Si l’on pense généralement aux plus jeunes générations lorsqu’il s’agit d’objets connectés et autres smartphones, les grands-parents eta autres séniors, en témoignent les récentes études sur le sujet, s’y intéressent de plus en plus. Voici une sélection d’objets pouvant leur être utiles au quotidien.

Un smartphone simple à utiliser

doro-liberto-820

Ce sont rarement les plus élégant, et leur version logicielle n’est pas toujours à la pointe de la technologie, mais certains smartphones, dédiés aux séniors, peuvent leur faciliter l’accès à ces produits parfois difficiles à appréhender. Des terminaux tels que ceux de Doro, dont le Liberto 820 sous Android, sont tactiles, mais équipés de touches de navigation physiques (Home et Retour notamment), ainsi que d’une touche d’appels d’urgence renvoyant vers des numéros préenregistrés. Le son peut également être adapté aux mobinautes qui souffrent de problèmes d’audition. Comptez un peu plus de 200 euros pour ce modèle à l’écran de 4,5 pouces et tournant sous Android 4.4. KitKat, habillé d’une interface spécifique.

Un tensiomètre connecté

Withings tensiomètre connecté

Il existe de nombreuses références de tensiomètres connectés, notamment chez Withings ou iHealth. Tous ont en commun un fonctionnement sans-fil, avec un brassard permettant de récolter les données. Celui de Withings permet notamment de retrouver les résultats obtenus sur une application mobile (Android / iOS) permettant de créer un historique, mais aussi d’exporter ses résultats sous forme de tableau Excel afin de les transmettre à un médecin. Bref, un outil pratique pour surveiller sa tension au quotidien, et facturé entre 100 et 130 euros.

 

Un Tag Bluetooth pour ne pas perdre ses clés

Wistiki

Il existe des dizaines de ces petits produits bien utiles à ceux qui ont souvent du mal à retrouver leurs clés, ou tout autre objet auquel l’accessoire peut être attaché. Pour les séniors les plus tête en l’air donc, ces appareils type Wistiki, comptez un peu plus de 20 euros, peuvent être particulièrement pratique. Ils pourront faire sonner le porte-clé afin de retrouver leurs clés, mais aussi les localiser sur une carte, en cas de perte hors du domicile. D’autres marques, comme Gigaset et son G-Tag, proposent le même type d’appareils.

 

Un pilulier connecté

imedipac

Cela fait partie des nombreux objets du quotidien que des marques plus ou moins expertes tentent de connecter, ici de manière particulièrement poussée. L’Imedipac de Medissimo propose un pilulier proposant 28 jours de prise de médicament, sous forme de semainiers. Les recharges hebdomadaires sont préparées par un pharmacien, et chaque alvéole contient la dose de médicaments prévue à chaque prise. À chaque changement de plaque hebdomadaire, une puce NFC permet de synchroniser le pilulier avec le plan de prise de médicaments prévu sur l’application mobile associée, et au moment de la prise, le pilulier bipe et éclaire le compartiment où se trouvent les médicaments adaptés. Il est possible de paramétrer l’appareil pour que le propriétaire du pilulier ou un proche reçoive un SMS lorsque les médicaments n’ont pas été pris. Medissimo promet une livraison avant la fin de l’année, et propose une offre locative facturée 29,90 euros par mois.

Des écouteurs avec amplification sonore

tinteo

À utiliser avec un smartphone ou tout simplement pour regarder la télévision sans déranger ses voisins, les oreillettes à amplifications d’écoute se destinent tout particulièrement aux séniors rencontrant des problèmes auditifs. Des casques tels que le TEO de Tinteo proposent d’amplifier les sons faibles (jusqu’à 20 db) et de minimiser les sons forts afin d’améliorer l’écoute, le tout avec une autonomie d’une heure et demie et une petite télécommande incluse au câble des oreillettes. Comptez tout de même 249 euros pour ce type de produit très ciblé.