FrAndroid http://www.frandroid.com Communauté mobile Android Sun, 26 Apr 2015 17:04:06 +0000 fr-FR hourly 1 Les meilleures applications Android pour faire des rencontres http://www.frandroid.com/applications/281210_les-meilleures-applications-pour-faire-des-rencontres-sur-android http://www.frandroid.com/applications/281210_les-meilleures-applications-pour-faire-des-rencontres-sur-android#comments Sun, 26 Apr 2015 17:04:06 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281210 Lire la suite]]> Puisqu’il existe des applications pour à peu près tout, pourquoi ne pas faire de cet objet si personnel un assistant dans la recherche de nouvelles rencontres ? Nous avons cherché pour vous les meilleures applications à destination des cœurs solitaires en mal de rencontres.

Rencontres

Les beaux jours reviennent et pour profiter des cafés en terrasse et des pique-niques dans les prés (ou pour jouer à Dual, chacun sur son smartphone), vous préféreriez être accompagné par un être humain plutôt que par votre bien-aimé téléphone ? Ce dernier peut, comme pour bien des tâches, vous être d’un secours non négligeable, puisqu’il existe bon nombre d’applications pour vous aider dans votre quête.

 

Tinder

En moins de deux ans, c’est devenu un indispensable de la drague sur mobiles. L’application vous encourage à faire glisser les profils vers la gauche ou la droite de l’écran, selon qu’ils vous plaisent ou non, et désormais, une option baptisée « Moments » vous permet de partager des photographies que vous pouvez personnaliser directement depuis l’application. Notez que depuis peu, l’application ne vous laissera plus « swiper » (et indiquer votre intérêt pour eux) un nombre illimité de profils, dans une optique de « pêche au gros » : il faut désormais être sélectif d’emblée sous peine de devoir débourser quelques piécettes.

 

Happn

Devenue un incontournable en quelques mois, l’application Happn vous promet de vous faire rencontrer les inconnus que vous pourrez aussi bien croiser au détour de votre marché dominical ou au cours d’une soirée un peu trop fréquentée pour que vous soyez capable de distinguer des visages attrayants. Si une personne inscrite sur Happn se trouve à proximité, son profil vous est ainsi immédiatement proposé, afin que vous ne ratiez aucune belle rencontre. Si la personne en question répond positivement à votre like, vous engagez un « crush » qui vous permet de discuter dans la foulée ou un peu plus tard. Le tout est gratuit, mais un système de charmes requerra des achats in-app (des crédits sont offerts à l’inscription des hommes, et ils sont gratuits pour les femmes).

 

Adopte Un Mec

Grand classique de la séduction en ligne, Adopte Un Mec recense quelques millions d’inscrits depuis sa création, et a renouvelé son design pour mieux coller à l’air du temps. Dernière nouveauté en date : l’arrivée d’un assistant vocal personnel, Cyril, petite boutade au Siri d’Apple, et qui devrait répondre aux questions des mobinautes avec un humour qui lui est propre. Comme souvent avec les applications de rencontre, il faudra régulièrement compter sur des achats in-app pour contacter ceux ou celles qui vous auront tapé dans l’œil.

 

Lovoo

Cette application allemande joue, comme beaucoup, sur la géolocalisation : elle met en avant un « radar », sorte de carte en temps réel des utilisateurs de l’app présents à proximité, et joue des hashtags. Chaque utilisateur peut ainsi poster des photos de ses centres d’intérêt accompagnées de ces mots-dièse afin de mieux se faire repérer par d’autres membres de la communauté, qui partageraient avec eux ces points communs. L’app compte à ce jour plus de 10 millions de téléchargements, et bien sûr, réclamera à l’occasion quelques achats in-app.

 

OkCupid

Disponible sur Android, iOS et même en version web, OkCupid (Oui, Cupidon) propose de trouver des mobinautes compatibles avec vous par un savant algorithme dont les résultats s’appuient sur un questionnaire que vous aurez rempli lors de votre inscription. Il vous autorise à envoyer des messages à quiconque est inscrit sur le service, même s’il n’a pas indiqué un intérêt particulier pour vous, avec un système de signalement des individus indésirables efficace. Le service est anonyme et 100 % gratuit, promet-il, et fonctionne avec Lollipop. Il est certes encore très anglo-saxon mais se développe dans l’Hexagone. À tester pour, qui sait, avoir quelques surprises !

 

Gleeden

Si vous êtes un peu vilain(e) et qu’aller voir ailleurs ne vous dérange pas plus qu’il ne le faut, vous trouverez certainement votre bonheur du côté de Gleeden, spécialisé dans les rencontres extra-conjugales. Contrairement à ce que laisse entendre son slogan, le service n’a pas été fondé par des femmes, et il ne s’adresse pas spécialement à elles. Bref, chacun ses choix, donc à tester.

 

Meetup

Un peu atypique, cette application vous propose de rencontrer d’autres personnes, près de chez vous évidemment, mais en fonction de centres d’intérêt communs. Fitness, Langues étrangères, Cuisine ou Photo sont autant d’autres thèmes proposés aux utilisateurs de Meetup, initialement présentée comme une app de rencontres amicales. Mais de l’amitié à un peu plus, il n’y a probablement qu’une app…

 

Il existe des dizaines d’autres applications de rencontres, dont la communauté est plus ou moins large et le public parfois très ciblé. N’hésitez pas à nous faire part de vos recommandations en commentaires !

Crédit photo

]]>
http://www.frandroid.com/applications/281210_les-meilleures-applications-pour-faire-des-rencontres-sur-android/feed 40
Les apps de la semaine : EA SPORTS™ UFC®, How to Draw, Fightback, Retrogram, Runtastic Mountain Bike http://www.frandroid.com/applications/281076_apps-de-semaine-ea-sports-ufc-how-to-draw-fightback-retrogram-runtastic-mountain-bike http://www.frandroid.com/applications/281076_apps-de-semaine-ea-sports-ufc-how-to-draw-fightback-retrogram-runtastic-mountain-bike#comments Sun, 26 Apr 2015 15:03:12 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281076 Lire la suite]]> Chaque jour, le service appXoid vous fait découvrir une sélection d’applications. Découvrez le Top 5 de la semaine, les cinq applications à ne manquer sous aucun prétexte.

App-de-la-semaine-5-appXoid

Cette sélection d’applications et de jeux a été testée par l’équipe appXoid, un service de recommandation d’applications édité par Humanoid. Découvrez les cinq meilleures applications de la semaine du 17 avril au 24 avril !

EA SPORTS™ UFC®

Entrez enfin dans l’octogone avec EA SPORTS UFC. Collectionnez vos combattants préférés et combattez dans des compétitions plus vraies que nature grâce à un gameplay explosif à la source d’une expérience de combat unique. Gagnez des récompenses en participant à des événements live, faites évoluer vos combattants et commencez votre ascension jusqu’au sommet.

How to Draw

Apprenez enfin à dessiner avec How To Draw. Comme un professeur d’art personnalisé, cette application va vous permettre d’apprendre étape par étape et avec les bonnes méthodes comment dessiner des dizaines d’objets différents et créer des images étonnantes. Vous pourrez aussi créer votre propre dessin et dessiner directement sur l’écran via cette application très réussie.

Fightback

Fightback est un jeu de combat d’arcade aux graphismes soignés inspiré des films d’action des années 80. Au travers d’une ville infâme, pour progresser dans des immeubles décrépis vous aurez la permission d’utiliser vos poings, vos pieds et même de sortir l‘artillerie lourde pour venir à bout des punks armés de battes de baseball et des quarterbacks psychotiques qui rôdent dans les étages.

Retrogram

Chaque jour, sur Retrogram, découvrez un événement étonnant qui est arrivé il y exactement 3 ans ou bien 3 siècles ! Petite particularité, le titre de cet événement d’un passé proche ou lointain ne contient ni nom propre, ni lieu, ni date..  Saurez-vous les retrouver ? Cliquez et vérifiez ! Avis à tous les curieux !

Runtastic Mountain Bike

Runtastic mountain Bike est l’application idéale pour vos sorties en VTT. Parcourez des milliers de routes et tracés offerts par cette l’application grâce à la géolocalisation. Profitez aussi de plus de 50 fonctions différentes permettant l’analyse de l’ensemble des données de vos randonnées VTT, incluant par exemple la durée, la distance et l’altitude parcouru, la cadence moyenne ou encore le nombre de calories brûlées. Associez aussi de nombreux accessoires compatibles. Vous verrez, c’est le compagnon idéal pour améliorer vos entraînements et atteindre vos objectifs personnels en la matière !

Recevez vous aussi ces bons plans !

Pour recevoir ces bons plans directement sur votre smartphone ou votre tablette, téléchargez l’application appXoid sur Android.

]]>
http://www.frandroid.com/applications/281076_apps-de-semaine-ea-sports-ufc-how-to-draw-fightback-retrogram-runtastic-mountain-bike/feed 13
Turing Phone : l’alliance de la sécurité et de la solidité http://www.frandroid.com/smartphone/281284_turing-phone-lalliance-de-securite-de-solidite http://www.frandroid.com/smartphone/281284_turing-phone-lalliance-de-securite-de-solidite#comments Sun, 26 Apr 2015 13:25:01 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281284 Lire la suite]]> Dans le domaine des smartphones sécurisés, le Turing Phone pourrait bien avoir de l’avenir. Mais ce n’est pas son seul atout puisqu’il serait également ultra-résistant.

turing phone 1

Que se passe-t-il si on mélange des smartphones « solides » aux compétences logicielles d’un mobile comme le BlackPhone ? On obtient une sorte de Turing Phone. La société Turing Robotics Industries, originaire de Californie, a officialisé ce smartphone a la réputation naissante. En effet, ce qui fait sa particularité, c’est qu’il serait à la fois hyper résistant et très sécurisé.

turing phone 2

Concernant ses caractéristiques techniques brutes, le Turing Phone est équipé d’un écran Full HD de 5,5 pouces, d’un processeur Snapdragon 801 couplé à 3 Go de RAM, d’un appareil photo dorsal de 13 mégapixels, d’un autre capteur frontal de 8 mégapixels, ainsi que d’une batterie de 3000 mAh. Bonne surprise pour un produit de ce type : il fonctionne sous Android 5.0 Lollipop. Le mobile sera commercialisé en deux versions (64 ou 128 Go) et il sera équipé d’un lecteur d’empreinte placé sur une des tranches.

Capture d’écran 2015-04-24 à 13.51.28

Côté design, c’est par contre tout de suite moins classique. Tout en angles et en lignes droites, le mobile est visiblement fait de Liquidmorphium, un alliage de zirconium, de cuivre, d’aluminium, de nickel et d’argent, auquel on prête des vertus similaires à l’Acier, pour ne citer que ce matériau.

Capture d’écran 2015-04-24 à 13.51.43

Enfin, c’est surtout du côté logiciel que le Turing Phone joue le cador. S’il fonctionne sous une base Android, il est toutefois équipé d’une version modifiée du système d’exploitation. Cela lui permet d’intégrer des fonctionnalités de chiffrement des données par un processus qui permet de générer les clés de chiffrement au niveau hardware sans avoir besoin d’une quelconque connexion à un serveur. On présume qu’il y aura évidemment d’autres choses à découvrir sur ce smartphone, qui doit bien prouver la réputation que son concepteur lui prête.

Capture d’écran 2015-04-24 à 13.51.55

La version de 64 Go sera commercialisé au tarif de 740 dollars tandis que la version de 128 Go nécessitera de débourser 870 dollars.

]]>
http://www.frandroid.com/smartphone/281284_turing-phone-lalliance-de-securite-de-solidite/feed 38
Bon plan : dernier week-end pour profiter du HTC One M8s à 379 euros http://www.frandroid.com/marques/htc/281137_bon-plan-dernier-week-end-pour-profiter-du-htc-one-m8s-a-379-euros http://www.frandroid.com/marques/htc/281137_bon-plan-dernier-week-end-pour-profiter-du-htc-one-m8s-a-379-euros#comments Sun, 26 Apr 2015 12:21:45 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281137 Lire la suite]]> Depuis le 10 avril 2015, le HTC One M8s fait l’objet de 30 euros de réduction via une offre de remboursement de la part de Rue du Commerce. Cette offre se terminant pour tout achat avant ce soir à 23h59, il est encore temps de profiter de ce bon plan pendant quelques heures.

HTC One M8s

Le HTC One M8s est une mise à jour du HTC One (M8) conservant son design et un double appareil photo à l’arrière tout en ajoutant un nouveau processeur et une meilleure batterie notamment. Il est proposé à 409,99 euros chez Rue du Commerce et vous pouvez bénéficier de 30 euros de réduction via ODR, soit un prix final de 379,99 euros.

Il se retrouve donc quasiment au même prix que le HTC One M8 tout en étant mieux doté que ce dernier. Si vous êtes intéressés pr les produits HTC, nul doute que ce téléphone saura pleinement vous satisfaire si vous ne voulez/pouvez pas mettre 750 euros dans le M9.

Découvrir ce bon plan 

]]>
http://www.frandroid.com/marques/htc/281137_bon-plan-dernier-week-end-pour-profiter-du-htc-one-m8s-a-379-euros/feed 39
Samsung Galaxy S6 : charge filaire vs induction, le match http://www.frandroid.com/marques/samsung/280932_galaxy-s6-comparatif-temps-de-rechargement http://www.frandroid.com/marques/samsung/280932_galaxy-s6-comparatif-temps-de-rechargement#comments Sun, 26 Apr 2015 10:04:50 +0000 http://www.frandroid.com/?p=280932 Lire la suite]]> Les Galaxy S6 et S6 edge de Samsung sont les premiers smartphones du Coréen à intégrer la recharge sans fil, par induction, sans passer par des coques spéciales. Toutefois, la recharge sans fil n’est pas aussi efficace que la recharge avec fil et nous avons donc comparé le temps de charge d’un Galaxy S6 avec et sans son support de charge sans fil.

Samsung Wireless Charging-1

Pour 50 euros, il est possible de se procurer le chargeur à induction de Samsung (le Pad Induction EP-PG920I) prévu pour les Galaxy S6 et S6 edge. D’ailleurs, Samsung offrait ce pad avec les précommandes. Ce support de recharge par induction magnétique est compatible avec le standard Qi du WPA et pourra donc recharger n’importe quel téléphone supportant cette norme. L’efficacité énergétique de la norme se situerait entre 60 et 90 %. Ce qui signifie, dans le pire des cas, que 40 % d’énergie consommée par le chargeur serait perdu lors de l’induction et seulement 60 % arriverait à destination, c’est-à-dire dans la batterie du smartphone. Nous avons voulu vérifier ce qu’il en était dans la pratique.

Samsung Wireless Charging-1-2

La version noire attire la poussière …

Le protocole de test est relativement simple. Le Galaxy S6 a été chargé de trois manières différentes : avec l’adaptateur secteur Fast Charging (9V et 1,67A pour 15W), avec l’adaptateur de voyage (5V et 2A pour 10W) et avec le chargeur par induction (5V et 2A pour 10W). Pour chaque type de charge, le Galaxy S6 a été rechargé avec sa batterie totalement vidée et le téléphone éteint. Nous avons relevé toutes les 30 minutes son niveau de charge (en pourcentage) jusqu’à ce qu’il ait atteint 100 %. Voici les résultats.

 Fast Charging (EP-TA20EWE)Travel Adapter (ETA-U90EWE)Wireless Charger (EP-PG920I)
30 minutes52%37%20%
60 minutes92%74%41%
90 minutes-95%61%
120 minutes--80%
150 minutes--95%

Comme on peut le voir, le chargeur sans fil est 2,2 fois plus lent que le chargeur rapide (15W) et 1,8 fois plus lent que le chargeur de voyage (10W). Cette différence s’explique principalement par les spécifications actuelles de la norme Qi (1.1.2), qui limitent la puissance reçue par les smartphones à 5W. L’organisme WPA en charge du Qi devrait proposer une amélioration de cette puissance dans le futur. À titre d’information, pour parvenir à délivrer 5 Watts en tenant compte des déperditions d’énergie, il faut relier le pad à un chargeur délivrant au moins 7 Watts en sortie. L’efficacité énergétique est donc légèrement supérieure à 70 %.

Temps pour atteindre 100% (en minutes)

Benchmark

  • Fast Charging 85
  • Travel Adapter 100
  • Wireless Charger 175

Pour recharger complètement les 2550 mAh du Galaxy S6, il aura fallu 1h25 au chargeur rapide, 1h40 au chargeur standard et … 2h55 avec le chargeur par induction. Clairement, ce type de chargeur s’adresse aux recharges qui ne pressent pas, par exemple le soir avant de se coucher. Pour les recharges dans la journée, on préfèrera le chargeur rapide, 2,6 fois plus efficace que la charge sans fil. Bien entendu, ce genre de recharge rapide à tendance à détériorer un peu plus rapidement les cellules des batteries.

Samsung Wireless Charging-2

Il serait intéressant de réaliser le même test avec un chargeur compatible avec la norme PMA puisque le Galaxy S6 supporte également cette norme. La puissance théorique maximale est de 50 Watts, un chiffre bien trop élevé pour des smartphones. Pour comparaison, le Rezence du A4WP (la troisième et dernière norme de recharge sans fil mobile) permet de délivrer 6,5W. Les deux normes PMA et Rezence ont par ailleurs annoncé leur fusion en janvier dernier.

]]>
http://www.frandroid.com/marques/samsung/280932_galaxy-s6-comparatif-temps-de-rechargement/feed 175
Wiko Lenny : tout ce qu’il faut savoir de ce smartphone à moins de 100 euros http://www.frandroid.com/smartphone/281038_wiko-lenny-quil-faut-savoir http://www.frandroid.com/smartphone/281038_wiko-lenny-quil-faut-savoir#comments Sun, 26 Apr 2015 08:38:28 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281038 Lire la suite]]> Que peut-on avoir comme smartphone H+ avec un écran de 5 pouces pour moins de 100 euros ? Le Wiko Lenny. Est-ce une bonne affaire ? Pas forcément, même si Wiko veut nous faire croire le contraire.

Wiko lenny

Nous avons eu ce Wiko Lenny en test à la rédaction et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne nous à pas vraiment séduits, le test de Gaël titré Test du Wiko Lenny : 5 pouces de médiocrité est assez explicite et l’appareil obtient la pénible note de 4/10.

Avis général

Les avis sont loin d’être flatteur pour le Lenny, ce que nous pouvons retenir, c’est que son design est très classique, voir trop, que son écran est grand, mais de qualité médiocre et que ses performances sont celles d’un smartphone d’entrée de gamme, ni plus ni moins. Le bon point : une partie logicielle solide avec Android 4.4.2

Le Lenny est en effet l’un des rares smartphones de 5 pouces à être vendu moins de 100 euros. Et évidemment pour ce prix, il ne faut pas s’attendre à un bel écran. La définition du Lenny est vraiment pauvre pour un écran de ce type : 854 × 480 pixels, soit une résolution de 195 ppi.

Fiche technique

ModèleWiko Lenny
Ecran5 pouces
Technologie d'écranTFT
Définition FWVGA (854 x 480 pixels)
Résolutionenviron 195 ppi
ArchitectureMediaTek MT6572
Nombre de coeurs2
Cadence1,3 GHz
Puce graphiqueMali-400
Mémoire RAM512 Mo de RAM
Version d'AndroidAndroid 4.4.2 (KitKat)
Mémoire interne4 Go (2,5 Go de disponible réellement)
Support micro-SDOui, jusqu'à32 Go
Caméras5 mégapixels (dorsal)
1,3 mégapixels (frontal)
Carte SIMSupporte jusqu'à 2 cartes SIM (format classique)
Bluetooth4.0
Réseaux3G / H+ uniquement (850/900/1800/1900/2100 MHz)
Radio FMOui
GPS - A-GPSOui - Oui
CapteursAccéléromètre, Proximité, Luminosité, Gyroscope, Orientation, Boussole
Batterie1800 mAh
Dimensions143 × 73 × 9,6 mm
Poids174 grammes
CouleursNoir, Blanc, Violet, Jaune et Bleen (turquoise)
DAS0,482 W/kg (tête), 0,799 W/kg (corps)
PrixMoins de 100 euros

Wiko Lenny : notre test

  • Écran :
    5 pouces
  • Définition :
    854 x 480 pixels
  • Appareil Photo:
    5 mégapixels

Pour moins de 100 euros, le Wiko Lenny ne parvient pas à trouver de bon compromis. Son écran trop grand possède trop de tares pour séduire. En revanche, si l’on se tourne vers des téléphones avec des écrans plus petits, il est possible de trouver de bons appareils pour moins de 100 euros. Le Moto E ou l’Archos 45 Helium (qui dispose en plus de la 4G) proposent peut-être des écrans de 4,5 pouces ou moins, mais ces derniers sont bien plus confortables à utiliser au quotidien. Bref, à moins de forcément vouloir un écran de 5 pouces, on peut difficilement vous conseiller le Lenny.

Trouvez le Wiko Lenny aux meilleurs prix

Wiko Lenny

Wiko Lenny

Les meilleurs prix

  • Rue du Commerce WIKO Lenny bleu... 88
  • Rue du Commerce Lenny bleu turquoise 88
  • Rue du Commerce Wiko Lenny Violet 88
  • Rue du Commerce Wiko Lenny Turquoise 88

Forum

Rendez-vous sur notre forum pour prendre part aux discussions sur le Wiko Lenny.

Nous remercions bien évidemment notre communauté pour les avis qu’elle donne, et son activité de manière générale. Vous pouvez également partager votre ressenti et vos conseils en vous rendant ici.

]]>
http://www.frandroid.com/smartphone/281038_wiko-lenny-quil-faut-savoir/feed 23
Les problèmes de performance du Snapdragon 810 examinés à la loupe http://www.frandroid.com/marques/samsung/281031_problemes-de-performance-snapdragon-810-enquete http://www.frandroid.com/marques/samsung/281031_problemes-de-performance-snapdragon-810-enquete#comments Sun, 26 Apr 2015 05:58:12 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281031 Lire la suite]]> Le Snapdragon 810 de Qualcomm est un SoC qui déçoit. Comme nous l’avons vu dans différents tests et comparatifs, il parvient parfois à être plus lent qu’un Snapdragon 801 pourtant vieux de plus d’un an. Nos confrères du site Arstechnica ont réalisé un comparatif entre plusieurs téléphones pour tenter de cerner le problème.

Snapdragon 810 G Flex 2

Quelques mois avant le lancement commercial du Snapdragon 810, les rumeurs se multipliaient autour de problèmes de chauffe. Les premiers tests du LG G Flex 2 – premier smartphone a intégrer la nouvelle puce de Qualcomm – confirmaient plus ou moins les rumeurs. Le One M9 n’a fait qu’enfoncer le clou comme on a pu le voir dans notre comparatif avec le One M8. Pour mieux comprendre le phénomène, le site Ars Technica a travaillé en collaboration avec Primate Labs, l’éditeur de GeekBench. Les développeurs du benchmark ont autorisé au site à utiliser une version non publique de l’outil permettant non pas de stresser tous les cœurs en même temps mais seulement deux pour simuler un scénario plus réel. De plus, la quantité de données à traiter lors du benchmark est fixe, ce qui permet aux processeurs les plus rapides de passer moins de temps en charge, encore une fois pour simuler un scénario qui se rapproche le plus de la réalité. En tout, cinq smartphones ont été testés avec l’outil pendant 15 minutes pour vérifier leur comportement : le HTC One M8 (Snapdragon 801), le Nexus 5 (Snapdragon 800), le Galaxy S6 (Exynos 7420), le Galaxy Note 4 (Snapdragon 805) et les G Flex 2 et One M9 (Snapdragon 810).

L’idée est de mettre en avant un quelconque problème de surchauffe des cœurs du Snapdragon 810 par rapport aux autres SoC. Au vu de ses résultats, le test d’Ars Technica ne fait que confirmer les rumeurs et tous les tests parus depuis la sortie du LG G Flex 2. Le Snapdragon 810 a bel et bien un problème avec les scénarios un peu trop gourmands faisant massivement appel à sa puissance. On peut voir sur les différents graphiques que le Snapdragon 810 peine à atteindre sa fréquence maximale de 2 GHz. Pire, au bout d’une petite minute, la fréquence chute pour se placer sous la barre des 1000 MHz avec quelques pics à une fréquence légèrement supérieure (un phénomène appelé le throttling). Ce test met aussi en avant un comportement étrange : les Cortex-A57 s’éteignent parfois totalement, pour laisser la main pendant quelques secondes aux Cortex-A53, beaucoup moins performants. Un comportement aussi remarqué sur l’Exynos 7420 mais de manière largement moins marquée. De plus, les fréquences du SoC de Samsung sont davantage stables et restent beaucoup plus élevées par rapport à la puce de Qualcomm.

Snapdragon 810 ars HTC One M9 HP

 

Snapdragon-810-throttling exynos 7420

La comparaison avec les Snapdragon 800, 801 et 805 est également en défaveur du 810. On voit clairement que les trois premières puces parviennent sans mal à tenir une fréquence de fonctionnement relativement élevée. Le 801 du HTC One M8 se paie même le luxe de conserver sa fréquence maximale pendant toute la durée du test. C’est pour cette raison que les terminaux en Snapdragon 810 se révèlent parfois moins performants que ceux en Snapdragon 805, 801 voire 800. Les raisons de ces mauvaises performances du Snapdragon 810 ne sont pas connues avec certitude mais il y a plusieurs pistes à envisager. La première, c’est la gravure en 20nm qui handicape Qualcomm face à Samsung et son 14nm, permettant de conserver une fréquence plus élevée sans chauffe excessive. L’autre piste, c’est celle d’un design plus ou moins réussi, réalisé à la va vite pour contrer Apple et ses puces 64 bits. Le futur Snapdragon 820 avec ses cœurs Kryo conçus en interne et sa gravure en 14/16nm devrait alors relever la barre.

Snapdragon-810-throttling-ars

Ars Technica

]]>
http://www.frandroid.com/marques/samsung/281031_problemes-de-performance-snapdragon-810-enquete/feed 112
Focus sur OneSmart, le Blog de Bagalex http://www.frandroid.com/humanoid/280900_blog-de-semaine-onesmart-bagalex http://www.frandroid.com/humanoid/280900_blog-de-semaine-onesmart-bagalex#comments Sat, 25 Apr 2015 14:57:58 +0000 http://www.frandroid.com/?p=280900 Lire la suite]]>

Nous sommes toujours très heureux de voir la communauté Android s’agrandir de jour en jour et de voir aussi, que vous, lecteurs assidus de FrAndroid, avez envie de partager vos opinions et critiques à travers les blogs.

Aujourd’hui nous souhaitons la bienvenue à Bagalex, créateur du blog OneSmart.

baniereOneSmart

Bagalex : un passionné, un nouveau positionnement !

Passionné d’Android, de téléphonie, j’aime suivre l’actu tech, ainsi vous retrouverez ici les caractéristiques et photos des dernières sorties de smartphones des plus grandes marques.

Bagalex cherche avant tout à éprouver les caractéristiques d’un smartphone pour ses lecteurs, il vous aidera certainement à vous décider sur l’achat d’un nouvel appareil après avoir craqué sur une marque ou un design grâce aux performances du modèle.

Un blog qui tape dans l’œil

Comme pour tout, la première impression est importante et notre première impression du blog OneSmart a été très agréable. Visuellement il est plaisant, la recherche graphique et l’homogénéité global du blog poussent à la lecture.

Capture d’écran 2015-04-23 à 15.25.02

Nous souhaitons donc longue vie à son blog sur FrAndroid !

Blogueur sur FrAndroid, une communauté privilégiée

Devenir blogueur sur FrAndroid, ce n’est pas seulement disposer d’un espace personnalisable pour parler de votre passion des nouvelles technologies. C’est aussi la possibilité de pouvoir tester des produits en exclusivité et parfois en avant-première.

Vous souhaitez vous aussi devenir blogueur sur FrAndroid ? Rejoignez l’aventure, envoyez-nous votre candidature !

]]>
http://www.frandroid.com/humanoid/280900_blog-de-semaine-onesmart-bagalex/feed 10
Bon plan : l’Acer Liquid Jade Z est en promotion à 160 euros http://www.frandroid.com/smartphone/281125_bon-plan-lacer-liquid-jade-z-est-en-promotion-a-160-euros http://www.frandroid.com/smartphone/281125_bon-plan-lacer-liquid-jade-z-est-en-promotion-a-160-euros#comments Sat, 25 Apr 2015 12:03:05 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281125 Lire la suite]]> Annoncé lors du dernier MWC (Mobile World Congress), l’Acer Liquid Jade Z commence à être disponible dans le commerce et à cette occasion, Rue du Commerce le propose en réduction à 159,90 euros. 

Acer Liquid Jade Z

Disposant d’un design éprouvé par les autres Jade, d’un poids plume et d’un revêtement pratique, le Liquid Jade Z dispose également d’un prix plutôt accessible qui devient très intéressant avec la promotion de Rue du Commerce. Vous pouvez l’acheter pour 159,90 euros en ajoutant le code de promotion OPEJADEZ30 qui permet de bénéficier de 30 euros de réduction immédiate.

Découvrir le bon plan

]]>
http://www.frandroid.com/smartphone/281125_bon-plan-lacer-liquid-jade-z-est-en-promotion-a-160-euros/feed 23
Test du Huawei P8 : la marque chinoise vise le premium http://www.frandroid.com/smartphone/280595_test-du-huawei-p8-la-marque-chinoise-vise-le-premium http://www.frandroid.com/smartphone/280595_test-du-huawei-p8-la-marque-chinoise-vise-le-premium#comments Sat, 25 Apr 2015 10:21:32 +0000 http://www.frandroid.com/?p=280595 Lire la suite]]> La gamme Ascend Px a disparu, laissant sa place à une série Px plus épurée. Huawei cherche, avec son tout dernier P8, à prouver sa capacité à monter en gamme, et affiche des prix supérieurs à ce qu’avaient assuré auparavant ses terminaux. Pari réussi pour la marque chinoise dont l’ascension internationale est indéniable ? La réponse dans ce test.

p8-10

Caractéristiques

 Huawei P8
Écran5,2 pouces
1920 x 1080 pixels
424 ppi
Traitement anti-rayuresGorilla Glass 3
SoCHisilicon Kirin 930
8 coeurs 64 bits
2,0 GHz
3 Go de RAM
CœursQuatre coeurs Cortex-A54 à 2 GHz, quatre A-53 à 1,5 GHz
GPUMali-T628 MP4
Appareils photoA l'arrière : 13 mégapixels (OIS, vidéo 1080p, et capteur RGBW)
À l'avant : 8 mégapixels grand-angle
Dimensions144,9 x 72,1 x 6,4 mm
Poids144 grammes
Version d'Android5.0.2 Lollipop
InterfaceEmotion UI 3.1
Connectivités4G LTE double-SIM
WiFi 802.11n
BLE (Bluetooth 4.1)
MicroUSB
Stockage interne16 ou 32 Go
SystèmeAndroid 5.0 Lollipop avec EMUI 3.1
Batterie2680 mAh
CouleursChampagne Gold, Titanium Grey

Design

Si le P7, très sympathique au demeurant, arborait une allure mêlant châssis en métal et dos en verre (ou en céramique, pour une version éditée en série limitée), le P8 veut faire mieux en tous points. Huawei a donc revu son packaging, dont l’ouverture se situe désormais sur le côté, a révisé le logo de sa gamme et surtout, surtout, a généralisé l’emploi du métal sur son nouveau smartphone. À l’œil et dans la main, c’est joli, la finition est impeccable, plutôt élégante et les antennes sont très bien intégrées. Au dos, une petite touche de verre (blanc, pour notre version), vient rappeler le blanc de la façade du P8, couleur également utilisée pour les bandes relatives aux antennes. Les tranches sont chanfreinées et agréables dans la main. Or le métal très lisse que l’on trouve au dos d’un Ascend Mate 7 laisse ici sa place à un fini légèrement granuleux qui accroche un peu la saleté, dans un sac par exemple (mais il se nettoie très facilement). Et surtout, c’est rectangle aux coins à peine arrondis, en métal comme il se doit chez les haut de gamme du moment, très fin aussi, avec une touche d’allumage située sur le côté droit, à la Xperia : il n’a malheureusement rien d’original et compense par la qualité de sa réalisation. Sur le bouton power justement, on remarque un léger renfoncement et des striures bienvenues pour que malgré sa petite taille, il soit facilement accessible.

p8-4
p8-9

À la prise en main, j’en étais arrivée à la conclusion que le P8 était un smartphone à taille humaine, c’est-à-dire qu’il était utilisable à une main. Pour le mienne en tout cas, j’ai revu ma première impression : quand je parvenais à écrire un message à une main sur le P7, le P8 ne me le permet pas. Comme quoi malgré sa compacité globale – oui, il rentre dans une poche de pantalon – ne suffit pas, et à peine un demi-centimètre de plus en largeur et en hauteur font la différence. Pour rappel, le P8 mesure 144,9 x 72,1 x 6,4 mm contre 139,8 x 68,8 x 6,5 mm pour le P7. Ces quelques millimètres font réellement la différence.

p8-6
p8

Notez que l’écran occupe une part non négligeable de la façade du téléphone, mais qu’une bande encore un peu large se situe au-dessus et en dessous. Du moins l’écran est-il centré, donnant une impression d’équilibre à l’ensemble. On remarquera également que le P8 passe au nano-SIM, quand le P7 en étant encore au micro-SIM. S’il y a un point sur lequel on aurait apprécié voir Huawei s’améliorer, c’est toutefois l’étanchéité. Aucune certification IPxx n’est encore au programme, et c’est dommage.

p8-7

Écran

Est-ce dans les détails que l’on voit la différence ? Tandis que le P8 louche clairement vers le haut de gamme, il se « contente », si l’on ose, d’un traitement Gorilla Glass 3 à l’heure où les très haut de gamme passent au Gorilla Glass 4. Cela reste en moins un excellent procédé anti-rayures et qui accroche peu les traces de doigts. Les bordures de l’écran sont quant à elles affinées, et légèrement plus minces que sur un Ascend Mate 7. La dalle IPS-NEO (technologie héritée de l’Ascend Mate 7), affiche une diagonale de 5,2 pouces et une définition Full HD, soit 1080 x 1920 pixels. On obtient ainsi une résolution de 424 ppp, plus que satisfaisante. Les acharnés du QHD qui ont goûté au Galaxy S6 râleront peut-être, mais il faut convenir qu’en l’absence d’écran à l’efficacité énergétique, on gagne en autonomie.

Huawei P8

Cet écran offre une très bonne expérience. Ses angles de vision sont excellents, sa réactivité l’est aussi – la dalle tactile est très proche de la vitre – et les couleurs sont vives. Ce n’est en revanche par l’écran le plus lumineux du moment, notre sonde relevant 479 cd/m2 quand un Honor 4X flirte avec les 600 cd/m2 à son maximum. Son score est dans la moyenne, mais, avec l’arrivée de l’été, il est nécessaire de passer par le réglage manuel (et maximum) de la luminosité pour parvenir à déchiffrer ce que l’écran affiche en plein soleil.

Lollipop et Emotion UI, un couple presque assorti

La toute dernière mouture d’Emotion UI, ici en version 3.1, ne révolutionne pas exactement l’expérience offerte par la 3.0. Toutefois, elle est combinée à Android 5.0.1, avant que les autres terminaux Huawei ne bénéficient eux aussi d’une mise à jour. Outre les améliorations offertes par Android en tant que tel, soit les notifications affichées sur l’écran de veille, les apports aux économies énergies et l’arrivée du moteur ART au lieu de Dalvik, on retrouve donc les petits ajouts propres à Huawei.

Emotion-UI-3.1

La marque chinoise tient fort à son launcher sans tiroir d’applications, et persiste avec Emotion UI 3.1. Tout se trouve donc sur deux pages d’accueil, et pas plus, à l’allumage. On s’épargne donc la prolifération de bloatwares (pas un jeu n’est présent au premier démarrage), hormis un antivirus que l’on s’empressera de désactiver, à défaut de le supprimer, à sa première apparition, soit au premier téléchargement d’une application sur le Play Store.

Les icônes des applications issues d’un environnement extérieur à Huawei, malgré la possibilité de choisir des thèmes plus ou moins élégants, sont toujours entourées d’un carré aux angles arrondis franchement disgracieux. On s’améliore toutefois dans la barre de notifications, désormais sur fond translucide et moins chargée en toggles plus ou moins utiles. Les notifications sur l’écran de veille sont elles aussi affichées sur fond transparent, la dernière marotte de Huwei. C’est à peu près tout ce qui change visuellement.

Emotion-UI-3.1-2

On voit cependant arriver quelques gestures qui pourront surprendre. Au lieu du classique double-tap sur l’écran, c’est un double-clic avec l’articulation du doigt qu’on nous propose pour réaliser une capture d’écran. Toujours avec l’articulation, entourer un élément sur l’écran permet de réaliser automatiquement une capture précise, qu’il sera ensuite possible d’éditer. Tout cela prend le nom de fonction « Knuckle » et, franchement, nous laisse un peu perplexes.

Ce que l’on regrette en revanche, c’est la disparition de l’intégration native d’un podomètre, pourtant présente dans le Mate 7. On pourra évidemment passer par des applications tierces, mais pourquoi l’avoir abandonné dans Emotion UI 3.1 ?

Un SoC décevant pour un smartphone premium

Pour les P8 et P8 Max, Huawei utilise les Kririn 930 et 935. La base est la même : quatre cœurs Cortex-A53 cadencés à 1,5 GHz accompagnés de quatre cœurs Cortex-A53e à respectivement 2 et 2,2 GHz pour les Kirin 930 et 935. La puce graphique est la même pour les deux SoC : un Mali-T628 MP4 d’ARM. Le même que dans l’Ascend Mate 7, dommage, on aurait apprécié une mise à jour de ce côté. Voyons alors ce que donne ce nouveau SoC dans les benchmarks.

 Huawei P8Huawei Ascend Mate 7Samsung Galaxy S6
AnTuTu50 70042 40064 700
PCMark4 5452 7895 000
3DMark Ice Storm Unlimited9 06514 22624 840
3DMark Ice Storm Unlimited (Graphics)8 77514 48923 630
3DMark Ice Storm Unlimited (Physics)10 24813 37618 521
GFXBench (T-Rex onscreen / offscreen)11 / 10 FPS16,5 / - FPS19,1 / 47,1 FPS
GFXBench (Manhattan onscreen / offscreen)8,4 / 6,8 FPS8 / - FPS7,6 / 23,3 FPS
Real Racing 329 FPS36 FPS41 FPS

Sous AnTuTu, le score de 50 700 permet au P8 de légèrement dépasser l’Ascend Mate 7. Avec PCMark, le P8 obtient un très bon score de 4 545 points. Pour rappel, PCMark est un benchmark applicatif permettant de simuler un usage quotidien d’un smartphone : navigation sur Internet, traitement de texte, retouche d’image et visionnage de vidéos. C’est la première fois qu’un terminal Huawei obtient un bon score et il semblerait qu’Emotion UI en version 3.1 ait été optimisé pour ce benchmark et notamment le test de traitement de texte.

3DMark Ice Storm Unlimited

Benchmark

  • Huawei P8 9065
  • Ascend Mate 7 14226
  • Galaxy S6 24840

Dans les benchmarks graphiques, le Kirin 930 est décevant. Même avec un Mali-T628 MP4, la puce a du mal à être aussi performante que le Kirin 925 de l’Ascend Mate 7. Les résultats sont donc inférieurs. Le choix d’avoir intégré uniquement des Cortex-A53 (et A53e) ne semble pas avoir payé pour Huawei puisque les performances sont inférieures dans tous les domaines.

On pourrait croire que ce choix est judicieux pour l’autonomie, mais finalement, ce n’est pas vraiment le cas puisque dans les jeux, il faut s’attendre à moins de 3 heures d’autonomie (avec le Wi-Fi et l’écran réglé à 200 cd/m2). C’est un peu moins bien que le Mate 7 qui dépasse légèrement les 3 heures d’autonomie.

En revanche, là où le P8 s’en sort bien, c’est sur la tenue des performances dans le temps. Ainsi, sous Real Racing 3, les quatre Cortex-A53e carburent à 1,7 GHz pendant 2 minutes avant de se stabiliser à 1,4 GHz jusqu’à la fin de la partie. Sous GFXBench, lors d’une session de plus de 30 minutes, le score passe de 616 lors des premières sessions à 500 points en fin de test. La baisse est présente, mais on a connu pire.

Si on compare le P8 à des téléphones haut de gamme comme le Galaxy S6 de Samsung, c’est très mauvais puisque le Kirin 930 se place largement en dessous. Dans la plupart des cas, le Mate 7 sera plus performant. Il ne faut pas attendre des miracles du Kirin 935 qui se contente de rajouter 200 MHz aux quatre Cortex-A53.

 

Réseaux et GPS

Étonnamment, le P8 fait l’impasse sur la 4G de catégorie 6 que l’on retrouve pourtant sur les Honor 6 et Huawei Ascend Mate 7. Chez notre smartphone, il faut donc se « contenter » de 4G de catégorie 4, ce qui n’est effectivement pas trop mal, mais qui déçoit face aux habitudes que nous a données la marque chinoise. Il faut toutefois reconnaître que l’on a apprécié sa bonne accroche réseau générale et une bonne qualité de réception dans le cadre des appels.

Côté GPS, c’est du sans-faute. Il fonctionne très bien au quotidien et, dans le cadre de notre test habituel réalisé avec GPS Data, il réalise un premier fixe à froid en quelques secondes, avec une précision à 12 mètres.

Notez que Huawei met en avant diverses technologies liées à la connectivité et aux réseaux. Son système Roaming+ est censé permettre de retrouver une connexion réseau à l’étranger beaucoup plus rapidement que ce que propose la concurrence (nous n’avons pas eu l’occasion d’éprouver ce point) tandis que WiFi+ permet au téléphone de proposer à son utilisateur de ses connecter au WiFi ouvert le plus performant. C’est certainement très pratique en voyage, mais, au quotidien, l’usage est assez limité.

 

Autonomie

Le P8 est équipé d’une batterie de 2680 mAh. Une capacité somme toute moyenne pour un appareil de cette taille et doté d’un écran Full HD, surtout quand on compare ce chiffre aux 2550 mAh d’un Galaxy S6. Or on constate que l’autonomie du P8, au quotidien, ne rivalise pas avec les meilleurs, et qu’on dépasse rarement la journée d’utilisation. D’une part, si l’on ne prend pas le soin de fermer toutes ses applications avant de dormir, on perdra 20 à 30 % de batterie durant la nuit. Et dans la journée, la luminosité moyenne de l’écran associée à une optimisation perfectible du système conduit à un constat mitigé. Nous avons d’ailleurs vérifié cette impression par le biais de notre test classique, c’est-à-dire en streamant une vidéo HD pendant une heure, sur YouTube, en WiFi associé au mode avion, et en plaçant la luminosité du téléphone à 200 cd/m2. Nous avons alors perdu 18 % de batterie, un score décevant. Heureusement toutefois qu’un mode d’économie d’énergie avancé est présent, désactivant la plupart des fonctionnalités du téléphone pour prolonger de quelques heures son autonomie, et qu’Emotion UI se charge d’avertir l’utilisateur des applications qui siphonnent son énergie.

Photographie

Le Huawei P8 est doté d’un appareil photo dorsal doté d’un capteur RBGW (Red Blue Green White) de 13 mégapixels, avec une ouverture de f/2.0 et un système de stabilisation optique. Il est assorti d’un flash à deux tons et, déception pour les amateurs (mais c’est rassurant vu la tendance à la chauffe du téléphone), ne filme qu’en 1080p. notez qu’en façade, on retrouve un appareil photo de 8 mégapixels, comme sur le P7, qui assurera des selfies de qualité très correcte. Les deux capteurs sont signés Sony.

Lors de la présentation de son téléphone, Huawei n’y est pas allé de main morte en ce qui concerne l’éloge des performances photo de ce P8. Nombreux exemples à l’appui, la marque en a fait l’un des champions du genre. Et effectivement, on remarque la présence de nombreux modes de prise de vue plutôt bien trouvés. Du HDR évidemment, quelques réglages manuels, mais aussi quelques modes avancés plutôt intéressants. Une fonction time-lapse est ainsi préinstallée sur le téléphone, de même qu’une option « light painting ». Attention toutefois, pour le trouver, il faudra se rendre dans le menu « peinture légère » (c’est évident), qui recense quatre manière options. La première, « traces de feux arrière », se destine à la capture des feux de voiture en mouvement, « graffiti léger » correspond au light painting classique, « eau soyeuse » apporte un traitement discutable aux chutes d’eau et autres rivières, et « titre phare » permet de capturer le mouvement des étoiles. Nous n’avons pas pu tester en conditions l’ensemble de ces options, mais graffiti léger a prouvé sa facilité d’utilisation (pour qui aura pu identifier le menu, ce qui n’est pas une mince affaire). Il n’est pas nécessaire de disposer d’un trépied pour en profiter, et les amateurs pourront aboutir à des résultats plutôt sympathiques (certainement plus dignes que l’exemple ci-dessous, péniblement réalisé avec le témoin lumineux d’un autre téléphone en charge).

Huawei P8

De la peinture légère et pleine d’amour.

Autre mode bien vu, « Réalisateur vidéo ». Il permet de connecter plusieurs téléphones entre eux pour capturer une même scène sous plusieurs angles de vue. Pratique pour les amateurs de films mobiles. On notera également la présence d’un mode « nuit noire » qui enregistrera 20 secondes de film pour obtenir un cliché suffisamment lumineux. Il est difficilement utilisable à la volée, du fait qu’une bonne stabilisation (c’est-à-dire, grosso modo, un trépied), et nécessaire pour éviter les clichés flous, à moins d’en jouer pour créer des effets artistiques. Son rendu n’est d’ailleurs pas vraiment exceptionnel, et on lui préfèrera un mode automatique qui ne s’en sort pas trop mal.

Dernier mode dont le nom ne parle pas franchement à première vue, « Mise au point universelle ». Ce dernier permet, comme c’est la mode depuis un ou deux ans, de changer la mise au point a posteriori, afin de mettre en exergue le premier ou l’arrière-plan. Il s’agit d’un traitement logiciel, si bien que l’on obtiendra autant des effets très réussis que des résultats manquant de naturel, selon le sujet de la photographie. On reconnaîtra du moins au P8 la rapidité du traitement de l’image.

Huawei P8

En mode automatique, de nuit.

Huawei P8

En mode automatique

Huawei P8

En mode HDR

Huawei p8

Dans l’ensemble, le P8 s’en sort bien. Moins bien que ce que Huawei a voulu nous faire croire, le plaçant à la hauteur des excellents Galaxy S6 ou iPhone 6 alors que ses clichés manquent un peu de piqué, malgré une gestion très satisfaisante des couleurs et de la balance des blancs. C’est bien, mais on s’attendait à mieux, et on garde un petit goût de déception sur le bout de la langue.

 

Notre Verdict

écran
Peut-être pas aussi borderless qu'on l'aurait attendu, l'écran du Huawei P8 est néanmoins très confortable. Les couleurs sont vives, les angles de vision larges, mais la luminosité est légèrement en-deçà de nos attentes. Il n'en reste pas moins très convaincant.
8
design
Huawei montre ici sa volonté de passer milieu de gamme au premium, et emploie des matériaux nobles qu'il manie parfaitement. La réalisation est sans faute, même si l'on déplore un manque d'originalité certain. Qu'importe : l'appareil est solide, confortable, pas trop lourd.
8
logiciel
Huawei améliore progressivement son Emotion UI, de plus en plus jolie et fonctionnelle. Côté esthétique, il y a encore du progrès à faire, mais on remarque une sortie sous Lollipop et une réelle volonté d'apporter des outils pratiques à ses utilisateurs. Quoi qu'avec sa fonction Knuckle, on reste dubitatif.
8
autonomie
L'enjeu de proposer un smartphone fin, c'est de parvenir à proposer une batterie suffisante dans le téléphone. Le P8 peine un peu avec ses 2680 mAh, et tient une journée, mais pas vraiment plus. C'est d'autant plus dommage que sa luminosité maximale n'est pas très élevée.
7
caméra
C'est bien, mais pas excellent. Huawei prouve sa capacité à enrichir son logiciel, ici paré de fonctionnalités intéressantes, mais ne se hisse pas au niveau qu'il avait laissé entendre à la présentation de son appareil.
7
performances
Les performances du Kirin 930 sont décevantes. Il fait moins bien que le Kirin 925 du Mate 7. Le P8 n'est donc pas destinés à ceux qui voudront faire tourner des jeux ou des applications gourmandes. Au quotidien en revanche, le P8 est très réactif.
7
10
Meilleure note
Notre avis
07/10
Le P7 offrait une expérience en totale adéquation avec son prix, situé 100 euros sous celui du P8. Peut-on en dire autant de son successeur ? Huawei cherche à s'orienter vers le premium, et réussit parfaitement son opération dans le domaine du design ou de l'affichage. Du côté des performances, c'est un peu moins le cas, et le P8, qui lorgne vers le très haut de gamme et cherche la comparaison, n'atteint pas tout à fait les ambitions qu'il affiche. Il coûte 500 euros en 16 Go et 600 euros en 64 Go, ce qui le place d'office dans le haut de gamme, mais pas dans le premium, et obtient un rapport qualité-prix honnête dans sa fourchette tarifaire. Le P7, lui, cherchait à être imbattable et y arrivait presque. C'est certainement le petit truc en plus qui manque à son successeur.
écran
08
design
08
logiciel
08
autonomie
07
caméra
07
performances
07
  • Design métallique soigné
  • Format compact
  • Bel écran Full HD
Pour
Contre
  • Appareil photo moins convaincant qu'escompté
  • Prix élevé
  • Autonomie à parfaire
  • Performances moins convaincantes que celles du Kirin 925
Huawei P8

Huawei P8

Les meilleurs prix

  • Rue du Commerce Huawei P8 Lite... 229
  • Rue du Commerce Huawei P8... 499
  • Rue du Commerce Huawei P8... 499
]]>
http://www.frandroid.com/smartphone/280595_test-du-huawei-p8-la-marque-chinoise-vise-le-premium/feed 114
Samsung va très bientôt commercialiser un Gear VR adapté au Galaxy S6 http://www.frandroid.com/marques/samsung/281278_samsung-va-commercialiser-gear-vr-adapte-galaxy-s6 http://www.frandroid.com/marques/samsung/281278_samsung-va-commercialiser-gear-vr-adapte-galaxy-s6#comments Sat, 25 Apr 2015 09:21:00 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281278 Lire la suite]]> Samsung a démarré les précommandes d’un casque Gear VR spécialement destiné aux Galaxy S6 et Galaxy S6 edge.

gear vr

La branche américaine de Samsung a officialisé il y a peu l’arrivée prochaine d’un casque de réalité virtuelle Gear VR Innovator pour le Samsung Galaxy S6. Vous l’aurez compris, il s’agit d’une version du Gear VR adapté aux deux nouveaux porte-étendards de la firme coréenne. La première édition du Gear VR, que nous avons justement testée récemment, est uniquement utilisable pour les possesseurs d’un Samsung Galaxy Note 4, réduisant considérablement la cible utilisateur de Samsung.

Pour l’instant, on sait seulement que le produit sera commercialisé aux États-Unis, et disponible à partir du mois de mai. Néanmoins, les habitants américains intéressés peuvent d’ores et déjà le précommander. Cette édition du Gear VR conserve les mêmes caractéristiques techniques que le précédent, avec une latence de suivi du mouvement de la tête inférieure à 20ms, et un angle de vision initial de 96 degrés.

L’inconnue concerne en revanche les ambitions de Samsung avec ce casque, dont on ne sait pas s’il sera commercialisé en dehors des frontières américaines. Ni à quel prix, mais la logique voudrait qu’il soit similaire à celui du Gear VR pour le Note 4.

Business Wire

]]>
http://www.frandroid.com/marques/samsung/281278_samsung-va-commercialiser-gear-vr-adapte-galaxy-s6/feed 16
La nouvelle version des Google Glass pourrait être bientôt de sortie http://www.frandroid.com/marques/google/281292_nouvelle-version-google-glass-pourrait-etre-bientot-de-sortie http://www.frandroid.com/marques/google/281292_nouvelle-version-google-glass-pourrait-etre-bientot-de-sortie#comments Sat, 25 Apr 2015 08:38:16 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281292 Lire la suite]]> Google travaillerait déjà sur une version 3.0 des Google Glass, laissant supposer que la version 2.0 pourrait être officialisée sous peu. L’information provient de la marque italienne Luxottica, qui travaille visiblement avec Google sur le projet.

google-glass1

Si l’on en croit les propos de Massimo Vian, le PDG de Luxottica, une entreprise qui a collaboré avec Google sur la première édition des Google Glass, la deuxième édition des lunettes connectées pourrait très prochainement être de sortie. En effet, le Wall Street Journal rapporte aujourd’hui qu’en parlant aux actionnaires de la marque, l’homme a indiqué que ses équipes « travaillent sur la version 2 des Glass » qui est « en préparation ».

D’après les propos rapportés par le journal, Google ne se contenterait d’ailleurs pas de déployer tous ses efforts sur la version 2.0 des Google Glass, mais serait également déjà sur le développement de la version 3.0. Des propos qui sont malheureusement simples, et ni Massimo Vian ni Google n’ont voulu apporter de commentaires sur de possibles spécifications techniques.

Il faudra certainement attendre de nombreuses semaines avant de voir les nouvelles lunettes connectées de Google à l’œuvre. C’est au moins une preuve supplémentaire que Google est loin d’avoir abandonné ce projet.

 

]]>
http://www.frandroid.com/marques/google/281292_nouvelle-version-google-glass-pourrait-etre-bientot-de-sortie/feed 99
Acer : « Nous avons un produit magnifique en développement pour le 4e trimestre » http://www.frandroid.com/marques/acer/281118_acer-strategie-de-continuer-a-rendre-nos-produits-meilleurs http://www.frandroid.com/marques/acer/281118_acer-strategie-de-continuer-a-rendre-nos-produits-meilleurs#comments Sat, 25 Apr 2015 08:36:22 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281118 Lire la suite]]> Après une conférence de presse où l’on a pu découvrir de nombreux produits, et un smartphone quelque peu étrange, nous avons pu nous entretenir avec ST Liew, président de la branche dédiée aux smartphones chez Acer. Un entretien qui a permis d’obtenir de premières informations sur le prochain flagships du constructeur taïwanais.

Capture d’écran 2015-04-24 à 16.04.12

Que pouvez-vous me dire sur la stratégie mobile d’Acer en 2015 ?

ST-LiewNotre avons une stratégie d’investissement durable, stable. Vous savez, le marché est fou et des constructeurs arrivent, d’autres s’en vont. Nous voulons conserver notre cible de consommateurs qui nous permet d’enregistrer une croissance chaque année. Mais nous partons de la base, nous ne sommes pas un « gros » constructeur mobile, qui dépense beaucoup d’argent, et nous ne le pouvons pas. C’est pour cela que j’emploie le terme d’investissement durable. Nous avons du recul, nous savons quels marchés sont bons pour nous, quels produits le sont aussi, et de ce point de vue là, nous ne nous éparpillons pas. Notre stratégie est de continuer à rendre nos produits meilleurs, et continuer de nous baser sur nos domaines de compétences.

Quand on regarde votre évolution, on voit vos produits monter en gamme petit à petit. Mais l’an passé, vous avez proposé un Liquid Jade bien différent. C’était une sorte de « révolution » pour vous ?

Oui, et nous allons continuer dans cette voie. Nous avons aussi sorti des Jade S et Jade Z avec des designs légèrement différents, mais surtout des prix différents. Chaque année nous nous basons sur des produits forts et essayons de conserver la même base. Le Jade est un produit très important pour nous.

« Un Jade avec un écran de 5,5 pouces, un design métallique, et la compatibilité 4G de catégorie 6″

Allez vous continuer dans cette voie, avec des produits de ce type ?

Oui. Nous avons un prochain produit magnifique en développement, prévu pour le quatrième trimestre. Il fera partie de la gamme Jade, avec un écran de 5,5 pouces, un design métallique, la compatibilité 4G de catégorie 6, et peut-être avec un dock de charge sans fil en raison de sa finesse. Ceci dans le but de toujours proposer un produit avec une base design similaire, mais à des prix différents selon les différences techniques ou esthétiques. Vous savez, le design est très important pour nous, mais les services et l’aspect logiciel le sont tout autant. Le design, c’est le ticket d’entrée pour un smartphone, tandis que ces autres choses sont ce qui fait qu’un utilisateur continue d’utiliser un mobile. C’est ce qui nous permet de lutter avec des constructeurs chinois ou avec Wiko sur votre marché.

Que pouvez-vous me dire à propos du Liquid X2 que l’on a vu aujourd’hui ?

En fait, le Liquid X2 est un produit intéressant parce qu’il reprend les bases du Liquid X1, une phablette commercialisée en Asie l’an passé. Nous ne l’avions pas vendu en dehors de Taïwan. Il s’agit d’un mobile doté de trois ports pour carte SIM et d’une grande batterie de 4000 mAh, deux caractéristiques qui intéressent fortement des marchés comme l’Inde ou l’Amérique du Sud.

Acer Liquid X2

Il y a une demande de smartphones triple SIM ? En Europe, on trouve cela « étrange ».

Disons que c’est spécifique à certains pays. Ou à des personnes qui voyagent énormément. Moi qui voyage beaucoup, par exemple, j’ai des cartes SIM de Taïwan, Singapour, et une carte prépayée pour la France quand j’y vais. Cela me permet de tout faire à partir d’un seul mobile. C’est un des avantages de ce mobile, mais l’autre c’est aussi sa grande autonomie. Ses autres caractéristiques sont également intéressantes : compatibilité 4G, capteurs arrière et avant de 13 mégapixels (Sony). Nous devons avoir des produits comme celui-ci pour nous démarquer.

Allons-nous voir ce smartphone en Europe ?

Je ne suis pas sûr pour le moment, mais tout est possible. Ce n’est en tout cas pas le marché que nous visons en priorité avec un tel produit.

Du coup, qu’avez-vous en développement pour nous ?

Déjà, le prochain Liquid Jade comme je le disais, mais malheureusement je n’ai pas d’exemplaire sur moi. C’est un produit destiné à l’Europe, et qui sera notre flagship de l’année. Il est prévu pour le quatrième trimestre, certainement là pour Noël.

« Les produits que nous développons actuellement seront de façon certaine sous Lollipop »

Et concernant les modèles d’entrée de gamme ?

Nous avons beaucoup de projets. C’est de toute façon notre cœur de marché, et nous portons beaucoup d’attention aux produits d’entrée et de milieu de gamme. Nous voulons apporter des produits que l’on trouve encore meilleurs après les avoir achetés parce qu’on améliore l’aspect logiciel et nos services.

Justement, allez vous mettre à jour vos produits vers Lollipop, ou allez vous sortir de nouveaux produits qui eux sont sous Lollipop ?

Une mise à jour est prévue pour de nombreux appareils. Concernant les mobiles d’entrée de gamme, ce que je peux dire c’est que les produits que nous développons actuellement seront de façon certaine sous Lollipop.

]]>
http://www.frandroid.com/marques/acer/281118_acer-strategie-de-continuer-a-rendre-nos-produits-meilleurs/feed 11
Samsung Galaxy S6 : 9 trucs et astuces pour mieux le maîtriser http://www.frandroid.com/marques/samsung/281164_samsung-galaxy-s6-9-trucs-astuces-mieux-maitriser http://www.frandroid.com/marques/samsung/281164_samsung-galaxy-s6-9-trucs-astuces-mieux-maitriser#comments Sat, 25 Apr 2015 06:05:18 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281164 Lire la suite]]> Samsung l’avait promis, le Galaxy S6 serait l’occasion de simplifier considérablement son interface. La promesse a été plus ou moins tenue et il faut bien reconnaître que la cuvée 2015 de TouchWiz, la surcouche de Samsung sur ses téléphones, est bien plus légère et facile d’accès que celle de l’année dernière. Ce qui ne l’empêche pas pour autant de receler de nombreux secrets. Voici neuf trucs et astuces qui devraient vous simplifier la vie avec votre Galaxy S6, qu’il soit standard ou Edge.

c_Samsung-Galaxy-S6-Test-DSC07962

Personnaliser le launcher

Si c’est la première fois que vous prenez un smartphone Galaxy entre vos mains, le premier réflexe est de modifier le launcher, ce qui fait office de bureau sur Android. Un appui long n’importe où sur le launcher permet de faire apparaître ses options. Il est notamment possible de changer la taille de la grille d’application, pour la passer en 4 × 5 ou en 5 × 5, ce qui réduira légèrement la taille des icônes.

galaxy s6 launcher grille briefing

Le menu d’option du launcher permet également de désactiver Briefing, le news reader qui apparaît par défaut sur le volet gauche du launcher. Dans ce menu, allez sur le volet Briefing et désactivez-le en décochant la case située au-dessus. Notez pour terminer que c’est ce menu qui permet d’ajouter des volets au launcher, de choisir le volet Home et également d’y ajouter des widgets.

Appliquer et installer de nouveaux thèmes

Maintenant que le launcher est correctement configuré, il est temps de le pimper. Toujours dans le menu du launcher, cliquez sur Thèmes ou rendez-vous dans le menu des Paramètres > Personnel > Thèmes. Par défaut trois thèmes sont disponibles mais il est possible d’en télécharger d’autres en cliquant sur « Boutique », située en haut à droite. Ne vous fiez d’ailleurs pas trop au terme, pour l’instant, la majorité des thèmes proposés sont gratuits. Et comme vous le remarquerez très vite, la qualité est très inégale. Attention, toutefois, pour télécharger des thèmes supplémentaires, il est nécessaire de disposer d’un compte Samsung. Une simple adresse email suffit.

galaxy s6 themes

Une fois le thème téléchargé, celui-ci est ajouté automatiquement dans le menu Thèmes. Une fois installée, il suffit de l’activer pour l’appliquer automatiquement. Les thèmes modifient les boutons, parfois les sons, les fonds d’écrans et quelques icônes. Un bon moyen de personnaliser son téléphone.

Utiliser Smart Alert et les gestures en général

Les gestures, ce sont des gestes réalisés par l’utilisateur que le téléphone va interpréter pour lancer une action. Le Galaxy S6 en comporte quatre en tout, que l’on peut activer dans le menu « Mouvements et gestes » des paramètres du téléphone. Il y a différentes gestures plus ou moins utiles comme le fait de lancer un appel en approchant le téléphone près de l’oreille quand on est sur une fiche de contact, la possibilité de « muter » une sonnerie en couvrant l’écran du téléphone ou encore de balayer l’écran de gauche à droite avec le tranchant de la main pour prendre une capture d’écran (il est toutefois beaucoup plus simple d’appuyer sur le bouton d’allumage du téléphone et la touche home en même temps).

galaxy s6 gesture

Il s’avère que la gesture la plus pratique est Smart alerte. Une fois activée, le téléphone va vibrer lorsqu’il sentira qu’il sera pris en main pour signaler un appel manqué ou un message non lu. Pratique.

Utiliser le partage d’écran

Autrefois pénible à utiliser, le mode partage d’écran, qui permet d’afficher deux applications en même temps à l’écran est désormais très simple d’utilisation. Il y a deux moyens de l’utiliser.

La première consiste à appuyer longuement sur le bouton multitâche, à gauche du bouton physique de la façade. Une fenêtre partagée par une ligne horizontale avec un message angoissant et peu explicite va apparaître. Dans la moitié basse de l’écran apparaît une liste d’applications qu’il est possible d’afficher. Toutes ne sont pas compatibles avec ce mode d’affichage. Il suffit alors de cliquer sur une application pour l’afficher dans la partie haute puis sur une seconde pour l’afficher sur la partie basse. Il est ensuite possible de redimensionner verticalement les deux fenêtres en jouant avec le rond central.

galaxy s6 fonction partage ecran

La seconde méthode consiste utiliser le mode multitâche. Appuyez brièvement sur le bouton multitâche pour afficher toutes les applications en cours d’utilisation. Dans le cadre d’intitulé des applications, à droite, se trouve une discrète icône représentant deux rectangles superposés. Un appui sur cette icône permet de l’afficher en écran partagé.

Réduire la taille d’une application

Il est possible de minimiser une application pour l’afficher dans une fenêtre flottante afin, soit de la laisser en arrière-plan, soit de copier une partie de son contenu dans une autre application (texte ou photo). Pour réduire la taille d’une fenêtre d’une application, il faut faire glisser son doigt sur la diagonale de l’écran depuis le coin supérieur gauche ou droite. La fenêtre de l’application va alors automatiquement être réduite de moitié environ. Il est possible de l’étirer en touchant les bords.

galaxy s6 fonction pop up app

Le bouton situé au-dessus de l’application permet d’ouvrir un petit menu. L’icône de gauche permet de copier du texte ou des photos pour l’envoyer dans une autre application. Celle avec les deux flèches permet de réduire l’application sous forme de bulle qui restera systématiquement au premier plan. La troisième permet de remettre l’application en plein écran et la croix permet de fermer l’application. Notez pour terminer qu’il est possible de réduire la taille de plusieurs applications en même temps afin de passer de l’une à l’autre plus facilement.

Les nouveaux modes de l’appareil photo

On ne revient pas sur les qualités de l’appareil photo du Galaxy S6. Il est tout simplement excellent. Mais il cache également quelques secrets. Pour commencer, il ne faut pas oublier qu’une double pression sur la touche home de l’appareil l’enclenche automatiquement et très rapidement. Un raccourci appréciable.

galaxy s6 mode appareil photo

Ensuite, Samsung a pensé à ceux qui voudraient des fonctionnalités supplémentaires. Lorsque l’appareil photo est lancé, un bouton « Mode » est présent en bas à gauche de l’application photo. Il permet d’activer le mode Panorama, automatique, ralenti ou de prendre une photo « en 3D » ou encore d’activer le mode « Pro » pour jouer avec les ISO ou la luminosité. Il contient également un bouton télécharger pour débloquer de nouveaux modes. Là encore tout passe par la boutique Samsung qui propose un mode sportif (pour prendre des clichés très rapidement), la possibilité de confectionner ses propres gifs ou encore d’utiliser l’appareil photo dorsal pour prendre des selfies. Quand bien même cette boutique affiche un onglet « Payant », pour l’instant, tous les nouveaux modes sont gratuits au téléchargement.

Bloquer des appels

On a souvent tendance à l’oublier avec des joujoux à plus de 700 euros tels que le Galaxy S6, mais ce genre d’appareil sert également à passer des appels. Et comme beaucoup de constructeurs, Samsung a travaillé l’application téléphone (ou dialer en anglais) afin de pouvoir la rendre plus facilement utilisable.

galaxy s6 bloquer appel

Les subtilités du dialer sont bien cachées dans son menu des paramètres, que l’on retrouve en haut à droite de l’application sous le bouton « Plus ». Ce sont les menus « Rejet de l’appel » et « Répondre et mettre fin aux appels » qui nous intéressent. Le premier permet de gérer une Liste de rejet automatique. Il est possible à la fois d’entrer un numéro manuellement ou d’importer des listes de numéros indésirables depuis son journal d’appel ou ses contacts. Une option permet également de bloquer tous les appels masqués. Le second menu permet également d’associer des raccourcis aux boutons physiques. Il est notamment possible de prendre des appels en appuyant sur la touche accueil. Pratique.

Activer le mode Ultra Économie d’énergie

Samsung a certes considérablement simplifié l’interface du Galaxy S6 mais il a conservé les fonctionnalités pratiques du Galaxy S5. Le Galaxy S6 comprend donc plusieurs mode d’économie d’énergie. Ils peuvent être activés en se rendant dans les Paramètres puis dans Batterie. Le mode Économie d’énergie permet de ralentir le processeur, de baisser la luminosité de l’écran et de désactiver tout ce qui peut consommer facilement de la batterie sur le smartphone. Idéal lors d’une grosse journée où vous savez d’avance que la batterie tiendra à peine.

galaxy s6 economie energie
Samsung Galaxy S6 mode économie d'énergie

Le mode Ultra économie d’énergie permet quant à lui de réduire les capacités du smartphone à son plus grand minimum de façon à ce que le téléphone tienne le plus longtemps possible avec le moins de batterie possible. Concrètement, l’écran va passer en noir et blanc (l’écran AMOLED  du Galaxy S6 ne consomme pas d’énergie lorsque du noir est affiché) et limiter ses fonctions au téléphone, aux messages, à un navigateur Internet ainsi qu’à une poignée d’autres applications.

Bonus : activer des fonctionnalités supplémentaires en rootant son téléphone

Si vous vous sentez l’âme bidouilleuse et que vous n’avez pas peur de mettre les mains dans le cambouis, alors vous pouvez tenter de rooter votre Galaxy S6. Un tutoriel est disponible dans notre forum par exemple. Une fois le téléphone rooté, il est possible d’ajouter des lignes de code au fichier others.xml qui se trouve dans le dossier system/csc/ (un root explorer est nécessaire pour y accéder).

Une fois le fichier others.xml ouvert ajoutez les lignes suivantes à la fin fichier.

Activer les appels par Wifi dans les paramètres du téléphone :

<CscFeature_Setting_SupportWifiCall>TRUE</CscFeature_Setting_SupportWifiCall>

Activer la fonction d’enregistrement des appels :

<CscFeature_VoiceCall_ConfigRecording>RecordingAllowed</CscFeature_VoiceCall_ConfigRecording>

Activer la fonction d’envoi de messages programmés :

<CscFeature_Message_EnableScheduledMessage>true</CscFeature_Message_EnableScheduledMessage>
 <CscFeature_Message_EnableScheduledMsgBox>true</CscFeature_Message_EnableScheduledMsgBox>

Pour plus d’informations, on vous conseille de vous référer à ce topic, en anglais, du forum XDA-developers.

]]>
http://www.frandroid.com/marques/samsung/281164_samsung-galaxy-s6-9-trucs-astuces-mieux-maitriser/feed 99
Test du LG G Flex 2, le premier ambassadeur du Snapdragon 810 http://www.frandroid.com/marques/lg/265902_test-du-lg-g-flex-2-le-premier-ambassadeur-du-snapdragon-810 http://www.frandroid.com/marques/lg/265902_test-du-lg-g-flex-2-le-premier-ambassadeur-du-snapdragon-810#comments Fri, 24 Apr 2015 17:00:15 +0000 http://www.frandroid.com/?p=265902 Lire la suite]]> Un an après la première bataille des smartphones courbés, opposant essentiellement LG et Samsung sur un marché de niche encore naissant, c’est aujourd’hui un G Flex 2 que livre un LG suffisamment lucide pour avoir revu sa première copie. Un smartphone toujours incurvé, certes, mais en mieux, c’est ce que nous promet aujourd’hui la marque qui compte bien faire d’un smartphone-concept un appareil grand public. Pari réussi ?

Mise à jour du 22 avril 2015 : Après un premier examen du LG G Flex 2 de pré-série, voici son test final, réalisé sur un produit commercial.

DSC06327

 

Fiche technique

VersionAndroid 5.0.1 Lollipop
Taille d'écran5,5 pouces
Technologie d'écranP-OLED
Définition1080 x 1920 pixels
Résolution400 PPI
Traitement anti-rayuresDura-Guard Glass (Corning Gorilla Glass 3)
SoCQualcomm Snapdragon 810 (64 bits)
Nombre de coeurs4 Cortex-A53 + 4 Cortex-A57
Fréquence CPU1824 MHz et 1555 MHz
Puce graphique (GPU)Adreno 430
Mémoire vive (RAM)2 Go
Mémoire interne (ROM)16 Go (environ 7 Go disponible)
Micro-SDOui, jusqu'à 128 Go
Appareil photo (dorsal)13 mégapixels (OIS)
Appareil photo (frontal)2,1 mégapixels
Enregistrement vidéo4K @ 30 FPS
Wi-FiWi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac
GéolocalisationA-GPS, GLONASS
Bluetooth4.1 LE
RéseauxLTE catégorie 6 (300 / 50 Mbps)
SIMMicro-SIM
NFCOui
CapteursAccéléromètre, proximité, boussole
Ports
(entrées/sorties)
microUSB 2.0 (pas de MHL), Jack 3,5 mm
Résistance à l'eau
Résistance à la poussière
Non
Non
Batterie3000 mAh
Dimensions149,1 x 75,3 x 7,1 - 9,4 mm
Poids152 grammes
CouleursTitane
Prix conseillé599 euros

 

Design

Retournons-nous vers le tout début 2014 et rappelons-nous le G Flex premier du nom. L’appareil, très onéreux avec son prix de 799 euros, se montrait nettement moins perfectionné que ne le laissait entendre son prix. Son format 6 pouces semblait aussi excessif que sa définition, limitée à 1280 x 720 pixels. Son écran P-OLED subissait quant à lui un effet de rémanence désagréable au quotidien, bien que sa courbure soit agréable en main. Un peu flexible mais pas vraiment adapté à des usages quotidiens, le G Flex n’était alors qu’un appareil destiné à quelques riches technophiles ou à des amateurs de différenciation (peu) éclairés.

DSC06345

Le G Flex 2 revoit presque entièrement les caractéristiques de son prédécesseur. Tandis que la tendance actuelle est à l’accroissement des formats de téléphones, l’appareil a la bonne idée de passer à du 5,5 pouces, toujours avec un écran P-OLED mais cette fois en 1080p. Autant dire que la résolution est meilleure, que l’impression en main l’est également puisque l’on peut presque naviguer à une main dans le téléphone. Ceux qui ont testé des terminaux du type G3 ne seront pas dépaysés.

DSC06335

Au premier abord, on remarque des bordures d’écran fines, point toutefois sur lequel le G Flex ne déméritait pas. Il est surmonté d’une barre relativement fine accueillant capteurs et haut-parleur, tandis qu’en-dessous, une bande uniquement habillée du logo LG accroît la longueur du smartphone.

DSC06332

Difficile d’évoquer l’épaisseur du G Flex 2, située entre 7,1 et 9,4 mm. Le terminal est en effet courbé au niveau de son écran mais compte également des courbures propres à la coque, légèrement bombée, ce qui est censé en faciliter la prise en main. C’est effectivement le cas, d’autant plus si on le compare à un G Flex franchement délicat à tenir en main.

DSC06331

Comme le reste de la gamme G, le G Flex 2 dispose de boutons power et volume haut/bas situés sur sa coque arrière. Le trio ressemble à celui du G3, si ce n’est que son format est un peu plus carré et que l’objectif photo ne lui est plus tout à fait accolé. À l’usage en tout cas, ces touches tombent (enfin) parfaitement sous le doigt. On remercie le choix d’un format plus petit. Notez, pour le reste des connectiques, que l’arête supérieure du téléphone se contente d’abriter un port infrarouge tandis que la prise jack et le port micro-USB se trouvent sur sa tranche inférieure.

DSC06341

Parler du G Flex 2 sans évoquer sa flexibilité serait une hérésie. Venons-en au fait : si vous le posez écran contre une surface plane, il est possible de « l’aplatir » sur quelques petits millimètres. En ce sens, on ne craint pas de s’asseoir alors qu’il se trouve dans sa poche. Quant à son revêtement supposé absorber les micro-rayures, il reste, du moins dans sa couleur grise que nous avons reçue en test, toujours sujet aux traces de doigts et même aux chocs. Son matériau auto-régénérant, mis à l’épreuve par nos soins, ne paraît pas beaucoup plus résistant aux assauts d’objets tranchants, mais nous nous sommes abstenus de l’assaillir de coups de clés, lesquels avaient été fatals au premier G Flex.

DSC06338

Dans l’ensemble, que penser du design du G Flex 2 ? Contrairement au G Flex, il est réellement utilisable, et même appréciable. Il tient bien en main grâce à son format bombé, rentre à peu près dans une poche et accuse un poids acceptable (152 grammes). Bref, pour qui apprécie la griffe LG, c’est du tout bon.

 

Un écran P-Oled incurvé mais pas incurvable

Avec son G Flex 2, LG a repris la recette du G Flex premier du nom : un écran P-OLED incurvé pour tenir dans la coque elle aussi incurvée. Le P-OLED permet justement à l’écran d’être incurvé et incurvable comme on avait pu le voir sur le G Flex dans sa version première. Mais ici, le téléphone ne semble plus incurvable puisqu’il est beaucoup plus solide. Le G Flex était tellement incurvable qu’on pouvait l’aplatir sans l’abimer. Ici, c’est un peu moins possible et on pourrait avoir peur de le casser. Finalement, ce n’est qu’un détail puisqu’on se demande qui s’amuse à aplatir son smartphone. Mais il est possible que le terminal soit légèrement moins solide puisque moins flexible.

La définition a eu le droit à une montée en gamme en passant de la HD (1280 x 720 pixels) à du Full HD (1920 x 1080 pixels). La résolution (400 PPI) est donc très correcte et ne consomme pas trop comparée à du QHD, que ce soit au niveau électrique que d’un point de vue du processeur ou de la puce graphique.

DSC06348

Au niveau des couleurs, LG n’a pas visé très juste. Malgré l’utilisation d’une dalle OLED, les blancs ne tirent pas vers le jaune mais vers le bleu. Il est toutefois possible que d’autres modèles de G Flex 2 tirent vers le jaune puisque les constructeurs changent souvent de fournisseurs de dalle avec pour conséquence des caractéristiques légèrement différentes, même si l’utilisation du P-OLED maison devrait limiter ce phénomène. Le LG G3 avait d’ailleurs déjà été touché par cette valse des dalles mais avec un écran IPS. De plus, la luminosité maximale est très faible (mise à jour : moins de 250 cd/m2 mesurés avec notre sonde) comparée à d’autres terminaux. Cela se révèle gênant en extérieur, puisqu’il est alors difficile de lire l’écran en plein soleil.

En revanche, le contraste est excellent avec des noirs bien profonds – dalle OLED oblige – et les angles de vision sont également très bons. Malheureusement, LG n’intègre pas d’outil pour régler la gestion des couleurs de la dalle AMOLED comme Samsung le fait sur ses terminaux.

 

Lollipop, nativement

Bonne surprise : le LG G Flex 2 arrive nativement sur Android 5.0.1 Lollipop. L’occasion de découvrir le nouveau design, les nouvelles couleurs, les belles animations, et quelques fonctionnalités de la nouvelle tronche d’Android. Le constructeur coréen prouve qu’il est devenu une référence en matière de suivi logiciel, après avoir été le premier à apporter Lollipop sur le LG G3. Justement, l’installation logicielle est ici la même que le dernier flagship du constructeur, avec l’interface maison de la firme qui s’est considérablement allégée depuis le LG G2.

logiciel-2

Ici, elle est en tout points semblable à celle du G3. On retrouve avec un certain plaisir ce flat design et les icônes arrondies. Le menu de paramètres rapides se trouvent toujours au dessus des notifications, avec une foule d’options à activer et désactiver en un clic (Wi-Fi, Vibreur, Données mobiles, Bluetooth, GPS, Mode Avion, et j’en passe), avec évidemment la possibilité de les modifier à notre guise. Les applications par défaut de Messagerie et de Contacts n’ont rien d’extraordinaire, et beaucoup opteront pour des applications tierces, plus esthétiques et plus fonctionnelles.

logiciel-1

Ce qui faisait le charme des précédents haut de gamme de LG est de retour, en attendant de voir ce que nous réserve la marque pour le prochain LG G4. On a donc accès, comme toujours, au Knock Code qui permet de déverrouiller son smartphone par une combinaison de tapes sur l’écran, que le mobile soit en veille ou non. Le double-tap est également de la partie, permettant d’activer l’écran ou de plonger le mobile en veille avec des petits effets forts esthétiques concoctés par LG. En parlant d’esthétique d’ailleurs, quelques nouveaux fonds d’écran sont proposés. Ce n’est pas grand chose, mais cela participe au renouvellement de l’aspect du logiciel. Smart Cleaning est toujours là, et toujours aussi pratique, permettant de nettoyer rapidement les fichiers temporaires et le dossier des téléchargements. La fenêtre de gauche, par une animation de feuille pliée, affiche toujours la page réservée à LG Health, capable d’afficher vos pas journaliers mais aussi de servir d’application de running, et les Smart Tips.

logiciel-3

Comme pour le LG G3, il est possible de Diviser le clavier, d’ouvrir deux application avec le mode Double fenêtre, d’Ajuster la taille du clavier et de Définir des touches à mettre au premier rang, de Créer des icônes, ou de Définir des zones tactiles. Autant de fonctionnalités qui ne sont pas indispensables, mais qui peuvent servir un jour ou l’autre. Au rayon des nouveautés, on remarque simplement que le mode de colorimétrie, autrefois caché, est maintenant accessible directement : Standard, Saisissant, ou Naturel.

À noter que tout n’est pas fluide, l’interface étant sujette aux mêmes ralentissements que celle du LG G3. Mais l’appareil testé est une version userdebug, pas encore à son état de commercialisation donc. On est en droit d’espérer quelques améliorations d’ici sa sortie officielle et, point plus crucial peut-être, l’arrivée de fonctionnalités mettant particulièrement à profit l’écran incurvé de l’appareil car pour le moment, il n’en est rien. Notre second terminal équipé d’une version logicielle finalisée n’avait plus les soucis de ralentissements qu’on avait pu rencontrer avec le prototype. L’ensemble est alors fluide et aucun ralentissement n’est à signaler.

 

La première sortie remarquée du Snapdragon 810

Le LG G Flex 2 est le premier smartphone a intégrer un Snapdragon 810, la toute nouvelle puce octo-core 64 bits haut de gamme de Qualcomm. Si vous avez un peu suivi l’actualité de ces dernières semaines, de nombreuses rumeurs et informations ont circulé sur ce SoC. En effet, au mois de décembre, on apprenait que le Snapdragon 810 était touché par un important problème de surchauffe qui étaient aggravé par un souci au niveau des pilotes graphiques. LG a pourtant indiqué qu’aucun problème de ce type n’avait été découvert avant d’admettre il y a quelques jours avoir dû travailler avec Qualcomm pour empêcher la surchauffe sur son téléphone. Alors dans les faits, que donne ce Snapdragon 810 ? Est-il sujet à des problèmes de surchauffe ? C’est ce que nous avons essayé de déterminer avec quelques benchmarks et une session de jeu gourmand sous Real Racing 3.

Au quotidien, le LG G Flex 2 est un smartphone très réactif, il n’y a pas de soucis à se faire de ce côté là. Par contre, ce n’est pas la même chose avec des applications très gourmandes et les jeux gourmands.

Dans les benchmarks, le LG G Flex 2 et son Snapdragon 810 ne brillent pas par leurs performances. En effet, nous avons comparé le G Flex 2 au Galaxy Note Edge que nous avions sous la main et qui est équipé d’un Snapdragon 805 (nous ne disposions pas alors du Nexus 6, légèrement plus performant). Nous avons ensuite comparé les deux terminaux sous toute une série de benchmarks : AnTuTu, PCMark, Basemark OS, Geekbench, 3DMark, Basemark X et GFXBench. Voici les résultats que nous avons obtenus.

Mise à jour : nous en avons profité pour ajouter dans le tableau les performances des HTC One M9 et Samsung Galaxy S6, les deux autres smartphones haut de gamme de ce début 2015.

Benchmark/ModèleLG G Flex 2Samsung Galaxy Note EdgeSamsung Galaxy S6HTC One M9
AnTuTu47 22048 58261 15055 000
PCMark4 5803 8525 0004 224
GFX Bench
(T-Rex offscreen / onscreen)
40 FPS42,5 / 26,6 FPS47,1 / 19,1 FPS49 / 46 FPS
GFX Bench
(Manhattan 1080p offscreen / onscreen)
18 FPS18,5 / 10 FPS23,3 / 7,6 FPS23 / 24 FPS
3D Mark Ice Storm Unlimited (Total)22 03519 54422 26522 148
3D Mark Ice Storm Unlimited (Graphic)32 1121982623 63033 892
3D Mark Ice Storm Unlimited (Physic)10 5011696418 52110 009
Real Racing 3 (Xtra High)27 FPS25 FPS41 FPS28 - 33 FPS
Lecture / écriture séquentielle216 / 71 Mo/s-318 / 143 Mo/s236 / 121 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire3610 / 844 IOPS-20 023 / 5 146 IOPS5 207 / 3466 IOPS

Comme on peut le voir sur le tableau, les résultats du G Flex 2 ne sont pas satisfaisants. Avec le Snapdragon 810, nous nous attendions à des performances à la hausse par rapport au Galaxy Note Edge et son Snapdragon 805. Dans le meilleur des cas (sous GFXBench, un benchmark graphique), le G Flex 2 est 11 % plus performant que le Galaxy Note Edge. Mais dans le pire des cas (dans le test physique de 3DMark qui fait appel au processeur), le Galaxy Note Edge est 50 % plus rapide que le G Flex 2 !

Real Racing 3

Benchmark

  • G Flex 2 27
  • Galaxy Note Edge 25
  • One M9 33
  • GS6 41

Dans les autres benchmarks applicatifs et synthétiques, les deux terminaux sont au coude à coude. Pire, dans la plupart des benchmarks (AnTuTu, PCMark, Basemark OS), le G Flex 2 est derrière le Galaxy Note Edge pourtant équipé d’un Snapdragon 805. On voit donc clairement que le Snapdragon 810 n’est pas une réussite.

Real-Racing-3-GN4

Enfin, terminons cette partie performance avec un jeu gourmand : Real Racing 3 configuré en Xtra High, en 1080p. L’Adreno 430 du Snapdragon 810 est censé faire des merveilles avec 30 % de performances supplémentaires par rapport à l’Adreno 420 du Snapdragon 805. Hélas, les deux terminaux obtiennent quasiment le même score avec un framerate (nombre d’images par seconde) très proche. Sur notre partie de 15 minutes, la médiane des FPS – relevée avec GameBench – était de 27 pour le G Flex 2 contre 26 pour le Galaxy Note 4. A titre de comparaison, l’Adreno 330 d’un Oppo Find 7a permet d’atteindre les 44 FPS sur ce même test. La différence : sur les terminaux de LG et Samsung, la fréquence du GPU (puce graphique) est maintenue proche de son minimum (240 MHz pour le Galaxy Note Edge et entre 190 et 300 MHz pour le G Flex 2) alors que sur le Find 7, c’est l’inverse : le GPU tourne le plus possible à son maximum.

LG G Flex 2 Snapragon 810 GameBench GPU

L’Adreno 430 peine à maintenir sa fréquence

Ces problèmes de performances peuvent proviennent du Snapdragon 810 et de la difficulté qu’ont les constructeurs à l’intégrer dans les smartphones. Les performances du SoC sont donc bridées à cause d’une chauffe excessive, ce qui donne, au final, des résultats moins bons que les Snapdragon de génération précédente à cause des fréquences de fonctionnement bridées. Le G Flex 2 n’est pas une exception puisque le One M9, lui aussi en Snapdragon 810, est également touché par ces soucis de performances.

Photographie : tout comme le G3

La partie photographie du G Flex 2 nous rappelle grandement celle du LG G3. Il y a de quoi puisqu’il s’agit aussi ici d’un capteur dorsal de 13 mégapixels, et la partie logicielle de l’appareil photo est exactement la même. On y retrouve aussi l’autofocus laser qu’on avait découvert sur le G3 justement, ainsi qu’un double flash LED.

20150131_115511 20150131_132219 20150131_125322
20150131_164916

Sans HDR

20150131_164916~2

Traitement HDR

Les clichés obtenus sont franchement convaincants, avec une grande qualité d’image, des couleurs fidèles, une luminosité bien gérée, et une mise au point fiable, pratique pour effectuer des photos en macro. Une mise au point qui est d’ailleurs extrêmement rapide. Comme sur le G3, le post-traitement est efficace, avec un rendu HDR qui permet de sublimer pas mal de clichés pris à contre-jour ou manquant de luminosité. D’ailleurs, le mode HDR automatique se gère aussi très bien tout seul, et LG prouve une fois de plus qu’il arrive à fournir un « photophone » clé en main aux consommateurs. Tout le monde n’a pas envie de trifouiller dans les réglages pour obtenir des photographies correctes, et le pari est ici réussi. Les clichés de nuit sont toutefois un peu plus bruités.

20150131_180646

Le HDR rend cette scène beaucoup plus lumineuse qu’elle ne l’était

20150131_183622

Dans l’obscurité presque totale, le capteur s’en sort encore bien

20150131_183701

Mais il y a beaucoup de bruit sur certains clichés

 

Et évidemment, comme le LG G3, le G Flex 2 est capable de filmer en 4K à 30fps. Pour avoir pu utiliser le G3 durant de nombreux mois, on peut dire que cette qualité vidéo est hyper appréciable, malgré la gourmandise de stockage et de batterie que cela représente. En tout cas, le G Flex 2 a les mêmes atouts multimédias – et notamment photo – que son cousin. LG a d’ailleurs recyclé les composants puisqu’on retrouve aussi un capteur frontal de 2,1 mégapixels, capable de clichés honnêtes, même si la concurrence a passé la vitesse supérieure dans ce domaine.

20150201_123024 20150131_165030_HDR 20150131_164950

Communications

Le Snapdragon 810 autorise une compatibilité 4G de catégorie 9 mais dans le G Flex 2, LG la limite à la catégorie 6 soit 300 Mbps en 4G+. Nous n’avons eu aucun problème à utiliser ce smartphone en data sur Paris avec une SIM Sosh 4G. La réception de données est tout à fait normale.

La qualité des appels ne fait pas débat non plus, avec des communications fluides et sans accroc. La qualité sonore n’est peut-être pas optimale, ni le niveau d’ailleurs, d’autres constructeurs se débrouillant mieux dans ce domaine.

gps-

Quant au GPS, il est très performant. En quelques secondes, plus de 10 satellites sont trouvés et fixés, soit le même ratio que les autres appareils testés dans nos locaux ces derniers temps. Du tout bon.

 

Une autonomie convaincante

Certains auraient pu être sceptiques concernant l’autonomie du LG G Flex 2, avec un processeur réputé énergivore et dont on ne sait pas s’il est totalement optimisé tant les rumeurs sont nombreuses à son sujet (abandon par Samsung, par exemple). Une inquiétude justifiée donc, mais qui disparait après les premiers tests d’autonomie.

Screenshot_2015-01-29-18-43-08

Sur notre habituel test d’endurance d’une heure sur une vidéo 720p YouTube (Wi-Fi), avec la luminosité réglée à 200 cd/m2, le mobile accuse qu’une baisse de 14 % de sa charge initiale. C’est encourageant, d’autant que les vidéos en local consomment encore moins, pour qui souhaiterait ajouter des fichiers sur le G Flex. L’utilisation de tous les jours du smartphone laisse une sensation à peu près équivalente, même si nous n’avons eu que quelques jours pour les tester. La batterie semble en tout cas plus résistante que celle du LG G3, mais il faut dire qu’on fait ici l’économie d’une résolution QHD gourmande en énergie.

Test co-écrit avec Vincent Sergère

Notre Verdict

design
Enfin un format qui tient en main ! On reste sceptique quant au format incurvé, qui n'apporte qu'un confort bien modeste lorsque l'on passe des appels, mais on constate ici que le téléphone adopte un format pratique et bien pensé. On doute encore de la solidité de la coque de l'appareil, désormais amovible et paraissant peu apte à se "régénérer" lorsqu'elle est rayée.
8
écran
L'écran du G Flex 2 n'est pas parfait. Certes, la prouesse technique (un écran incurvé) est à saluer. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue les caractéristiques primordiales d'un écran : sa luminosité, son contraste et son respect des couleurs. Si le contraste et les angles de vision sont excellents grâce à l'OLED, ce n'est pas le cas de la luminosité, trop faiblarde et de la température des couleurs qui tire un peu trop sur le bleu. La définition quant à elle est très bonne avec du Full HD.
7
logiciel
On apprécie que le smartphone soit installé sous Lollipop - d'un côté c'est la moindre des choses pour un terminal de 2015 - et l'interface est fluide. Carton rouge pour les 7 Go d'espace disque disponible.
8
performances
On s'attendait à un G Flex 2 surpuissant grâce à son Snapdragon 810. Finalement, il n'en est rien puisque la puce de Qualcomm semble bridée. L'appareil fait parfois moins bien qu'un smartphone équipé d'un Snapdragon 805 ou pire, d'un Snapdragon 801 ou 800. Le Snapdragon 810 semble présent uniquement pour cocher la ligne 64 bits et octo-core sur la fiche technique. Dommage car on attend des performances de premier ordre d'un smartphone haut de gamme. Un simple Nexus 5 ou Oppo Find 7a sera largement plus performant. Les rumeurs sur les problèmes de chauffe du Snapdragon 810 semblent donc se confirmer, tout comme le dernier One M9.
6
caméra
Pas de nouveautés par rapport au G3, mais des bases fortes. L'appareil photo du G3 était performant, rapide, et simple d'utilisation. Et bien, pour le G Flex 2, c'est exactement la même chose.
8
autonomie
L'autonomie en usage multimédia est franchement bonne. En utilisation quotidienne, et malgré un test effectué sur peu de jours, on la juge plutôt bonne. Mais il faudra tout de même compter sur un rechargement quotidien pour s'assurer de ne pas tomber en rade au deuxième jour.
8
10
Meilleure note
Notre avis
07/10
Le G Flex 2 est un smartphone onéreux (599 euros en version 16 Go), mais aussi porteur d'un design aussi original que réussi. Contrairement au G Flex premier du nom, il s'utilise comme un smartphone standard au quotidien, mais c'est peut-être là son principal défaut : il s'apparente à un très bon G3 Full HD plus qu'à un smartphone que l'on remarquerait pour son design original. Le Note Edge est sorti entre temps, et atténue l'effet de surprise.

Doté d'un bel écran, d'une offre logicielle solide et d'un bon appareil photo, le G Flex 2 que nous avons testé pèche par des performances en-deçà de nos attentes, la faute à un Snapdragon 810 décrié avant même sa sortie. Le G Flex 2 n'est clairement pas un smartphone que l'on achètera pour ses performances, qui peuvent être du même niveau qu'un simple Snapdragon 801. Pour le prix, c'est pourtant impardonnable. Il conviendra donc aux utilisateurs qui recherchent en lui un format inédit. Pour le même prix, on préfèrera un Galaxy Note 4, doté d'une plus grande quantité de mémoire flash (32 Go) avec un rapport qualité-prix plus intéressant.
design
08
écran
07
logiciel
08
performances
06
caméra
08
autonomie
08
  • Contraste et angles de vision de l'écran
  • Bon appareil photo
  • Format moins phablette que le G Flex
  • Lollipop
Pour
Contre
  • Performances du Snapdragon 810
  • Température des couleurs et luminosité
  • 7 Go d'espace disque disponible

]]>
http://www.frandroid.com/marques/lg/265902_test-du-lg-g-flex-2-le-premier-ambassadeur-du-snapdragon-810/feed 222
Acer Predator Tablet : une tablette gamer sous Android http://www.frandroid.com/marques/acer/281263_acer-predator-tablet-tablette-gamer-android http://www.frandroid.com/marques/acer/281263_acer-predator-tablet-tablette-gamer-android#comments Fri, 24 Apr 2015 16:51:10 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281263 Lire la suite]]> Acer a officialisé hier le développement d’une tablette pour gamers répondant au nom de Predator Tablet. L’objet fonctionne sous Android et devrait être commercialisé avant la fin de l’année.

acer predator

On était un peu passé à côté de l’annonce, mais dans les 40 nouveaux produits présentés par Acer, se trouvait une tablette un peu particulière. Alors que nous sommes plutôt habitués à des tablettes d’entrée ou de milieu de gamme chez le constructeur, celle-ci possède la particularité d’adopter un design ultra-soigné et « agressif ». Normal puisqu’il s’agit de la Acer Predator, un produit destiné aux gamers.

acer pred tablet he

La firme n’a que peu communiqué sur l’objet et s’est contentée de fournir un mockup de ce qui semble être le design final de la tablette, tout d’aluminium habillée. Acer a également été avare en détails techniques puisqu’on sait simplement qu’elle sera équipée d’un écran de 8 pouces à la définition Full HD (1920 x 1080 pixels). On s’attend tout de même à y trouver un puissant processeur, et un minimum de 2 Go de mémoire RAM. L’appareil va évidemment tenter de concurrencer la Shield Tablet de Nvidia, mais pas avant le quatrième trimestre de l’année, période à laquelle elle devrait faire sa première apparition commerciale.

predator tablet acer

Acer n’a pas non plus donné de détails sur son éventuel prix, ni sur les marchés auxquels elle va s’attaquer. On devrait néanmoins la retrouver en Europe et sur le continent américain. On devrait également avoir l’occasion de la recroiser, peut-être dans une version finale cette fois, au salon de l’IFA à Berlin où Acer a l’habitude de présenter des produits.

Talkandroid

]]>
http://www.frandroid.com/marques/acer/281263_acer-predator-tablet-tablette-gamer-android/feed 47
Avec Yahoo Index, Yahoo veut lui aussi lancer un assistant vocal http://www.frandroid.com/applications/281250_yahoo-index-yahoo-veut-lui-lancer-assistant-vocal http://www.frandroid.com/applications/281250_yahoo-index-yahoo-veut-lui-lancer-assistant-vocal#comments Fri, 24 Apr 2015 16:08:52 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281250 Lire la suite]]> Google Now, Siri, Cortana et maintenant Yahoo Index ? C’est en tout cas ce que laissent penser les déclarations de Marissa Mayers, l’actuelle patronne de Yahoo, ainsi que des sources internes à la société.

yahoo index

À l’occasion de la présentation du bilan financier de Yahoo du premier trimestre de l’année, Marissa Mayers a indiqué aux investisseurs que Yahoo comptait lancer un assistant vocal similaire à Google Now, Siri ou Cortana. Une déclaration surprenante sur laquelle le site américain Business Insider a décidé de se renseigner. Selon une source interne et anonyme de Yahoo, cet assistant vocal prendrait la forme d’une application et devrait être développé durant le second trimestre de cette année. Il devrait fonctionner de manière similaire aux autres assistants vocaux, et aider l’utilisateur en répondant intelligemment à ses questions en fonction du contexte.

Yahoo pense que le fait de posséder des utilisateurs disposant d’un email sur Yahoo depuis 20 ans va l’aider à concevoir un meilleur assistant vocal. À la manière de Google Now avec Gmail, Yahoo Index serait capable de rechercher dans les emails de l’utilisateur des informations ou des faits qui l’intéresseraient. La source de Business Insider explique que si Yahoo Index a repéré une vieille conversation avec un ami à propos du baseball, il sera capable de sortir des informations sur le sujet qui pourrait l’intéresser. De la même manière, si l’utilisateur dit : « Charles de Gaulle » à Yahoo Index et que ce dernier à repéré un billet d’avion, il comprendra que l’on parle de l’aéroport et non du célèbre homme politique.

Les détails à propos de Yahoo Index sont encore flous. On ne sait pas encore par exemple si Yahoo Index sera capable de faire des recherches sur Internet, d’interagir avec d’autres applications installées sur le téléphone et encore moins quand Yahoo compte le sortir. Il faut dire que Yahoo prépare souvent beaucoup de projets — qui fuitent rapidement — sans que ces derniers ne voient le jour. Qui se souvient du YouTube killer que Yahoo devait sortir l’été dernier par exemple ?

Business Insider

]]>
http://www.frandroid.com/applications/281250_yahoo-index-yahoo-veut-lui-lancer-assistant-vocal/feed 5
Nokia réintègrera bien le marché des smartphones en 2016 http://www.frandroid.com/smartphone/281212_nokia-reintegrera-bien-marche-smartphones-2016 http://www.frandroid.com/smartphone/281212_nokia-reintegrera-bien-marche-smartphones-2016#comments Fri, 24 Apr 2015 15:37:49 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281212 Lire la suite]]> Nokia s’apprête bel et bien à revenir sur le marché du smartphone dès l’année prochaine. L’information a été confirmée par le président de la branche chinoise de la firme.

nokia

Il y a quelques jours seulement, on évoquait la possibilité de voir Nokia se refaire une santé dans le monde du smartphone grâce à sa branche Nokia Technologies. La rumeur disait même que de nombreux projets sont déjà en développement du côté du constructeur finlandais, et ce malgré le rachat de la branche Lumia par Microsoft l’an passé.

Aujourd’hui, la rumeur semble trouver une confirmation puisqu’un média chinois affirme avoir eu la confirmation de l’opération par le biais du président de la branche chinoise de Nokia, Mike Wang. L’homme aurait confirmé que Nokia s’apprête à réintégrer le marché du mobile, mais il aurait également expliqué que les produits en développement ne s’adressent pas à la plateforme Windows Phone, mais à Android. On avait perçu l’intérêt de Nokia pour le système d’exploitation de Google avec la sortie de la tablette Nokia N1, tournant justement sous Android. La firme aurait déjà choisi le lieu de production des produits, à Sichuan, en Chine.

Il faudra certainement attendre encore de nombreux mois avant de voir des premiers produits de Nokia, et on ne sait d’ailleurs pas quels marchés le constructeur compte aborder. S’il adopte la même stratégie qu’avec sa tablette, il se peut que les produits soient plutôt réservés au marché asiatique qu’à l’Europe.

Android Beat

]]>
http://www.frandroid.com/smartphone/281212_nokia-reintegrera-bien-marche-smartphones-2016/feed 19
Bouygues Telecom offre deux nouveaux week-ends de data illimitée http://www.frandroid.com/bons-plans/281190_bouygues-telecom-offre-deux-nouveaux-week-ends-de-data-illimite http://www.frandroid.com/bons-plans/281190_bouygues-telecom-offre-deux-nouveaux-week-ends-de-data-illimite#comments Fri, 24 Apr 2015 14:49:43 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281190 Lire la suite]]> Bouygues Telecom relance son opération de data illimitée et profite des week-ends prolongés du mois de mai pour faire plaisir à ses clients.

image002

Il y a quelques jours, Bouygues Telecom avait lancé un sondage auprès de ses clients afin de déterminer quel week-end l’opérateur rendrait illimité en data. Les choix se trouvaient justement être les week-end prolongés des 1er et 8 mai, où ses clients ne manqueront pas de profiter de l’Internet mobile si le beau temps n’est pas au rendez-vous.

Et au lieu de trancher, l’opérateur a décidé de rendre ces deux week-ends illimités afin de satisfaire tous ses clients. Ainsi, les deux dates sont retenues et les clients pourront profiter de six jours de surf illimité. Ce sera certainement l’occasion pour certains de battre des records de données utilisées, comme c’est devenu la tradition avec chaque opération du genre. L’offre concerne aussi bien les clients grand public que professionnels, et ils pourront donc bénéficier d’un surf 3G et 4G gratuit et illimité du 1 au 3 mai et du 8 au 10 mai.

Si vous êtes client Bouygues Telecom, n’oubliez pas qu’il faudra éteindre et rallumer le smartphone pour être sûr que cela soit bien pris en compte.

]]>
http://www.frandroid.com/bons-plans/281190_bouygues-telecom-offre-deux-nouveaux-week-ends-de-data-illimite/feed 21
Honor 4X, tout ce qu’il faut savoir de ce smartphone à moins de 200 euros http://www.frandroid.com/humanoid/forum/280968_honor-4x-quil-faut-savoir http://www.frandroid.com/humanoid/forum/280968_honor-4x-quil-faut-savoir#comments Fri, 24 Apr 2015 14:30:35 +0000 http://www.frandroid.com/?p=280968 Lire la suite]]> Dévoilée lors du MWC, la marque chinoise Honor a très clairement placé de gros espoirs en son nouveau smartphone, le 4X. Voici tout ce qu’il faut savoir d’un téléphone qui a presque tout plaire.

Honor 4X

Nous avons eu en test ce Honor 4X et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il nous à plutôt séduit, notre prise en main lui a valu un très bon 8/10. Pour en discuter avec la communauté FrAndroid c’est ici.

Avis général

Ce que nous pouvons retenir de ce téléphone ? C’est une très bonne phablette d’entrée de gamme. Pour 200 euros, le Honor 4X est définitivement un bon rapport qualité-prix.

À 200 euros, le Honor 4X est un terminal intéressant. Encore plus si l’on tient compte de l’ODR de 30 euros actuellement en cours dont les conditions sont plus ou moins obscures. La concurrence sur cette gamme de prix est plutôt absente. Le seul réel concurrent sera le Wiko Ridge Fab 4G, vendu 239 euros, mais qui bénéficie jusqu’à début mai d’une ODR de 50 euros.

Fiche technique

 Honor 4X
Système d'exploitationAndroid KitKat 4.4.2
Interface constructeurEmotion UI 3.0
Taille d'écran5,5 pouces
Technologie d'écranIPS
Définition1280 x 720 pixels
Résolution267 PPP
Traitement anti-rayuresFiltre amovible
SoCHiSilicon Kirin 620 (28nm)
Nombre de coeurs8 x Cortex-A53 @ 1,2 GHz
Puce graphique (GPU)ARM Mali-450 MP4
Mémoire vive (RAM)2 Go LPDDR3
Mémoire interne (ROM)8 Go
Micro-SDOui (32 Go max)
Appareil photo (dorsal)13 mégapixels (Sony) + f/2.0 (28mm)
Appareil photo (frontal)5 mégapixels (Samsung) + 22mm
Wi-FiWi-Fi 802.11b/g/n (2,4 GHz)
Bluetooth4.0
NFCNon
Port infrarougeNon
ModemNC
4G catégorieCatégorie 4 (150 / 50 Mbps)
4G bandes800 / 900 / 1800 / 2600 MHz
SIM2 x Micro SIM
LocalisationGPS + GLONASS
USBmicro-USB 2.0
Batterie3000 mAh Li-Po (inamovible)
Dimensions77.2 x 152.9 x 8,65 mm
Poids170 grammes
CouleursBlanc ou noir
DASNC

Honor 4X : notre test

  • Écran :
    5,5 pouces
  • Définition :
    1280 x 720 pixels
  • Processeur :
    Huawei Kirin 620
  • Ram :
    2 Go
  • Appareil Photo:
    13 mégapixels

Globalement, le Honor 4X est une phablette d’entrée de gamme séduisante, qui n’est pas parfaite, mais qui conviendra aux mobinautes à la recherche d’un smartphone XXL abordable. Il faudra être prêt à faire quelques concessions comme un design banal et un peu trop plastique ou encore réussir à apprécier Emotion UI. Dommage que la batterie ne soit pas amovible et que la puce graphique soit incompatible avec OpenGL 3.0. Mais le Honor 4X ne se destine pas, de toute façon, à un public de joueurs.

Trouvez le Honor 4X aux meilleurs prix :

Honor 4X

Honor 4X

Les meilleurs prix

  • Rue du Commerce Honor 4X Smartphone... 199
  • Rue du Commerce Honor 4X Smartphone... 199
  • Rue du Commerce Honor 4X 8 Go Noir... 211

Forum

Rendez-vous sur notre forum pour prendre part aux discussions :

Nous remercions bien évidemment notre communauté pour les avis qu’elle donne, et son activité de manière générale. Vous pouvez également partager votre ressenti et vos conseils en vous rendant ici.

]]>
http://www.frandroid.com/humanoid/forum/280968_honor-4x-quil-faut-savoir/feed 9
Samsung Galaxy Note 4 : Lollipop enfin en cours de déploiement en France http://www.frandroid.com/marques/samsung/281117_samsung-galaxy-note-4-lollipop-enfin-cours-de-deploiement-france http://www.frandroid.com/marques/samsung/281117_samsung-galaxy-note-4-lollipop-enfin-cours-de-deploiement-france#comments Fri, 24 Apr 2015 12:15:03 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281117 Lire la suite]]> Il était temps ! Samsung s’est enfin décidé à déployer la mise à jour OTA vers Lollipop pour le Galaxy Note 4.

galaxy-note-4-1000x899

Comme nous l’ont fait remarquer nos lecteurs et la récente activité de nos forums, les Galaxy Note 4 français demandent une mise à jour du système. La description de cette mise à jour OTA ne laisse aucun doute à son sujet, il s’agit bien de Lollipop, en plus d’une amélioration des notifications désormais « plus visibles et plus accessibles ». Cette mise à jour pèse tout de même 992,39 Mo et nécessite d’avoir au moins 3 Go d’espace de stockage disponible sur le téléphone. On ne sait pas encore si cette mise à jour est aussi disponible pour le Galaxy Note 4 Edge. Sur celui de la rédaction, aucune mise à jour n’était disponible.

mise a jour galaxy note 4 lollipop

Le Galaxy Note 4 fait partie des derniers appareils importants de Samsung à disposer de la mise à jour vers Lollipop. Les autres appareils de la marque encore sous KitKat qui bénéficieront de cette mise à jour sont encore inconnus. Samsung a annoncé que la mise à jour du Galaxy S 5 Mini devrait intervenir d’ici quelques semaines mais on ne sait pas encore ce qu’il adviendra du Galaxy S4 Mini.

En savoir plus : Android 5.0 Lollipop : La liste des appareils mis à jour

Merci à Sto L. Runk et Jonathan pour les informations et les images !

]]>
http://www.frandroid.com/marques/samsung/281117_samsung-galaxy-note-4-lollipop-enfin-cours-de-deploiement-france/feed 136
Prise en main de la Acer Iconia One 8, juste une mise à niveau http://www.frandroid.com/marques/acer/280995_prise-main-de-acer-iconia-one-8-mise-a-jour http://www.frandroid.com/marques/acer/280995_prise-main-de-acer-iconia-one-8-mise-a-jour#comments Fri, 24 Apr 2015 11:49:57 +0000 http://www.frandroid.com/?p=280995 Lire la suite]]> Profitant d’une conférence de presse organisée chaque année maintenant à New York, Acer a officialisé une pléthore de nouveaux produits. Parmi eux, on trouve une Iconia One 8 version 2015 qui embarque Android 5.0 Lollipop, mais ne se renouvelle que très peu.

DSC08421

En septembre dernier, lors du salon de l’IFA, Acer n’était pas venu les mains vides. On avait eu l’occasion de découvrir et prendre en main de nouvelles tablettes du constructeur, et notamment des Iconia One 7 et One 8. Ces deux petites tablettes se présentaient comme des modèles d’entrée de gamme qu’on espérait bien suivies au niveau logiciel.

DSC08422

Mais aujourd’hui, lors de son lancement annuel, le constructeur taïwanais a officialisé une nouvelle Iconia One 8, tablette de 8 pouces, qui possède la particularité d’embarquer nativement Android 5.0 Lollipop. De là à penser qu’absence de mise à niveau et lancement d’un produit pratiquement similaire sous Lollipop sont liés, il n’y a qu’un pas.

DSC08388 DSC08380

Cette Iconia One 8 embarque donc un écran LCD IPS de 8 pouces avec un affichage de 800 x 1280 pixels et la technologie Zero Air Gap, permettant de réduire considérablement l’espace entre la dalle tactile et la vitre, pour une expérience utilisateur améliorée. Effectivement, on remarque immédiatement lors de la prise en main qu’il est beaucoup plus agréable de naviguer sur ce modèle, d’autant que la luminosité semble assez bonne et les couleurs vives. L’appareil est animé par un processeur quadricoeur Intel Atom Z3735G cadencé à 1,83 GHz. Pour l’accompagner, c’est 1 Go de mémoire vive qui a été dépêché et le stockage interne varie entre 16 et 32 Go.

DSC08393

Pour continuer sur les caractéristiques techniques, l’appareil photo dorsal affiche 5 mégapixels tandis que celui de façade plafonne à 0,3 mégapixel. Un peu faible pour espérer de jolis résultats pour vos selfies. L’appareil n’est pas non plus exceptionnel, et pour le peu qu’on l’a utilisé, il s’est avéré assez moyen. Rassurons-nous, rares sont les tablettes à être bien pourvues dans ce domaine. Il faut d’ailleurs noter que la One 8 de l’IFA possédait les mêmes caractéristiques techniques, et il n’y a donc pas de surprise à espérer côté hardware.

DSC08384

Concernant le design, on évolue très légèrement. Les courbes de la tablette semblent s’être adoucies pour être plus agréable en main, mais la texture de la coque reste équivalente, faite pour une accroche maximale, et proposée dans différents coloris. Les dimensions sont de 127,7 x 213,9 x 9,5 mm pour un poids de 355 grammes.

DSC08386

Quant à la partie logicielle, on le répète, c’est Android 5.0 Lollipop qui est présent sur la tablette. Pour l’usage que l’on a pu faire du produit, l’interface est tout à fait fluide, et on observe de nouvelles applications comme EZ WakeUp, qui permet de sortir la tablette de veille avec un double tap et de lancer une application dédiée, EZ Snap, qui permet d’effectuer une capture d’écran en faisant un pincement à trois doigts, EZ Note pour la création et l’organisation de notes, de notes manuscrites, d’enregistrement audio, de photos ou de captures d’écran ou System Doctor qui permet de gérer la mémoire vive et les fichiers temporaires pour libérer de l’espace et garder des performances optimales sur la One 8. Des fonctionnalités intéressantes, qui font un peu évoluer la tablette. Grosso modo, il s’agit surtout d’un renouvellement minime de la gamme qui permet de refaire parler de l’Iconia One 8.

]]>
http://www.frandroid.com/marques/acer/280995_prise-main-de-acer-iconia-one-8-mise-a-jour/feed 15
Le capteur d’empreintes digitales du Galaxy S5 ne serait pas du tout sécurisé http://www.frandroid.com/marques/samsung/281070_capteur-dempreintes-digitales-galaxy-s5-ne-serait-securise http://www.frandroid.com/marques/samsung/281070_capteur-dempreintes-digitales-galaxy-s5-ne-serait-securise#comments Fri, 24 Apr 2015 11:10:24 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281070 Lire la suite]]> Des chercheurs en sécurité viennent de trouver une faille de sécurité dans Android et plus particulièrement avec le Galaxy S5 de Samsung. Selon eux, il serait extrêmement facile pour une personne malveillante de récupérer l’empreinte digitale de l’utilisateur d’un Galaxy S5 sous KitKat.

Galaxy S5 empreintes

Tao Wei et Yulong Zhang sont deux chercheurs en sécurité qui se sont intéressés aux capteurs d’empreintes digitales sous Android. Ils ont présenté à la conférence RSA leurs travaux. Grâce à ceux-ci, on apprend qu’il est simple pour un hacker de récupérer les empreintes digitales de l’utilisateur d’un appareil sous Android doté d’une version inférieure à Lollipop. KitKat 4.4 est donc touché par cette « faille ». L’idée est simple. Au lieu d’aller récupérer l’empreinte digitale dans une zone sécurisé, il suffit d’accéder directement au capteur pour lire l’empreinte en direct. Pour réaliser une telle opération, il faut tout de même disposer d’un accès root pour entrer dans le kernel. Le risque est donc assez faible, même si certains programmes malveillants pourraient se lancer sur un téléphone non rooté après une connexion en USB à un ordinateur dont le certificat RSA aurait préalablement été accepté.

Mais le plus grave vient du Galaxy S5. Parmi les différents téléphones sous Android testés, c’est le seul qui ne nécessite pas le root pour accéder au capteur d’empreintes. Ainsi, un Galaxy S5 non rooté est très vulnérable puisqu’une simple application vérolée peut récupérer les empreintes digitales de l’utilisateur et les envoyer vers un serveur. Cette faille a toutefois été résolue avec Android 5.0 par une modification qui semble avoir été opérée par Google. Les chercheurs ont contacté Samsung qui indique se pencher de plus près sur la question, pour peut-être combler le plus rapidement cette faille sous KitKat. Mais on imagine que la firme préférera conseiller aux utilisateurs de mettre à jour leur terminal vers Lollipop. Pourtant, certains Galaxy S5 comme la version 4G+ des opérateurs n’ont pas encore reçu le graal.

Les empreintes digitales volées pourraient ensuite servir à réaliser des paiements frauduleux avec des systèmes comme PayPal ou pourquoi pas Samsung Pay, en cas de vol du téléphone.

Forbes

]]>
http://www.frandroid.com/marques/samsung/281070_capteur-dempreintes-digitales-galaxy-s5-ne-serait-securise/feed 51
Le Honor 6 arrive chez Bouygues Telecom avec une belle promotion de lancement http://www.frandroid.com/0-android/operateurs/281066_le-honor-6-arrive-chez-bouygues-telecom-avec-une-belle-promotion-de-lancement http://www.frandroid.com/0-android/operateurs/281066_le-honor-6-arrive-chez-bouygues-telecom-avec-une-belle-promotion-de-lancement#comments Fri, 24 Apr 2015 10:46:38 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281066 Lire la suite]]> Comme nous vous l’annoncions il y a quelques jours, le Honor 6 fait son entrée chez les opérateurs français en commençant par Bouygues Telecom. Il est ainsi proposé à 289,90 euros et est compatible avec l’offre de remboursement « j’aime partager » d’Honor.

Capture d’écran 2015-04-24 à 11.13.35

Honor continue son petit bonhomme de chemin sur le marché français avec une première : l’arrivée chez un opérateur français. C’est Bouygues Telecom qui ouvre le bal en intégrant le téléphone de la marque à son catalogue.

Cette annonce n’est pas très surprenante. Bouygues communique beaucoup sur son réseau 4G+ qui est le plus développé parmi les opérateurs hexagonaux. Pour accompagner ce réseau, il faut donc proposer des téléphones compatibles, notamment avec cette 4G+ permise dès que votre téléphone est 4G catégorie 6. Il y en a encore assez peu de disponibles (le Samsung Galaxy S6 et le HTC One M9 le sont). Le Honor 6 fait partie de ces modèles et comme il est proposé à un tarif plus abordable que d’autres téléphones 4G+, on voit tout l’intérêt pour Bouygues Telecom de le proposer.

Le Honor 6 est ainsi proposé à 289,90 euros sachant que Bouygues est partenaire de l’opération j’aime partager (les informations ici) permettant de bénéficier 50 euros de réduction via une offre de remboursement.

]]>
http://www.frandroid.com/0-android/operateurs/281066_le-honor-6-arrive-chez-bouygues-telecom-avec-une-belle-promotion-de-lancement/feed 16
Samsung confirme le format circulaire de sa prochaine montre connectée http://www.frandroid.com/marques/samsung/281079_samsung-confirme-format-circulaire-de-prochaine-montre-connectee http://www.frandroid.com/marques/samsung/281079_samsung-confirme-format-circulaire-de-prochaine-montre-connectee#comments Fri, 24 Apr 2015 10:30:56 +0000 http://www.frandroid.com/?p=281079 Lire la suite]]> On le sait depuis maintenant plusieurs semaines, Samsung travaille activement sur une nouvelle montre connectée. Le Coréen vient justement de mettre en ligne son SDK et, surprise, confirme qu’elle disposera bien d’un écran circulaire sur l’un des visuels mis en ligne.

samsung galaxy gear A

Les temps changent. Alors qu’en 2014 Samsung sortait quatre ou cinq montres connectées en prenant à peine le temps de communiquer à leur sujet, le Coréen a décidé de changer complètement sa stratégie pour sa prochaine smartwatch : la Galaxy Gear A que l’on connaît aussi sous le nom d’Orbis. Dans un communiqué de presse mis en ligne sur son site officiel, Samsung annonce en effet que les développeurs peuvent d’ores et déjà accéder au SDK de sa prochaine montre en se rendant sur un site officiel dédié. Samsung annonce d’ailleurs avoir passé des partenariats avec de grands éditeurs d’applications mobiles : CNN, Yelp, Baidu ou FidMe.

samsung galaxy gear A 2

Samsung ne la nomme pas explicitement, il se contente de l’appellation « prochaine génération d’appareil Gear ». Mais le premier visuel fourni (en illustration de cette actualité) laisse peu de doutes quant à la nature de la montre : la prochaine Galaxy Gear disposera bien d’un écran circulaire. Les premières captures d’écrans des applications des partenaires de Samsung ne laissent planer aucun doute à ce sujet. On notera également que l’application CNN arbore une interface circulaire entourant le contenu, ce qui laisse bien penser que la rumeur d’une bague tournante sur le cadran de la montre est bien une réalité.

Selon les premières rumeurs, Samsung compte réaliser une nouvelle montre connectée très haut de gamme. Celle-ci disposera donc d’un écran rond, mais aussi d’une couronne, d’un cadran rotatif, de la possibilité de capter le WiFi ou la 3G ou encore de passer des appels. Elle ne devrait également pas être installée sous Android Wear, hélas, mais sous Tizen, l’OS mobile que Samsung a utilisé sur ses précédentes montres.

]]>
http://www.frandroid.com/marques/samsung/281079_samsung-confirme-format-circulaire-de-prochaine-montre-connectee/feed 19