179_samsung-galaxy-alpha-vs-sony-xperia-z3-compact-les-5-pouces-lequel-choisir/feed 160
Des smartphones et tablettes Xiaomi sous Windows ? http://www.frandroid.com/actualites-generales/244210_des-smartphones-et-tablettes-xiaomi-sous-windows http://www.frandroid.com/actualites-generales/244210_des-smartphones-et-tablettes-xiaomi-sous-windows#comments Mon, 29 Sep 2014 14:50:30 +0000 http://www.frandroid.com/actualites-generales/244210_des-smartphones-et-tablettes-xiaomi-sous-windows Si la marque Xiaomi ne vous dit rien, vous pouvez toujours jeter un oeil à notre dossier sur les débuts de l

Retrouvez l’intégralité de cet article sur Frawin du réseau Humanoid.

]]>
http://www.frandroid.com/actualites-generales/244210_des-smartphones-et-tablettes-xiaomi-sous-windows/feed 0
Les Xperia Z3 et Z3 Compact déjà rootés http://www.frandroid.com/marques/sony/244177_les-xperia-z3-z3-compact-deja-rootes http://www.frandroid.com/marques/sony/244177_les-xperia-z3-z3-compact-deja-rootes#comments Mon, 29 Sep 2014 13:44:40 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244177 Lire la suite]]> Quelques jours seulement après leur commercialisation, les Xperia Z3 et Z3 compact peuvent déjà être rootés.

Sony Xperia Z3

Il n’aura donc fallu qu’une poignée d’heures et le talent du célèbre membre du forum XDA-Developers, DooMLoRD, pour voir apparaître les premiers tutoriels pour pouvoir rooter les excellents Xperia Z3 et Z3 Compact de Sony. Les tutoriels se consultent à cette adresse pour le Xperia Z3 et sur ce lien pour le Xperia Z3 Compact. Le recovery utilisé est basé sur les sources du ClockWork Mod 6.0.4.7. Concernant le root, il est nécessaire de débloquer le bootloader. Le root ne fonctionne d’ailleurs que sur la ROM Android 4.4.4 en version 23.0.A.2.93 des Z3 fournie avec les téléphones.

Si vous n’avez absolument rien compris au contenu de cette actualité, c’est que vous n’êtes certainement pas prêt à mettre la vie de votre nouveau Xperia Z3 en jeu et on vous conseillera de ne pas toucher à l’OS de votre téléphone. Pour les autres, il est désormais possible de mettre les mains dans le cambouis !

]]>
http://www.frandroid.com/marques/sony/244177_les-xperia-z3-z3-compact-deja-rootes/feed 38
Qui es-tu, Ello ? http://www.frandroid.com/0-android/social/244101_es-tu-ello http://www.frandroid.com/0-android/social/244101_es-tu-ello#comments Mon, 29 Sep 2014 12:31:26 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244101 Lire la suite]]> Ello commence fort. Ce nouveau réseau social, disponible pour l’heure uniquement sur invitations, commence déjà à faire parler de lui malgré sa courte existence. Et voici pourquoi.

Ello

Présenté un peu partout comme le réseau social « anti-Facebook », Ello a été lancé cette année mais connaît, depuis quelques semaines, une ascension que l’on pourrait qualifier de fulgurante. Quand on parle de Facebook comme d’un réseau de moins en moins séduisant pour la jeune génération, et qu’il souffre de la défiance des internautes, devant la multiplication des ciblages publicitaires dans ses colonnes et les risques de diffusion de la vie privée qu’il est susceptible d’engendrer, son destin n’étonne pas.

« Simple, beau et sans publicité »

De son côté, Ello joue la sobriété. Son leitmotiv ? « Simple, beau et sans publicité ». Inutile de chercher qui se trouve en plein dans la ligne de mire de ce réseau social lancé par des anti-Facebook patentés. « Chaque post que vous partagez, chaque ami que vous vous faites et chaque lien que vous suivez est tracké, enregistré et converti en data. Les publicitaires achètent vos données pour vous montrer encore plus de publicités. Vous êtes le produit qui est acheté et vendu ». Inutiles d’enfoncer plus loin des portes ouvertes dans le domaine du « si c’est gratuit, c’est vous le produit ». Personne n’espère qu’avec un peu plus d’un milliard d’inscrits, le service de Mark Zuckerberg fasse dans la philanthropie, bien que chacun soit en droit d’espérer un respect absolu de sa vie privée.

Ello

Ello a été lancé en mars dernier, initialement dans le but de rester privé, mais son succès lui a valu un autre destin : avec 4000 demandes d’inscriptions revendiquées chaque heure, il se veut un concurrent de poids à Facebook. Certains y voient d’ailleurs un lieu satisfaisant pour la communauté LGBT, alors qu’il y a une quinzaine, un drag-queen américain se voyait sommé d’utiliser son véritable nom plutôt qu’un pseudonyme sur Facebook. La semaine dernière, The Daily Dot allait jusqu’à titrer « Le grand exode gay depuis Facebook commence » dans un article consacré au succès d’Ello. À son crédit, les amateurs relèvent la possibilité de s’inscrire rapidement avec un pseudonyme, de partager des statuts sous forme de textes, photos et vidéos, de suivre des contacts placés dans une liste Friends (les amis) et Noise (ceux dont on est moins proche).

Le réseau social de l’avenir ?

La promesse d’anonymat et de confidentialité d’Ello ne signifie pas qu’aucune donnée n’est collectée par le site. Dans un éclairage publié en juillet dernier, le réseau social l’affirmait : des données « anonymisées », c’est-à-dire agrégées et dépouillées d’adresses IP précises, sont récoltées dans le domaine de la localisation des utilisateurs, de leur langue et du temps passé sur Ello notamment. Et le site se protège tant bien que mal : « Si vous choisissez d’utiliser un navigateur Chrome, un smartphone Android ou si vous avez récemment utilisé des services tels que Google Search ou YouTube, votre navigateur ou terminal peut envoyer des données à Google qu’Ello ne contrôle pas ». Autre pierre d’achoppement : les revenus. Initialement prévu pour un usage privé, Ello croît à une large vitesse, si bien que chacun peut désormais s’inscrire, sous réserve de disposer d’une invitation fournie par un ami déjà inscrit, ou bien de s’ajouter à la liste d’attente présente sur l’accueil du site. Sans publicité, la question de la viabilité du service se pose donc, bien qu’une levée de fonds (auprès de FreshTracks Capital, presque 500 000 dollars) au printemps dernier ainsi qu’un système de dons soit actuellement en place. Passé l’effet de mode, le côté « bio » de ce réseau social tout frais, tout neuf, que restera-t-il d’Ello ? On attend du moins la création d’une app pour mobiles qui viendra apporter un deuxième souffle à ce réseau pour le moment uniquement accessible via des navigateurs.

]]>
http://www.frandroid.com/0-android/social/244101_es-tu-ello/feed 46
Samsung Galaxy Alpha : la revue de test des sites américains http://www.frandroid.com/marques/samsung/244148_samsung-galaxy-alpha-revue-test-sites-americains http://www.frandroid.com/marques/samsung/244148_samsung-galaxy-alpha-revue-test-sites-americains#comments Mon, 29 Sep 2014 11:30:22 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244148 Lire la suite]]> Le Galaxy Alpha est maintenant disponible depuis quelques jours de l’autre côté de l’Atlantique. Et alors que nous attendons toujours le nouveau téléphone de Samsung à la rédaction, nos confrères américains ont mis en ligne leurs tests et impressions. Voici un résumé des tests américains.

Galaxy Alpha

Plus que quelques jours avant la sortie du Galaxy Alpha en France et en Europe. Le « petit » téléphone de Samsung est intéressant sur de nombreux points, à commencer par son design, que nous avions beaucoup aimé lors de notre première prise en main, mais aussi par sa compatibilité 4G+.

The Verge : un mauvais écran, mais un très beau design

De la vitesse de sa réception de la data, The Verge n’en parle pas une seule fois dans son test du Galaxy Alpha. Le site américain, bien connu pour son amour immodéré des iPhone, a écrit un test-fleuve et dithyrambique sur le dernier de Samsung. Selon Vlad Savov, le testeur, les dimensions du Galaxy Alpha sont parfaites et le téléphone tient admirablement bien en main. Vlad félicite d’ailleurs longuement Samsung pour le choix des matériaux. Les bords en aluminium sont vraiment très beaux et agréables en main et le fait d’avoir mis une coque arrière en plastique « doux » est une bonne chose puisque cela permet d’éviter à avoir à prendre en main un téléphone glacial le matin (je n’invente rien). Pour le journaliste, la définition de l’écran n’est pas un problème et il apprécie particulièrement sa forte luminosité, très pratique en extérieur. En revanche, il ne lui pardonne pas sa très mauvaise balance des blancs et ses teintes bleutées qui, à l’écouter, sont atroces.

sam-iphone-alpha.0

The Verge trouvé – à raison – que le Galaxy Alpha possède un air de famille avec l’iPhone 5S.

Toujours dans les mauvais points, Vlad Savov aborde longuement le cas de TouchWiz, qu’il n’aime pas du tout et trouve trop bordélique. Du point de vue matériel, c’est un peu mieux. Le capteur photo est légèrement moins performant que celui du Galaxy S5. Les clichés en extérieurs et de jours sont très convaincant, mais l’Alpha se comporte très mal quand il y a peu de luminosité. D’une manière générale, il manque de versatilité. Enfin, la batterie de 1860 mAh lui semble un peu juste. Elle parvient à tenir la journée, mais à peine plus. Selon le journaliste, elle a été sous-évaluée et mériterait un peu plus de capacité. Au final, le Galaxy Alpha écope de la note de 7,9/10. En dépit d’un design réussi, l’écran bleuté vient gâcher l’ensemble.

alpha-big-back.0

Pour The Verge, la coque arrière est très agréable à prendre en main.

TechRadar : le problème du rapport qualité-prix

Contrairement à The Verge, TechRadar prend en compte le prix du téléphone. Et si grosso modo ses conclusions sont les mêmes que The Verge, TechRadar regrette que les avancées en design du Galaxy Alpha le rendent plus cher que le Galaxy S5 « alors que ce dernier possède des caractéristiques techniques bien plus impressionnantes ». D’une manière générale, TechRadar a beaucoup aimé le design du Galaxy Alpha et appelle de tous ses voeux Samsung à faire de même avec TouchWiz, qu’il considère comme le plus gros point faible du téléphone.

Volume key-900-100

Tous les testeurs s’accordent à dire que les boutons de réglage du volume sont confortables et bien placés.

Si le site déplore que l’écran (« avec des couleurs riches et des niveaux de contrastes exemplaires ») soit seulement en 720p alors que l’écran du HTC One M7 (de 2013) proposait déjà du 1080p. Dernier point critiqué par TechRadar, la batterie du téléphone ne tient pas plus d’une journée. Comme The Verge, TechRadar ne la trouve pas honteuse (elle affiche 84 % après une heure et demie de vidéo en 720p), mais il aurait été appréciable qu’elle soit plus grosse. Au final, TechRadar apprécie beaucoup le téléphone et trouve que son format est idéal pour un usage quotidien. Il regrette toutefois son prix, son interface et l’absence de port carte SD.

Android Police : « un bon téléphone, mais probablement surtarifé »

Chez Android Police, la critique est un peu plus positive que pour les deux autres sites américains. Et pour cause, l’auteur de l’article précise que « TouchWiz est probablement mon launcher non-stock favori sur Android ». Ce qui ne l’empêche d’ailleurs pas de critiquer le nombre astronomique d’applications Samsung préinstallées sur l’appareil et de préciser avec malice que certaines d’entre elles fonctionnent réellement. De fait, le testeur d’Android Police est peu à peu tombé amoureux du téléphone. Si le design global est réussi, il regrette le plastique de la coque arrière – cheap, et l’absence d’étanchéité à l’eau. L’absence de port carte-SD n’est pas franchement un problème puisque les 32 Go de base lui suffisent amplement. Contrairement à The Verge, le testeur d’Android Police ne voit pas de problèmes particuliers à l’écran. Ce dernier a juste tendance à saturer un peu trop les couleurs, mais dispose d’une excellente luminosité. C’est un bon écran, sans plus.

android police galaxy alpha

Android Police a fait des benchmarks avec la version européenne du téléphone (sous Exynos).

Concernant l’appareil photo, le constat est identique à celui de The Verge : le capteur n’est pas mauvais lorsque la luminosité est bonne, mais devient tout juste passable en basse luminosité. C’est un peu mieux que les téléphones de milieu de gamme, mais très éloigné de ce que l’on a vu sur le Galaxy S5 ou le LG G3 par exemple. Enfin, concernant la batterie, le Galaxy Alpha se place dans la moyenne des téléphones portables actuels. Il tient une journée, mais pas beaucoup plus. Cela reste néanmoins assez impressionnant pour une batterie de 1860 mAh. Au final, le testeur d’Android Police aime beaucoup le téléphone de Samsung. Mais n’ira pas jusqu’à vous le conseiller de l’acheter, essentiellement à cause de son prix trop élevé. C’est d’ailleurs le titre du test : « un bon téléphone, mais probablement surtarifé ». Du Samsung tout craché en somme.

Concernant FrAndroid, il est très peu probable que nous publions le test du Galaxy Alpha avant quelques semaines. Le Galaxy Alpha est en tout cas déjà disponible en précommande dans la grande majorité des boutiques en ligne, à un prix compris entre 650 et 690 euros environ.

]]>
http://www.frandroid.com/marques/samsung/244148_samsung-galaxy-alpha-revue-test-sites-americains/feed 159
Ingress s’offre une transformation majeure http://www.frandroid.com/applications/jeux-android-applications/244138_ingress-transformation-majeure-jeu-realite-virtuelle-google http://www.frandroid.com/applications/jeux-android-applications/244138_ingress-transformation-majeure-jeu-realite-virtuelle-google#comments Mon, 29 Sep 2014 11:11:01 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244138 Lire la suite]]> Ingress est le jeu de réalité virtuelle créé par Niantic Labs (une startup de Google) et utilisé par plus de 7 millions de joueurs à travers le monde. Ce jeu particulièrement addictif vient de connaître une mise à jour majeure qui signe l’arrivée des missions au sein d’Ingress.

Ingress_missions

Si vous ne connaissez pas Ingress, nous vous conseillons de tester ce jeu de réalité augmentée qui se distingue des jeux classiques par la nécessité de bouger physiquement. Impossible d’y jouer depuis chez soi ! De plus, le caractère social du jeu est omniprésent puisqu’y jouer tout seul est difficile, voire impossible. Déjà plus de 7 millions de joueurs y jouent de manière régulière, arpentant les rues du monde entier à la recherche de portails (virtuels) à hacker, pour tenter de faire gagner leur faction. Le jeu de Google vient d’intégrer une nouvelle fonctionnalité qui devrait intéresser la communauté : les missions.

Auparavant, le but du jeu d’Ingress était de posséder le plus de portails possible, en les attaquant ou en les défendant. Dorénavant, les missions vont apporter un peu plus de difficulté puisque pour les mener à bien, il faudra capturer des portails dans un ordre qui pourra être défini par le créateur de la mission. De même, si certains portails pourront être capturés en les hackant, d’autres réclameront des actions plus complexes nécessitant la présence de plusieurs joueurs. Il sera même possible de cacher la localisation des portails, le joueur ne pouvant les découvrir qu’en répondant à des énigmes.

Pour le moment, les missions sont créées par Niantic Labs et quelques joueurs triés sur le volet mais il sera possible à terme aux joueurs d’un niveau 5 ou supérieur de créer des missions. Cette nouvelle fonctionnalité est déjà disponible sur les terminaux Android mais pour iOS, il faudra patienter encore un petit peu. Pour vous donner envie de rejoindre le combat, on vous laisse avec une vidéo réalisée par Niantic Labs, habitué des films promotionnels d’Ingress vraiment réussis.

Lien Youtube

Ingress transforme le monde réel en un terrain de jeu mondial rempli d'énigmes, d'intrigues et d'adversaires. Notre futur est en danger. Vous devez choisir votre camp. En Europe, une équipe de scientifiques a découvert une nouvelle énergie mystérieuse. L'origine et les effets de cette force sont encore inconnus, mais certains...

The Verge

]]>
http://www.frandroid.com/applications/jeux-android-applications/244138_ingress-transformation-majeure-jeu-realite-virtuelle-google/feed 9
AndroTEC 028 – L’actualité de la semaine : Meizu MX4, Android One et précommandes OnePlus http://www.frandroid.com/video/androtec/243857_androtec-028-lactualite-semaine http://www.frandroid.com/video/androtec/243857_androtec-028-lactualite-semaine#comments Mon, 29 Sep 2014 10:32:26 +0000 http://www.frandroid.com/?p=243857 Juste après l’IFA, on pouvait craindre que l’actualité s’essouffle un peu… Mais il n’en a rien été, puisque Google veillait au grain, présentant en détail son programme Android One. Les marques Meizu et OnePlus n’étaient pas en reste tandis que, fin de l’été oblige, la question de la redevance TV adaptée aux appareil mobiles faisait son retour sur le devant de la scène. L’équipe d’AndroTEC vous en dit plus dans ce 28e épisode.

AndroTEC 028

AndroTEC est une émission dédiée à Android, fruit de la collaboration entre FrAndroid etTEC.tv.

Lien Youtube

Et voici l’émission dans son intégralité :

Lien Youtube

]]>
http://www.frandroid.com/video/androtec/243857_androtec-028-lactualite-semaine/feed 5
Just Dance Now : le célèbre jeu de danse est aussi sur les smartphones http://www.frandroid.com/applications/jeux-android-applications/243949_just-dance-now-celebre-jeu-danse-arrive-smartphones http://www.frandroid.com/applications/jeux-android-applications/243949_just-dance-now-celebre-jeu-danse-arrive-smartphones#comments Mon, 29 Sep 2014 10:18:25 +0000 http://www.frandroid.com/?p=243949 Lire la suite]]> Just Dance, le célèbre jeu de danse d’Ubisoft débarque sur le Play Store. Dans sa version Android, Just Danse Now est gratuit et permet de jouer avec son smartphone sur une télévision.

Just Dance Now

Vous devez sûrement connaître Just Dance, le jeu d’Ubisoft qu’on trouve habituellement sur les consoles et qui permet de danser avec ses amis. Bien entendu, pour en profiter, il faut posséder une console, des manettes et acheter le jeu. Avec Just Dance Now, Ubisoft veut changer la donne puisque ce nouveau jeu est compatible avec Android et iOS, de manière gratuite. Pour en profiter, il suffit de se rendre sur le Play Store (ou l’App Store) puis de télécharger le jeu. Le fonctionnement est un peu particulier, car l’application jouera en fait le rôle de contrôleur. Le jeu en lui même devra être lancé sur un autre appareil : une télévision connectée ou n’importe quel écran relié à Internet via un navigateur.

Sur la télévision (ou l’écran), il suffit de se rendre sur le site Internet www.justdancenow.com puis de lancer l’application Just Dance Now sur les smartphones. Une méthode permet ensuite d’appairer ces derniers à la télévision (ou l’écran) pour danser avec son smartphone à la main. La grande différence avec la version console, c’est la possibilité de relier un nombre illimité de smartphones à l’écran. Le revers de le médaille, c’est qu’il faut posséder une connexion Internet active, que ce soit sur les smartphones ou la télévision. De plus, la publicité est omniprésente avant chaque chanson, à moins de passer à la caisse avec le pass Premium dont le prix se situe entre 0,99 et 49,99 euros selon la durée de l’abonnement. Un jeu sympathique pour passer un dimanche en famille ou entre amis !

Le jeu de danse n° 1 au monde débarque sur smartphone ! Découvrez une nouvelle façon de jouer à JUST DANCE : ici votre contrôleur, c'est votre smartphone. Connectez-le à un écran et que la danse commence ! Lancez le jeu sur www.justdancenow.com depuis un écran connecté et suivez les danseurs à l'écran ! Utilisez...

]]>
http://www.frandroid.com/applications/jeux-android-applications/243949_just-dance-now-celebre-jeu-danse-arrive-smartphones/feed 7
Android Auto : suivez le guide http://www.frandroid.com/produits-android/automobile/android-auto-automobile/244092_android-auto-nouvelles-informations-captures-decran http://www.frandroid.com/produits-android/automobile/android-auto-automobile/244092_android-auto-nouvelles-informations-captures-decran#comments Mon, 29 Sep 2014 10:08:34 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244092 Lire la suite]]> Lors de la Google I/O, nous avions eu l’occasion de découvrir Android Auto, l’interface d’Android conçue pour être installée confortablement dans les voitures. Google n’avait pas donné beaucoup de détails sur le fonctionnement d’Android Auto et on pouvait se demander de quelle marge de manœuvre les développeurs allaient bénéficier pour leurs applications. La firme de Mountain View vient de mettre en ligne le guide destiné aux développeurs, avec en prime, des captures d’écran.

Android Auto launcher

Lors de la Google I/O, l’annonce d’Android Auto avait posé beaucoup de questions : rapidement, les rumeurs faisaient planer l’impossibilité pour les développeurs de modifier l’interface d’Android version automobile. L’information est désormais officielle puisque la page Google détaillant les possibilités du SDK est claire : les développeurs auront une marge de manœuvre très réduite avec Android Auto, pour des raisons de sécurité : ne pas distraire le conducteur. Ainsi, à la manière d’Android Wear, les applications ne pourront pas bénéficier de leur interface personnalisée : elles devront venir s’insérer dans le moule (plutôt réussi) créé par Google. Les développeurs ne pourront donc pas créer de nouveaux boutons, ou déplacer ceux qui existent déjà. Toutes les applications se ressembleront donc, évitant ainsi aux conducteurs d’être distraits et perdus dans l’interface. Un bon moyen pour Google d’assurer une certaine homogénéité pour son système d’exploitation déporté, tout en bénéficiant des certifications de sécurité de la part des constructeurs et des organismes nationaux.

Pour être compatible avec Android Auto, les développeurs n’auront pas besoin de proposer sur le Play Store une version spéciale de leur application. Il suffira que l’application principale (prenons l’exemple d’un GPS) possède un module compatible avec Android Auto. Le smartphone connecté à la voiture enverra les informations utiles à Android Auto, pour afficher le trajet ou les informations trafic en restant dans les clous imposés par Google. Il est tout de même possible de modifier la couleur des éléments ou encore les images de fond. Un mode nuit sera également de la partie, pour assombrir l’interface avec l’utilisation massive de noir.

Android Auto permettra aussi à l’utilisateur de recevoir les notifications de son smartphone directement sur l’écran de la voiture. On ne sait pas encore de quelle manière visuelle puisque Google n’a pas souhaité montrer cette facette de l’interface. On apprend également que la prédiction sera au cœur du système : les applications auront la possibilité d’envoyer des informations au conducteur uniquement si un événement se déclenche. On imagine par exemple de recevoir des informations sur le trafic à l’approche d’un embouteillage ou encore des rappels à l’approche de la maison.

Le SDK d’Android Auto devrait être disponible d’ici un mois et permettra de savoir ce que les développeurs pourront vraiment faire avec l’interface d’Android taillée pour les voitures.

]]>
http://www.frandroid.com/produits-android/automobile/android-auto-automobile/244092_android-auto-nouvelles-informations-captures-decran/feed 16
Les fabricants priés de pré-embarquer davantage d’applications Google http://www.frandroid.com/actualites-generales/244079_les-fabricants-pries-pre-embarquer-davantage-dapplications-google http://www.frandroid.com/actualites-generales/244079_les-fabricants-pries-pre-embarquer-davantage-dapplications-google#comments Mon, 29 Sep 2014 09:40:08 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244079 Lire la suite]]> Un des contrats qui lie Google et les fabricants d’appareils Android a été publié. Il met en avant d’importants changements concernant les exigences de Google, en particulier sur les applications Google à pré-embarquer sur chaque appareil Android certifié.

large_Amir_08_00000__1_

Google a – pendant des années – peaufiné son moteur de recherche pour promouvoir d’autres services générateurs de revenus. Sur Android, le même système est devenu un instrument clé pour la distribution de ses applications mobiles. À ce propos, des documents confidentiels de Google viennent d’être publiés. Ils contiennent les exigences pour des dizaines de fabricants comme Samsung Electronics, Huawei et HTC qui veulent construire des appareils alimentés par Android.

Parmi les nouvelles exigences auprès de nombreux partenaires : l’augmentation du nombre d’applications Google Apps qui doivent être pré-installées, car Google en compte désormais 20 ! YouTube, Google+, Google Livres, Google Music, Google Agenda, Google Play, Gmail, Google Maps, Google Play Games, Google Drive, Google Documents, Google Search ne sont que les principales d’entre elles. Ces applications doivent également être mises en avant sur l’écran d’accueil ou dans un dossier d’icônes en premier plan.

 

Pourquoi de telles règles ?

En choisissant Android, les fabricants de smartphones ou de tablettes (ou de n’importe quel appareil) profitent de tout l’écosystème Android. Ils ont plusieurs possibilités à disposition, ils peuvent choisir de construire les appareils Android sans coopérer avec Google (en utilisant AOSP – Android Open Source Project), néanmoins les appareils ne seront pas certifiés par Google et l’installation des Google Apps (dont Google Play) n’est pas validée par Google. À tout moment, Google peut donc décider de désactiver les Google Apps à distance.

Collaborer avec Google apporte un confort non négligeable aux fabricants. Ils peuvent déjà pré-embarquer les Google Apps et fournir à leurs clients un accès à 1 million d’applications à travers le Google Play. Ils peuvent profiter des nouvelles versions d’Android en amont, pour préparer les intégrations.

Ils peuvent également – plus facilement – contribuer au code Android, en apportant de nouvelles briques nécessaire aux produits et services qu’ils développent. Enfin, Google a même des accords en place pour les entreprises, plus stricts toutefois, qui veulent une part du chiffre d’affaires de la recherche et de Google Play générés sur les appareils Android.

Comme tout contrat, ceux de Google créent donc des obligations juridiques – des deux côtés. Si Google a choisi de rendre ces accords plus stricts, c’est sûrement pour mieux se protéger et accélérer son développement.

TNW

]]>
http://www.frandroid.com/actualites-generales/244079_les-fabricants-pries-pre-embarquer-davantage-dapplications-google/feed 61
Galaxy A3, A5 et A7 : Samsung à l’assaut du marché milieu de gamme http://www.frandroid.com/rumeurs/244091_galaxy-a3-a5-a7-samsung-lassaut-telephones-milieu-gamme http://www.frandroid.com/rumeurs/244091_galaxy-a3-a5-a7-samsung-lassaut-telephones-milieu-gamme#comments Mon, 29 Sep 2014 09:12:37 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244091 Lire la suite]]> Samsung aurait dans ses cartons une série de trois téléphones destinés au marché du milieu de  gamme. Leur nom de code est Galaxy A et ils devraient être annoncés dans les semaines à venir.

SM-A500-GALAXY-A5-1

Samsung s’apprêterait à lancer une nouvelle gamme de smartphones au sein de sa marque Galaxy. En fait, on connaît déjà le nom de cette gamme, puisqu’il s’agit des Alpha, dont le premier smartphone devrait sortir dans les jours à venir sous le simple nom de Galaxy Alpha, un téléphone haut de gamme que nous avons pris en main il y quelques semaines de cela.

Samsung compte donc élargir cette gamme. Le Galaxy Alpha est la version la plus perfectionnée de cette série de téléphones et Samsung devrait annoncer dans les jours à venir l’arrivée de trois téléphones supplémentaires dont on ne connaît pour le moment que les noms de code : Galaxy A3 (ou SM A-300), Galaxy A5 (ou SM A-500) et Galaxy A7 (ou SM A-700). Ces trois téléphones auront quelques points communs : ils adopteront plus ou moins le design du Galaxy Alpha et devraient tous être compatibles 4G.

Galaxy A3 : le moins onéreux

Le Galaxy A3 devrait être le moins cher d’entre eux. Et pour cause, il devrait être doté d’un écran qHD (960 × 540) de 4,8 pouces, un processeur Snapdragon 400 ou 410 (rien n’est encore certain à ce sujet), 1 Go de RAM, 8 Go de mémoire interne et un capteur dorsal de 7 MP. Le Galaxy A3 devrait par ailleurs être installé sous Android 4.4.4 et la traditionnelle surcouche TouchWiz. Selon le toujours très bien renseigné site web SamMobile, son prix devrait être compris entre 350 et 400 dollars soit environ 275 et 315 euros si Samsung respecte le taux de conversion.

sm-a300-specifications

Un benchmark leaké du Galaxy A3

Galaxy A5 : une version milieu de gamme du Galaxy Alpha

Le Galaxy A5, ou SM A-500, est celui sur lequel on possède le plus d’information. En rumeur depuis le milieu du mois de septembre, il s’agira de façon sûre et certaine d’un téléphone de 5 pouces doté d’un écran HD (1280 × 720 pixels) Super-AMOLED. Ses caractéristiques techniques sont encore assez floues. SamMobile notait ainsi la semaine dernière qu’il disposerait d’un Snapdragon 400, ce qui est assez surprenant quand on sait que le Galaxy A3 devrait avoir droit à un Snapdragon 410. Le reste de ses caractéristiques sont relativement classiques puisqu’on y trouvera une batterie de 2330 mAh, une mémoire interne de 16 Go extensible avec une carte SD, un appareil photo de 13 MP et la dernière version de TouchWiz (celle installée sur le Galaxy Note 4) par dessus Android 4.4.4. Les premières images fuitées et retrouvées par SamMobile laisse entrevoir un design identique point par point au Galaxy Alpha. Son prix devrait avoisiner les 400-450 dollars, soit entre 315 et 350 euros.

SM-A500-GALAXY-A5-3

SM-A500-GALAXY-A5-4

SM-A500-GALAXY-A5-6

SM-A500-GALAXY-A5-7

Galaxy A7 : l’inconnu

Le Galaxy A7 est le plus mystérieux des trois téléphones que sortira Samsung. Les seules choses que l’on sait à son sujet, c’est qu’il disposera d’un écran HD de 5,5 pouces, que deux ports carte SIM seront présents et que son prix sera compris entre 450 et 500 dollars (entre 350 et 390 euros). Mais on ne connaît pas encore sa fiche technique précise. SamMobile a appris ce week-end que Samsung hésite à le commercialiser partout dans le monde et devrait le réserver à une poignée de marchés (comprendre, des marchés sans véritables enjeux). Ce qui laisse penser que ses caractéristiques techniques devraient être beaucoup trop proches de l’actuel Galaxy Alpha pour que Samsung prenne le risque de le commercialiser en occident.

Selon les rumeurs, Samsung devrait annoncer et commercialiser dans la foulée ces trois Galaxy A au troisième trimestre de cette année. On devrait donc en savoir beaucoup plus dans les jours ou semaines à venir.

SamMobile

]]>
http://www.frandroid.com/rumeurs/244091_galaxy-a3-a5-a7-samsung-lassaut-telephones-milieu-gamme/feed 72
Oppo N3 : de nouvelles images et un Snapdragon 805 à bord ? http://www.frandroid.com/rumeurs/244077_oppo-n3-nouvelles-images-snapdragon-805-bord http://www.frandroid.com/rumeurs/244077_oppo-n3-nouvelles-images-snapdragon-805-bord#comments Mon, 29 Sep 2014 08:49:33 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244077 Lire la suite]]> Le teasing autour du futur N3 d’Oppo bat son plein. Après l’image mis en ligne par Oppo la semaine dernière pour parler de la coque en alliage d’aluminium et de lithium, voilà qu’un site chinois pense détenir des images de rendu du terminal avec son capteur photo pivotant ainsi que ses caractéristiques techniques.

Oppo N3 rendu

Que nous réserve Oppo avec son N3 ? La semaine dernière, la société a beaucoup fait parler d’elle en postant l’image d’un châssis en alliage d’aluminium et de lithium. Le lendemain, Oppo a mis en en ligne une nouvelle image confirmant la présence de deux versions : celle en alliage ultra léger et une autre en acier inoxydable. Si l’on en croit ce dernier visuel, la version claire du terminal utilisera l’acier contre l’alliage pour la version foncée. Concernant l’appareil photo, les nouveaux rendus mis en ligne par le site chinois Zaeke confirment la présence d’un unique capteur monté sur un système de pivot pour pouvoir prendre, au choix, des selfies ou des paysages. Le site aurait également mis la main sur une fiche technique permettant d’en dire un peu plus sur les composants du terminal.

Oppo N3 alu acier

L’écran de 5,9 pouces serait doté d’une définition Full HD (1920 x 1080 pixels) pour une résolution de 319 PPI, soit les mêmes chiffres que pour son prédécesseur le N1. En revanche, sous la dalle,  Oppo aurait réalisé un nombre important de changements, à commencer par le SoC. Le Snapdragon 600 prendrait sa retraite pour être remplacé par le tout dernier Snapdragon 805. Si cette information se vérifie, le N3 serait donc le premier terminal Full HD à bénéficier du SoC de Qualcomm, intégrant un puissant Adreno 420, ce qui devrait permettre de faire tourner avec fluidité la totalité des titres, mêmes les plus gourmands (on pense à Real Racing 3 ou NOVA 3). Une puce de mémoire vive de 3 Go viendrait assister le combo CPU / GPU dans ses tâches. Enfin, la définition du fameux capteur photo grimperait à 13 mégapixels, tout comme le N1. Il ne reste maintenant plus qu’à attendre l’officialisation du terminal par la firme chinoise, qui pourrait frapper fort dans le marché des phablettes.

Zaeke

]]>
http://www.frandroid.com/rumeurs/244077_oppo-n3-nouvelles-images-snapdragon-805-bord/feed 23
Huawei Honor Tablet, la tablette 8 pouces qui joue les téléphones http://www.frandroid.com/marques/huawei/244076_huawei-honor-tablet-tablette-8-pouces-joue-les-telephones http://www.frandroid.com/marques/huawei/244076_huawei-honor-tablet-tablette-8-pouces-joue-les-telephones#comments Mon, 29 Sep 2014 08:36:30 +0000 http://www.frandroid.com/?p=244076 Lire la suite]]> Huawei n’est pas franchement un constructeur de tablettes tactiles que l’on cite parmi les premiers, tant il mise sur les smartphones sur le marché international. Et pourtant, du côté de la Malaisie du moins, la firme vient de présenter une ardoise incluse dans sa gamme Honor. Sa Honor Tablet combine ainsi un écran de 8 pouces et une compatibilité 3G assortie d’une fonction téléphonie.

Huawei Honor Tablet

Pour l’instant réservée à la Malaisie, la dernière tablette de Huawei joue les téléphones, malgré son format 8 pouces. L’ardoise se situe plutôt du côté de l’entrée de gamme, dans la mesure où elle se contenté d’un hardware relativement maigre : son SoC n’est autre qu’un Qualcomm Snapdragon 200 quadricœur à 1,2 GHz et couplé à 1 Go de RAM, tandis que sa mémoire interne de 16 Go peut être augmentée via une carte micro-SD. Côté écran, Huawei a porté son choix sur une dalle IPS dont la définition n’excède pas les 1280 x 800 pixels, le tout inclus dans un boîtier en métal, à la manière des smartphones estampillés Honor, ici d’une épaisseur de 7,9 mm. À l’arrière, on trouvera un capteur photo de 5 mégapixels, tandis qu’un second de 0,3 million de points figure en façade. Le tout est propulsé par une batterie de 4800 mAh et pèse 360 grammes.

Huawei Honor Tablet

Plutôt fine et sans grande originalité en termes de fiche technique, d’autant plus qu’elle se contente de la version 4.3 de Jelly Bean assortie d’Emotion UI en version 1.6, cette Honor Tablet a le mérite d’être compatible 3G – et non 4G, et d’offrir une fonctionnalité que l’on retrouve dans des tablettes d’entrée de gamme de plus en plus nombreuses : elle permet de passer des appels vocaux. Un outil d’appoint à coupler avec un casque audio, mais pour un prix défiant toute concurrence : à la conversion brute la la Honor Tablet revient à environ 140 euros. Notez qu’en Chine, une variante WiFi est également disponible pour un peu plus de 100 euros.

PhoneArena

]]>
http://www.frandroid.com/marques/huawei/244076_huawei-honor-tablet-tablette-8-pouces-joue-les-telephones/feed 9