Dans une déclaration au magazine MacWorld, un porte-parole de Qualcomm a tenté de rectifier le tir suite à la polémique concernant la puce A7 d’Apple. Le communicant a qualifié « d’inexacts » les propos tenus par Anand Chandrasekher la semaine dernière. Le responsable avait expliqué que le processeur 64 bits de l’iPhone 5S n’était qu’un « gadget marketing« .

qualcomm-logo

Qualcomm calme le jeu sur le 64 bits. Un porte-parole du fabricant de chipsets a remis les choses au point sur l’A7 et sur les puces 64 bits en général. La semaine dernière, le responsable marketing de Qualcomm qualifiait l’A7 d’Apple de « gadget marketing » en soulignant le manque d’intérêt de l’architecture 64 bits pour le seul Go de RAM dont dispose l’iPhone 5s. « Aucun consommateur ne peut tirer aucun bénéfice de cela« , avait-il affirmé.

Dans une déclaration à MacWorld, le porte-parole de Qualcomm a indiqué que les commentaires formulés par le responsable marketing étaient « inexacts« , avant d’ajouter :

L’écosystème mobile matériel et logiciel a déjà pris la direction du 64 bits ; l’évolution vers le 64 bits apporte des capacités et des expériences d’utilisation de bureau au mobile, et permet aux processeurs mobiles et aux logiciels de faire tourner de nouveaux types d’appareils.

Cette mise au point s’imposait certainement pour Qualcomm qui compte Apple parmi ses clients pour les modems 4G des deux derniers iPhone et qui viendra aussi à fabriquer des processeurs basés sur une architecture de 64 bits. En effet, la semaine dernière, si le responsable marketing Anand Chandrasekher n’avait donné aucune date ou indication temporelle quant à la sortie d’une puce 64 bits, il avait tout de même indiqué qu' »il était logique d’arriver à cela » dans le futur.