Des accessoires Cyanogen, vous dites ? Une première dans l’univers de la ROM Custom, avec une coque dédiée au Nexus 5 sorti il y a un peu moins de deux mois. Quatre modèles sont disponibles, tous à l’effigie de CM.

Coque Cyanogen

Le virage amorcé par la team CyanogenMod au printemps 2013 est désormais passé : d’équipe de fans d’Android, Cyanogen s’est mué en une véritable entreprise, avec une levée de fonds de 7 millions de dollars à l’appui. Alors même que certaines tensions sont palpables avec Google, Cyanogen faisant de plus en plus bande à part, et le retrait de son application CyanogenMod Installer sur le Play Store étant parfaitement logique en termes de conditions d’utilisation du portail (la garantie des smartphones l’utilisant étant mise en cause), on l’a vu faire alliance avec Oppo. Sur le N1, disponible depuis le 10 décembre, CyanogenMod sera bientôt préinstallé en marge de Color OS, la version d’Android modifiée par la marque.

Une stratégie marketing en construction

Construire un modèle économique à base de CyanogenPhone ou de partenariats s’accompagne de la construction d’une image de marque. Et cela commence visiblement par faire connaître son logo au plus grand nombre par le biais de produits dérivés, dont des coques déployées en partenariat avec la firme Cruzerlite. Quatre modèles aux couleurs de Cyanogen et ornées de son emblème, en turquoise, couleur de la ROM, et trois teintes de gris, ont ainsi été mises en vente sur le site de Cruzerlite, toutes au prix de 14,90 euros. Notez que la livraison est autorisée vers la France.

En pleine expansion, notamment grâce au lancement de son application CyanogenMod Installer, destinée à faciliter l’installation de la ROM sur des androphone par des néophytes, la team CM vise avant tout à se faire connaître. C’est d’ailleurs ce qui semble avoir été la stratégie d’Installer, proposée sur le Play Store malgré le non-respect des règles du portail de Google : elle  a permis à Cyanogen de se faire connaître rapidement auprès de mobinautes peu versés dans la personnalisation, et qui peuvent toujours télécharger l’application depuis le site de Cyanogen. Et choisir le smartphone phare de Google pour cette première série de coques, c’est un peu provoquer Mountain View, et lui montrer que Cyanogen est capable de croître avec l’aide volontaire ou non de Google.